Rio de Janeiro se met à l’heure olympique

Dimanche 31 janvier 2016 à 9h36

Après la Coupe du Monde de football en 2014, Rio de Janeiro, située au Sud-Est du Brésil, s’apprête à accueillir les Jeux Olympiques d’été, qui se disputeront du 5 au 21 août prochains dans quatre de ses quartiers emblématiques : Barra da Tijuca, Copacabana, Deodoro et le Maracaña.

Après la Coupe du Monde de football en 2014, Rio de Janeiro, située au Sud-Est du Brésil, s’apprête à accueillir les Jeux Olympiques d’été, qui se disputeront du 5 au 21 août prochains dans quatre de ses quartiers emblématiques : Barra da Tijuca, Copacabana, Deodoro et le Maracaña.

Après Weymouth en 2012, c’est à Rio de Janeiro, en plein cœur de la ville, que se disputeront l’été prochain les épreuves de voile olympique. Une aubaine, selon Guillaume Chiellino, le directeur de l’Équipe de France de Voile. « Pour nous, disputer les Jeux Olympiques dans la baie extraordinaire qu’est celle de Rio est une énorme opportunité. À Pékin (2008) et à Londres (2012), les épreuves de voile avaient eu lieu à des kilomètres des autres épreuves, commente-t-il Là, tout va tourner autour du stade nautique, qui se trouve sous le Pain de Sucre. Les vainqueurs des épreuves de voile lèveront les bras sous le Corcovado. La voile va marquer les Jeux de Rio, avec des images qui vont faire le tour du monde ». Afin de mettre toutes les chances de son côté pour les Jeux, l’Équipe de France de Voile s’est familiarisée avec le plan de Rio tout au long de l’olympiade, notamment à l’occasion des deux Tests Events de 2014 et de 2015, grandes répétitions générales avec la compétition. « C’est un plan d’eau un peu compliqué à cause du courant et du relief qui créé des effets de site, analyse Guillaume Chiellino. Sept zones de courses différentes ont été retenues pour la voile. Il y a un vrai gros travail à faire en amont pour toutes les connaître ».

La « ville merveilleuse »

Connue dans le monde entier pour son carnaval, sa samba qui résonne dans ses rues, ses célèbres plages, le Pain de Sucre et la statue du Christ Rédempteur, Rio de Janeiro, surnommée la « ville merveilleuse » fait partie des destinations les plus touristiques du Brésil. À elle seule, la statue du Christ Rédempteur, érigée au sommet du Corcovado, attire chaque année près d’un million de visiteurs. Véritable emblème de la ville, la statue de 38 mètres de haut, qui n’était autrefois qu’un simple monument religieux, compte aujourd’hui parmi les sept nouvelles merveilles du monde. Classée monument historique, elle offre une vue impressionnante sur la ville, tout comme le Pain de Sucre, autre icône de Rio. Situé à l’entrée de la baie de Guanabara, ce dernier, qui doit son nom à sa forme évoquant la forme des blocs de sucre raffiné placés dans des moules d’argile avant d’être chargés sur des bateaux à l’époque du commerce de la canne à sucre, domine la baie du haut de ses 395 mètres. Accessible en quelques minutes par téléphérique, le mont, qui attire de nombreux adeptes de l’escalade, propose lui aussi de son sommet un somptueux panorama sur les plages de la ville, le Christ Rédempteur et les forêts verdoyantes qui l’entourent.

Difficile de dissocier Rio de ses plages emblématiques : Copacabana et Ipanema. Avec sa forme en croissant de lune, la plage de Copacabana, qui a pris son essor dans les années 1920 avec l’inauguration du Copacabana Palace Hôtel, est sans nul doute la plus prisée des touristes, peut être pour son ambiance festive qui y règne jusqu’au petit matin. Bordée par de nombreux hôtels de luxe, restaurants et bars en tous genre, la plage est également le rendez-vous des sportifs, qui viennent faire du jogging ou du vélo le long de sa promenade, surfer, ou se mêler à la population locale le temps d’une partie de beach volley ou de beach soccer. Nichée dans le quartier résidentiel le plus huppé de la ville, la plage d’Ipanema attire quant à elle la jeunesse dorée de Rio et les amateurs de sports nautiques. Élue « meilleure plage urbaine au monde », lpanema, moins animée que Copacabana séduit également pour sa proximité avec la rue Viconde de Pirajà, qui n’est autre que la principale artère commerciale de la ville. On y trouve de nombreuses boutiques de mode et de décoration, des joaillers et de nombreux bars et restaurants.
Enfin, difficile de quitter Rio dans faire un tour au Maracaña, qui accueillera la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Amateurs de football, si vous n’avez pas la chance d’assister à un match du Flamengo, de Fluminese, de Botafogo ou de Vasco da Gama dans ce stade mythique considéré par beaucoup comme la Mecque du football, vous pourrez toujours vous consoler en visitant le musée consacré au ballon rond.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.