Les plus belles épaves de Bretagne

Par Figaronautisme.com
Dimanche 21 février 2016 à 7h01

Échouées au fond de l’océan ou à proximité des côtes, les épaves anciennes ou récentes fascinent depuis toujours les plongeurs. Nautisme.com vous emmène à la découverte de certaines des plus belles de Bretagne.

Échouées au fond de l’océan ou à proximité des côtes, les épaves anciennes ou récentes fascinent depuis toujours les plongeurs. Nautisme.com vous emmène à la découverte de certaines des plus belles de Bretagne.

Théâtres de la première grande guerre sous-marine qui a eu lieu au large de leurs côtes, la Bretagne et les Pays de la Loire abritent dans leurs eaux de nombreuses épaves, dont celles de l’U-171. L’Isère et l’Amoco Cadiz, comptent également parmi les épaves les plus visitées du territoire.

L’épave du sous-marin allemand U-171

Entré en service en octobre 1941, le sous-marin allemand U-171 déclenche l’explosion d’une mine magnétique au large de Groix le 9 octobre 1942 au retour de sa mission dans le golfe du Mexique après 115 jours de mer. « L’histoire du U-171 est intéressante car 30 hommes de l’équipage ont réussi à s’extraire après l’explosion grâce à leurs respirateurs et au système de lancement des torpilles. Jusqu’alors, les bateaux sombraient corps et âme », explique Thiebaud Joris, chargé de développement au Comité interrégional Bretagne – Pays de la Loire de la Fédération française d’études et de sports marins, basé à Lorient. Repérée en juin 1982 grâce à l’utilisation d’un nouveau sonar, l’épave, formellement identifiée au bout de 11 ans, est accessible facilement aux plongeurs titulaires de la formation PE 40 (plongeur encadré à 40 mètres, N.D.L.R.). « Le sous-marin, qui repose par 38 mètres de profondeur sur un fond sableux, est quasiment intact, et la visibilité est souvent excellente, ce qui en fait l’une des épaves les plus visitées de Bretagne », poursuit-il. De l'arrière jusqu'au kiosque, on peut reconnaître l'hélice, les tubes lance-torpilles, les échappements, les barres de plongée, les sas d'embarquement des torpilles et le kiosque avec un de ses périscopes. Seule la partie avant est disloquée. Côté faune, on peut y observer principalement des tacauds, des homards, des vieilles et des congres. Des Dauphins ont également été vus occasionnellement au fond et aux paliers.

L’Isère, trait d’union entre la France et l’Amérique

Mise à l’eau le 22 avril 1866 lors de son lancement à l’arsenal de Lorient, la frégate Isère connaît son heure de gloire en mai 1885 quand elle appareille de Rouen avec à son bord la Statue de la Liberté, qu’elle livre à New York le 19 juin de cette même année après une traversée ponctuée par plusieurs tempêtes. Désarmé à l’arsenal de Rochefort en 1909, le bateau est ensuite utilisé comme ponton à Lorient avant de servir dès juin 1940 à l’accostage des U-Boat allemands. Sabordée par les Allemands en 1945, puis dynamitée en 1990 afin de permettre l’agrandissement et l’accès du port de plaisance de Locmiquélic dans le Morbihan, sa coque gît toujours par 15 mètres de fond dans le petit chenal face au môle de Sainte-Catherine. « L’épave de l’Isère, qui est célèbre pour son côté historique est accessible dès le niveau 1 de plongée, souligne Thiebaud Joris. Une grande fête a été organisée les 4 et 5 juillet derniers à Locmiquélic pour célébrer son anniversaire ». À cette occasion, une réplique miniature de la Statue de la Liberté ainsi que des panneaux retraçant l’histoire du bateau ont été mis en place sur le port de Sainte-Catherine.

L’Amoco Cadiz, la plus grande épave d’Europe

Le 16 mars 1978, le pétrolier Amoco Cadiz battant pavillon libérien, qui transportait 227 000 tonnes de pétrole, s’échoue suite à une avarie de barre sur les roches de Portsall dans le Finistère, provoquant une marée noire considérée comme l’une des plus grandes catastrophes écologiques de France. Le « super tanker », construit en 1974, est l’une des épaves les plus importantes jamais répertoriées au monde. Longue de 334 mètres sur 51 mètres de large, l’épave du bateau, qui repose par 30 mètres de profondeur sur un fond sableux, est accessible aux plongeurs confirmés, titulaires de la qualification PE 40. « L’épave est exposée à la houle et au courant, du coup, il est préférable de la visiter lors des étals de marée, explique Ludovic Granier, gérant d’Aber Wrac’h Plongée. Le bateau s’est cassé en deux quand il s’est échoué, et a été ensuite coulé par la Marine nationale. Du coup, l’épave est étalée en réalité sur 600 mètres. C’est la plus grande épave d’Europe accessible à petit niveau ». Difficile donc d’en faire le tour en une seule plongée. « On peut visiter plusieurs parties du bateau, dont la partie arrière, au niveau du gouvernail. Cela permet de se rendre compte de l’immensité de l’épave, qui est échouée par 8 à 34 mètres de fond. En plongeant sur les côtés, on découvre tout le système mécanique du bateau, les treuils et les bites d’amarrage, et on peut entrer dans la partie machinerie », ajoute-t-il. Aujourd’hui, la faune et la flore ont commencé à coloniser les ponts et la tôle. On peut notamment voir des laminaires atteignant plusieurs mètres sur le haut de l’épave, ainsi que quelques marguerites, petites anémones et des gorgones, qui poussent à l’intérieur.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.