Quand les requins pèlerins croisent le long de nos côtes

Lundi 7 décembre 2015 à 10h25

Les plus grands poissons du monde ne se croisent pas tous dans les contrées lointaines. Le requin pèlerin, deuxième de la catégorie avec 15 m enregistrés de longueur maximale, fréquente l'été les eaux côtières de notre Atlantique ; il pénètre aussi en mer Méditerranée. D'ailleurs, si vous le rencontrez…

Les plus grands poissons du monde ne se croisent pas tous dans les contrées lointaines. Le requin pèlerin, deuxième de la catégorie avec 15 m enregistrés de longueur maximale, fréquente l'été les eaux côtières de notre Atlantique ; il pénètre aussi en mer Méditerranée. D'ailleurs, si vous le rencontrez…

Le requin pèlerin peut atteindre une taille de 15 mètres et un poids de près de 4 tonnes. C'est le deuxième plus grand poisson au monde, après le requin-baleine (qui peut mesurer jusqu'à 18 m de long), un autre géant pacifique planctophage. Son nom scientifique - Cetorhinus maximus - est un mélange de latin et de grec que l'on pourrait traduire par « le plus grand monstre marin à gros nez ». Son nom usuel provient sans doute de l'observation ancestrale de ses longues pérégrinations côtières en Europe du Nord.

 

Pèlerin cosmopolite

Animal sociable au comportement grégaire, le requin pèlerin se déplace souvent en groupe (pouvant compter une dizaine d'individus). L'été, on peut les voir naviguer proche de la surface le long de notre littoral atlantique ; ils pénètrent également en Méditerranée, mais sont davantage observés en hiver et au printemps. Impressionnants, la gueule béante juste sous la surface, ils se nourrissent de plancton en filtrant l'eau de mer par leurs cinq fentes branchiales (et les peignes filtrants associés) ; celles-ci sont très grandes, leur encerclent quasiment la tête et leur permettent de filtrer jusqu'à 2000 tonnes d'eau par heure (à une vitesse de 2 nœuds). L'estomac d'un requin pèlerin peut contenir 500 kg de plancton. Le reste du temps, en période de disette, les géants séjournent davantage en profondeur (ils peuvent plonger jusqu'à 2000 m). Mais alors qu'on les croyait cantonnés aux eaux froides et tempérées des deux hémisphères, on sait depuis 2009 grâce au suivi par balises satellites qu'ils font des incursions dans les régions tropicales et équatoriales.

 

Programmes d'observation

L'Association pour l'étude et la conservation des sélaciens (Apecs) a été créée à Brest en 1997 pour développer les activités commencées deux ans auparavant par un groupe d'étudiants en biologie marine de l'université de Brest qui s'intéressait au requin pèlerin et s'alarmait de la baisse du nombre d'observations. L'Apecs pilote un programme national de recensement des observations. Chaque année, elle organise une campagne d'information à destination du grand public. Pêcheurs et professionnels de la mer, plaisanciers, plongeurs… vous pouvez contribuer à l'amélioration des connaissances acquises sur l'animal. Notamment en lui faisant part de vos observations (ne pas hésiter à contacter le 06 77 59 69 83 au moment de la rencontre), et en remplissant la fiche très détaillée proposée par l'Apecs (à télécharger sur son site). En Corse, l'association Corsica - Requins de Méditerranée est née en 2010 de la volonté d'engager un programme similaire au niveau régional ; elle aussi s'appuie sur la participation des usagers de la mer.

 

Espèce vulnérable

On ne connaît que très imparfaitement la biologie de l'animal. La gestation de la femelle dure trois ans et demi. Elle donne naissance à un ou plusieurs rejetons (très rarement jusqu'à 6) mesurant jusqu'à 1,5 m. L'espèce est ovovivipare : les jeunes sont issus d'œufs qui se sont développés et ont éclos dans l'utérus de la mère ; aussi les cas de cannibalisme intra-utérin (oophagie) sont-ils assez fréquents : le premier-né dévore alors ses petits frères et sœurs.
L'espèce est vulnérable : l'animal a été beaucoup pêché partout dans le monde, essentiellement pour son foie (en Europe, l'exploitation a atteint son maximum en 1970), il accuse une croissance lente, une maturité sexuelle tardive, la gestation de la femelle est longue et son espérance de vie ne dépasse guère une quinzaine d'années. Le requin pèlerin est aujourd'hui considéré comme espèce vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Toute information pouvant être recueillie sur « le plus grand monstre marin à gros nez » est donc précieuse.

 

Plus d'informations sur www.asso-apecs.org et www.corsica-requins-de-mediterranee.org

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.