Nager avec les squales : "cap" ou "pas cap" ?

Dimanche 1 mai 2016 à 13h40

Dites « Afrique du Sud » à un plongeur, il vous répondra « requins ». En particulier « Grand blanc ». Mais pas seulement. Les eaux qui baignent la pointe australe du continent africain sont un repaire mondialement connu pour qui a soif de frissons et de face à face avec les squales. Tigres, taureaux, marteaux, etc. : ils sont tous là, à la jonction de deux océans que tout oppose.

Dites « Afrique du Sud » à un plongeur, il vous répondra « requins ». En particulier « Grand blanc ». Mais pas seulement. Les eaux qui baignent la pointe australe du continent africain sont un repaire mondialement connu pour qui a soif de frissons et de face à face avec les squales. Tigres, taureaux, marteaux, etc. : ils sont tous là, à la jonction de deux océans que tout oppose.

Durban, à l'est, et Gansbaai, à l'ouest, sont les deux hot spots de la plongée avec requins en Afrique du Sud. D'un côté l'océan Indien, parcouru par le courant chaud des Aiguilles ; de l'autre, l'océan Atlantique, froid et toujours sévère. De quoi arrêter d'emblée votre choix ? Pas si sûr. La question suivante est de savoir si vous plongerez. Avec ou sans cage.

À une petite centaine de kilomètres au sud de Durban, deux récifs grandioses s'offrent aux plongeurs : Aliwal Shoal et Protea Banks. Le must de la plongée dans la province du KwaZulu Natal. Les deux sites sont en pleine mer, à 5 kilomètres au large du village d'Umkomaas pour le premier, et 8 kilomètres de Shelly Beach pour le second.
Aliwal Shoal est accessible à tous les plongeurs. Le récif s'étend sur plus de 4 kilomètres et s'étage d'une dizaine à une trentaine de mètres de profondeur, entre grottes, tombants, jardins de corail, langues de sable et épaves (Le Nebio, coulé par 25 m de fond lors de son voyage inaugural en 1884, et Le Produce, repaire des mérous géants Epinephelus lanceolatus à 36 m sur le sable). Les poissons de récifs abondent sur Aliwal, on y croise des raies - guitares, aigles ou mantas -, des tortues et parfois même des groupes de dauphins. Mais « faire Aliwal », c'est venir pour ses « raggies », les requins-taureaux, qui se fixent sur site entre juin et octobre. A cette période de l'année, en compter près d'une centaine n'est pas exceptionnel.

Protea Banks est un spot plus sportif, à réserver à des plongeurs aguerris en raison de la profondeur du site (27-40 m) et du courant qui peut sévir sur zone. C'est d'ailleurs souvent de la pure plongée dérivante, le long d'un récif de près de six kilomètres de long et 800 mètres de large (si vous ne le loupez pas à la descente !). Là, toutes les rencontres sont possibles pour un vrai festival de squales : patrouilles serrées de requins-marteaux halicornes entre octobre et mai, voire grands requins-marteaux (bien qu'ils soient plus craintifs et furtifs). A partir de février et jusqu'en juin, vous aurez droit également aux requins-tigres. Quand aux bouledogues et pointes noires, ils résident à l'année.

La rencontre avec les squales se fait sans cage, aussi bien sur Aliwal que Protea Banks.

Et le grand blanc, il est où ?

Changement de décor, passage à l'ouest direction Gansbaai et l'océan Atlantique, ses forêts de kelp et ses colonies d'otaries à fourrure du Cap, l'un des mets préférés du grand requin blanc. Le super prédateur est partout dans la petite ville de pêcheurs située à 150 kilomètres de Cape Town : sur la devanture des magasins, en affiche géante ou en poster, en statue dans les jardins, sur les tee-shirts et sur les timbres-poste. Gansbaai est la capitale du grand requin blanc ; elle n'est d'ailleurs connue que pour cela.
Vous plongerez sur Shark Alley - l'allée du requin -, située à environ 8 kilomètres au sud de Gansbaai. Le site est un long couloir d'eau, un canal de six mètres de profondeur tout au plus qui sépare Dyer Island, sanctuaire d'oiseaux et de pingouins, de Geyser Rock, îlot rocailleux qui concentre à lui seul des milliers d'otaries à fourrure du Cap. La colonie peut atteindre les 40 000 individus au plus fort de la saison ; de quoi régaler quelques grands blancs.

La plongée est des plus simples avec l'immersion de la cage à une profondeur n'excédant pas trois mètres. Lorsque le requin est à vue, il s'agit de se glisser doucement derrière les barreaux. Attention toutefois, l'eau est froide (température comprise entre 16°C et 19°C) donc n'hésitez pas à enfiler une combinaison 7 mm, voire une combinaison étanche. La meilleure période s'étend de mai à octobre, quand les petites otaries se risquent à leurs premiers plongeons dans l'océan.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.