Transat AG2R LA MONDIALE : Agir Recouvrement prend la tête !

Par Nathalie MOREAU
Vendredi 8 avril 2016 à 9h23

Adrien Hardy et Vincent Biarnès à bord d’Agir Recouvrement ont pris les commandes de la flotte cette nuit. Ils devancent de 3 milles Gedimat (Chabagny/Tabarly) et de 9 milles Skipper Macif (Richomme/Dalin).

Adrien Hardy et Vincent Biarnès à bord d’Agir Recouvrement ont pris les commandes de la flotte cette nuit. Ils devancent de 3 milles Gedimat (Chabagny/Tabarly) et de 9 milles Skipper Macif (Richomme/Dalin).

Ce matin, à la latitude de Rabat, les premiers continuent de cavaler sous grand spi alors que tous les skippers de La Transat AG2R LA MONDIALE naviguent dans un environnement hostile : une grosse mer désordonnée, des rafales de vent à 35 nœuds, le tout sans aucune visibilité.

Derrière, Tanguy Le Turquais et Hervé Aubry sur Cuisines Ixina ont souffert. Suite à un départ à l’abattée, leur bateau est meurtri (spi enroulé autour de l’étai, drisses coincées, écoutes enroulées autour des safrans...). L’équipage va devoir grimper en haut du mât pour réparer. Un début de transat qui met à rude épreuve les bateaux et le physique des marins.

Cette nuit, ce fut la guerre des spis. En tête de course, les grands habitués du Figaro Bénéteau 2 ont envoyé la plus grande bulle malgré le vent fort et la mer chaotique. « On a envoyé le grand spi parce qu’on voyait les autres réduire la distance » racontait Adrien Hardy à la vacation de 5h ce matin.

Demain les Canaries

Les stratégies sont bien en place sur l’eau et dans la tête des skippers. Cercle Vert (Morvan/Loison) s’est décalé dans l’est, Agir Recouvrement, Gedimat et Skipper Macif voient un passage entre les îles. Les conditions s’annoncent encore toniques toute la journée, avant un passage des Canaries demain dans 40 heures d’après Alexis Loison sur Cercle Vert à la vacation soit demain matin...


A lire aussi :
Transat AG2R LA MONDIALE : contre le vent et à travers la nuit noire
Spécial Transat AG2R LA MONDIALE : cap sur les îles Canaries