The Transat Bakerly : direction sud pour les premières heures de navigation

Mardi 3 mai 2016 à 14h25

Direction le Sud pour la majorité des skippers, à travers le Golfe de Gascogne, avec un duel au sommet entre Macif et Sodebo, pour les Ultime.

Direction le Sud pour la majorité des skippers, à travers le Golfe de Gascogne, avec un duel au sommet entre Macif et Sodebo, pour les Ultime.

Aussi étrange que cela puisse paraître, il souffle indéniablement comme un parfum de Route du Rhum sur ce début de Transat bakerly, comme le confirme Maxime Sorel (VandB) : « On a plongé dès le début vers la pointe Bretagne… Je suis passé au même endroit qu’en novembre 2014, même s’il fait plus froid et plus humide ! » Après un bon départ dans des conditions favorables à la vitesse, la plupart des 24 solitaires des quatre classes sur les rangs ont entamé une descente du golfe de Gascogne pour éviter d’aller se frotter au vents violents et à la mer démontée générés par un vaste système dépressionnaire attendu en fin de journée en mer Celtique.

Mais pour l’heure, si ce scénario peut étonner, la grande traversée entre Plymouth et New-York n’en tient pas moins toutes ses promesses sur les eaux du golfe de Gascogne en direction du cap Finisterre. Quinze heures après le coup d’envoi au large de Plymouth, la régate bat déjà son plein aux quatre coins de la flotte. Pour preuves : les 3 petits milles qui séparent au terme de cette première nuit les deux multicoques Ultime Sodebo (Thomas Coville) et Macif (François Gabart) progressant déjà à la latitude de la Rochelle, ou encore la course de vitesse effrénée que livrent les protagonistes de la classe IMOCA qui n’ont visiblement pas fini de maintenir le suspense. Ce matin les honneurs du classement reviennent de droit à Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), visiblement très à l’aise pour passer la surmultipliée à bord de son « foiler », qui progresse non loin du groupe des Multi 50.

Du côté des ces multicoques, si Pierre Antoine (Olmix) pointe en tête du fait de sa position plus proche de l’orthodromie, Erwan Leroux (FénêtréA-Cardinal) et Lalou Roucayrol (Arkema) ne sont pas en reste et se tiennent dans un mouchoir en distance au but. Chez les Class40, la bataille est tout aussi serrée entre les favoris et les outsiders qui tiennent leurs rangs et promettent de réserver leur lot de rebondissements alors que des décalages latéraux assez marqués - entre Maxime Sorel (VandB) et Armel Tripon (Black Pepper-Les p’tits doudous par Moulin Roty) notamment - donnent toute la mesure de la dimension tactique de cette Transat bakerly. Une traversée océanique de l’Atlantique Nord, dont le premier juge de paix, tout comme sur la route du Rhum, pourrait bien être le cap Finisterre…


L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.