La République Dominicaine hors des sentiers battus

Samedi 9 janvier 2016 à 6h28

Au centre de l’archipel des Caraïbes, la République Dominicaine, moins élitiste que certaines de ses voisines caribéennes, fait partie des destinations touristiques les plus prisées des touristes français en hiver. Tour d’horizon.

Au centre de l’archipel des Caraïbes, la République Dominicaine, moins élitiste que certaines de ses voisines caribéennes, fait partie des destinations touristiques les plus prisées des touristes français en hiver. Tour d’horizon.

Réputée pour ses eaux cristallines et ses plages de sable fin, la République Dominicaine, qui n’affiche que cinq heures de décalage horaire avec l’Hexagone en hiver, fait partie des destinations les plus prisées des Français en quête de soleil en hiver. « Nous avons eu beaucoup de touristes cette année, quelle que soit la saison. D’ailleurs, il n’y a pas vraiment de saisons en République Dominicaine. Il fait beau toute l’année, avec une douce chaleur de décembre à avril, qui reste la meilleure période pour y aller, explique Mercedes Castillo, la directrice de l’Office du Tourisme de République Dominicaine en France. L’été, les températures sont légèrement plus élevées, sans pour autant être extrêmes, avec une moyenne annuelle de 26-27 °C, pour une température de l’eau de 24-25 °C. Nous n’avons pas de vraie saison des pluies, mais plutôt des averses tropicales quasi quotidiennes avec des fortes pluies de courte durée en fin de journée, sauf l’été, qui est plus sec ». L’an dernier le pays a accueilli plus de 5,1 millions de visiteurs, dont 229 678 touristes français, soit 9,6 % de plus qu’en 2013. Cette année, entre janvier et mai, la destination a séduit plus de 3,1 millions de visiteurs étrangers, dont 120 975 Français. « On a connu un été exceptionnel en ce qui concerne le marché français », précise-t-elle. Le Ministère du Tourisme du pays envisage de doubler la fréquentation touristique d’ici 2022.

 

Un pays aux multiples visages
Quand on parle de République Dominicaine, on pense tout de suite à Punta Cana. Pourtant, l’île ne se résume pas à cette station balnéaire très fréquentée par les touristes, loin de là. Santo Domingo, Puerto Plata et Baharono permettent elles aussi de découvrir le pays autrement, hors des sentiers battus.


Santo Domingo, le berceau des Amériques
Berceau des Amériques et centre économique du pays, Santo Domingo est la première ville européenne du Nouveau Monde. « Santo Domingo est une ville de contrastes, qui s’inscrit entre histoire et modernité, avec un quartier colonial classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, qui compte 300 bâtiments historiques du XVIe siècle classés dont Notre Dame de l’Incarnation, mais également la première cathédrale du Nouveau Monde, la première université ou encore le premier hôpital, souligne Mercedes Castillo. La partie moderne a des allures de ville américaine très développée, avec trois réseaux de métros auxquels viendra bientôt s’ajouter un 4e. Cette partie de la ville est devenue un haut lieu du shopping. On y trouve beaucoup d’enseignes de luxe fréquentées par de nombreux Antillais et Latino-Américains ». Bordée par une promenade de 16 km en bord de mer, le Malecón, la ville offre également aux locaux et à ses visiteurs une vie nocturne trépidante. De nombreux hôtels de charme, cafés et restaurants ont en effet pris place dans ce décor pittoresque.


Puerto Plata, la côte d’Ambre
À la fois ville et région, Puerto Plata, où débarqua pour la première fois Christophe Colomb, fait partie des régions les plus connues du pays. Surnommée la « Côte d’Ambre » pour abriter de nombreuses mines d’ambre bleu, la région, qui compte 150 km de côtes, attire chaque année de nombreux visiteurs. « C’est la 3e ville du pays en termes de richesses ». Haut lieu du tourisme il y a 40 ans, Puerto Plata, a vu naître le concept du « all inclusive », comme le rappelle Mercedes Castillo. « C’est la région qui recèle le plus d’atouts touristiques, avec la montagne, la haute montagne et de très belles plages très différentes les unes des autres, telles que la Playa Dorada, où l’on retrouve les mêmes chaînes hôtelières qu’à Punta Cana et des golfs, ou encore Sosua, haut lieu de la plongée en République Dominicaine, qui a accueilli beaucoup de réfugiés européens après la 2e guerre mondiale. C’est un endroit très recherché des plongeurs, notamment pour les nombreuses épaves de grands bateaux espagnols qui se sont échoués sur la barrière de corail, en dehors de la baie ».


Barahona, ancien refuge des pirates du XIXe siècle
Située à proximité de la frontière haïtienne, Barahona, qui compte trois parcs nationaux dont le Parc National Jaragua, où l’on peut observer 400 espèces d’oiseaux, mérite elle aussi le détour. « C’est une région en devenir. Elle est magnifique, très montagneuse, avec des montagnes pouvant aller jusqu’à 2 600 m d’altitude, mais également très verte », indique Mercedes Castillo. Il n’est pas rare d’y rencontrer des crocodiles, des flamants roses et autres iguanes. C’est également dans cette région que l’on peut découvrir le lac Enriquillo, le plus grand lac salé des Caraïbes, ou encore la Bahia de las Aguilas, la plus belle plage de République Dominicaine. « Les sites balnéaires sont très protégés et sauvages. On doit parfois traverser l’un des trois parcs nationaux pour y accéder, précise-t-elle. On y retrouve de charmants petits hôtels aux inspirations différentes, assez luxueux, mais éloignés de tout. Cette région permet de visiter la République Dominicaine autrement », conclue-t-elle.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.