The Transat : effervescence à Saint-Malo

Vendredi 22 avril 2016 à 14h40

La cité corsaire s’est animée depuis mercredi avec l’arrivée des concurrents de The Transat dont le départ sera donné samedi soir au pied des remparts. Le public est donc venu en nombre en cette période de vacances pascales pour découvrir les quatre catégories retenues pour cette transat mythique et pour visiter les Pen Duick amarrés dans le bassin Vauban.

La cité corsaire s’est animée depuis mercredi avec l’arrivée des concurrents de The Transat dont le départ sera donné samedi soir au pied des remparts. Le public est donc venu en nombre en cette période de vacances pascales pour découvrir les quatre catégories retenues pour cette transat mythique et pour visiter les Pen Duick amarrés dans le bassin Vauban.

Ils seront finalement vingt-quatre concurrents (accompagné par Loïck Peyron sur Pen Duick II, le voilier d’Éric Tabarly vainqueur en 1964) au départ de The Transat bakerly le 2 mai devant le brise-lames de Plymouth. En effet deux skippers de Class40 ont dû jeter l’éponge avant le coup de canon, Miranda Merron (Campagne de France) pour cause de retard dans son chantier de construction et Brieuc Maisonneuve (Cap des Palmes) suite à une blessure lors de sa qualification.

Et à Saint-Malo, quatre monocoques IMOCA n’ont pu rallier la cité corsaire. Rien de grave mais l’impératif de rester encore quelques jours en chantier primait sur ce warm-up malouin : Paul Meilhat (SMA) n’a en effet mis à l’eau son bateau qu’il y a trois jours à Port-la-Forêt et Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) est encore à Lorient près de sa base technique… Quant à Richard Tolkien (44), son bateau tout juste mis à l’eau à Port-la-Forêt a pris feu au niveau du circuit électrique : le temps de réparer ne lui permettait donc pas de rallier Saint-Malo tandis que Vincent Riou (PRB) était en route lorsque sa quille a percuté une bille de bois. Techniquement, il était préférable d’intervenir dans son chantier et le bateau est retourné en Bretagne Sud : « Les dégâts sont mineurs : c’est un incident de mer comme cela arrive régulièrement mais ma priorité est que mon bateau soit à 100% de ses capacités au départ de The Transat bakerly. Dans un passé assez proche, nous avons vu que des dégâts de la sorte sur la quille peuvent s’aggraver s’ils ne sont pas réparés avant le départ. Nous partons pour deux mois de course car nous enchaînerons ensuite avec la Transat NYC – Vendée (Les Sables), nous préférons prendre le temps de faire proprement le boulot et assurer le futur » indiquait le skipper de PRB, Vincent Riou.

Mais toute la flotte sera dès la semaine prochaine dans la marina de Plymouth après le warm-up qui fera la jonction entre Saint-Malo et le Devon samedi soir. Avec un départ spectaculaire, puisque les quatre catégories vont s’élancer devant le môle des Noires avant d’embouquer le chenal vers l’île de Cézembre, à quelques centaines de mètres seulement des remparts malouins et de la plage du môle !
En attendant ce samedi soir qui s’annonce ensoleillé en seconde partie d’après-midi et balayé par un bon souffle d’une vingtaine de nœuds de Nord-Est, le public est convié à déambuler le long des quais du bassin Vauban pour découvrir les derniers-nés des monocoques IMOCA, les cinq Multi-50...

Ces prochaines 48 heures à Saint-Malo seront animées, hors des démonstrations de paddles et de dériveurs, par la présentation de skippers dans la Fosse aux Lions vendredi à 18h00 et la prise des empreintes de Loïck Peyron (comme tous les vainqueurs de la Route du Rhum), qui accompagnera The Transat bakerly à bord de Pen Duick II. Enfin à partir de 17h30 samedi, tous les bateaux vont se succéder dans l’écluse du Naye avant de rallier la ligne de départ qui sera donné en cinq salves successives dès 20h10 : direction Plymouth, soit 150 milles qui devraient être avalés à vitesse grand « V » au vu des conditions météorologiques très favorables annoncées.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.