The Transat bakerly : sprint final vers New-York

Lundi 9 mai 2016 à 14h07

Le sprint final est lancé pour les deux protagonistes de tête de The Transat bakerly. Ce matin François Gabart (Macif) n’est plus qu’à 525 milles de New-York. Avec une arrivée estimée selon les derniers routages demain à la mi-journée au pied des gratte-ciels de Manhattan (mardi 13h, heure US), tous les compteurs restent au vert pour le géant.

Le sprint final est lancé pour les deux protagonistes de tête de The Transat bakerly. Ce matin François Gabart (Macif) n’est plus qu’à 525 milles de New-York. Avec une arrivée estimée selon les derniers routages demain à la mi-journée au pied des gratte-ciels de Manhattan (mardi 13h, heure US), tous les compteurs restent au vert pour le géant.

A l’aube du 7ème jour de course, il affiche 155 milles d’avance sur son poursuivant et caracole encore ce matin à près de 26 nœuds. François Gabart est en passe d’établir un temps qui ferait date sur la plus ancienne des transats en solitaire, en améliorant le score de 8 jours, 8 heures établi en 2004 par Michel Desjoyeaux à bord de son trimaran Orma sur le parcours Plymouth-Boston, plus court que celui de cette édition 2016.

Surprises à l’horizon ?


Pour autant, rien n’est encore joué et tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie tout peut arriver. François, le premier, dans un très court échange téléphonique, confirme qu’il redouble de vigilance pour ne pas tenter le diable de la casse ou risquer un faux pas si proche du but. D’autant qu’il peut compter sur Thomas Coville (Sodebo), réputé accrocheur et redouté pour sa combativité, pour ne rien céder. Car si sur le papier, 150 milles de retard pourraient paraître irrattrapables, les courses océaniques nous ont déjà échaudés sur le sujet d’un retournement de situation. Or avec l’arrivée d’une perturbation avec pluie, front, bascules et vents contraires aux abords de Long Island, la scène finale pourrait réserver son lot de surprises et des rebondissements en approche d’Ambrose Light.

Moment de répit pour les IMOCA

Pour les IMOCA, la perspective de voir poindre les gratte-ciels à l’horizon est encore loin. Ce matin, il reste plus 1 300 milles à courir avant d’affaler les voiles. Pour autant, après une semaine de course à un rythme effréné, les solitaires ne cachent pas leur satisfaction de goûter un peu à la saveur de conditions plus douces dans le passage d’une dorsale qui génère des vents plus légers. "C’est un beau moment de mer que j’ai plaisir à apprécier après les coups de vent et les vagues que nous avons essuyés ces derniers jours. Je le prends comme un petit cadeau" explique ainsi Jean-Pierre Dick. Un petit répit bienvenu avant de se relancer de nouveau dans le vif du sujet de cette Transat bakerly qui n’a pas fini de maintenir le suspense.


L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.