L'île de Trindade, un laboratoire à ciel ouvert

Mardi 5 janvier 2016 à 10h38

Quand l'astronome britannique Edmond Halley a débarqué en 1700 avec des chèvres et des brebis sur l'île de Trindade, il a voué cette île paradisiaque située entre le Brésil et l'Afrique à la dévastation. Il aura fallu plus de 300 ans pour que les autorités brésiliennes décident d'en finir avec ces animaux qui s'étaient reproduits à outrance sur cette petite île, ravageant la forêt, affectant les cours d'eau et la reproduction des espèces locales comme les tortues vertes.

Quand l'astronome britannique Edmond Halley a débarqué en 1700 avec des chèvres et des brebis sur l'île de Trindade, il a voué cette île paradisiaque située entre le Brésil et l'Afrique à la dévastation. Il aura fallu plus de 300 ans pour que les autorités brésiliennes décident d'en finir avec ces animaux qui s'étaient reproduits à outrance sur cette petite île, ravageant la forêt, affectant les cours d'eau et la reproduction des espèces locales comme les tortues vertes.

A 1.167 km du littoral de l'État d'Espirito Santo (sud-est), Trindade est aujourd'hui un relief accidenté et rocheux couvert d'une végétation basse. Mais peu à peu, grâce à l'intervention de scientifiques, de volontaires et de l'armée, la nature reprend ses droits et l'île est en passe de retrouver son étiquette de "paradis de la biodiversité".

L'île, où l'on n'arrive que par bateau, est un point stratégique de défense pour le Brésil. Témoin d'une bataille entre Anglais et Allemands en 1914, pendant la Première guerre mondiale, elle est sous le contrôle de la marine brésilienne et accueille des dizaines d'expéditions scientifiques. Elle est interdite aux touristes. "L'île peut rapidement devenir un poste de soutien d'actions militaires", explique le capitaine de frégate Mauro Medeiros Santos, qui dirigeait encore récemment le Poste océanographique de l'île (Poit), inauguré en 1957. Aujourd'hui, 30 militaires y travaillent en permanence et se relaient tous les deux ou quatre mois.


Chasse de chèvres et de brebis 

Bien que l'île eût été découverte en 1501 par le Portugal, Halley aurait été le premier à y débarquer en 1700, cinq ans avant de découvrir la célèbre comète qui porte son nom. En arrivant, Halley a déclaré l'archipel "territoire britannique", déclenchant un conflit diplomatique qui n'a été résolu qu'à la fin du 19e siècle quand le Brésil -colonisé en 1500 par les Portugais - a déclaré son Indépendance.

En 1994, des scientifiques du Musée national de Rio ont recommandé d'éliminer les quelque 800 chèvres, 600 brebis et centaines de porcs redevenus sauvages sur l'île. La solution a été de les chasser. La dernière chèvre a été abattue en 2005 et 10 ans après, Trindade donne des signes de récupération. "Lors de ma première mission en 1994, l'île était dévastée. Je pense que maintenant la couverture végétale est en franche récupération. Nous l'avons vérifié sur les images satellite", affirme Ruy Valka Alves, professeur de Botanique du Musée National qui a fait plus de 20 missions à Trindade.


Crabes, tortues et "chameau"

La station scientifique de Trindade fonctionne depuis 2011 sur l'île et a déjà reçu 500 chercheurs. Trindade est un lieu de reproduction de divers oiseaux marins qui commencent à revenir avec le retour progressif de la végétation. Elle abonde en coraux, poissons et crustacés, dont le crabe jaune en voie de disparition. Elle possède aussi la deuxième plus grande communauté de tortues vertes de l'Atlantique sud, abritant chaque année quelque 3.600 nids.

Au cours de la dernière saison reproductive la population des tortues a augmenté avec la naissance de 134.000 spécimens, selon des données du projet de préservation des tortues Tamar qui travaille depuis plus de 30 ans dans l'île.

Dans ce paradis, cependant, personne ne peut se promener seul et les bains de mer sont restreints à quelques plages. Les pluies forment en haute mer, à une très grande profondeur, une immense vague baptisée "chameau" qui en arrivant à la côte balaye tout sur son passage, comme un tsunami.

Depuis que l'armée brésilienne s'est installée sur l'île en 1957, plus d'une dizaine de personnes sont mortes noyées par la vague traître.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.