La peur du requin impacte le tourisme en Nouvelle-Calédonie

Vendredi 13 mai 2016 à 14h32

"Il n'y a plus personne, on a juste un touriste allemand, qui s'est posé pour un mois", se désole Romain André, cuisinier dans un camping, un peu plus d'un mois après une attaque mortelle de requin sur la plage idyllique de Poé, en Nouvelle-Calédonie.

"Il n'y a plus personne, on a juste un touriste allemand, qui s'est posé pour un mois", se désole Romain André, cuisinier dans un camping, un peu plus d'un mois après une attaque mortelle de requin sur la plage idyllique de Poé, en Nouvelle-Calédonie.

Encore choqué, le jeune homme connaissait bien la victime, son "ancienne voisine, dynamique et généreuse", appréciée des habitants de cette zone touristique, sur la commune de Bourail, à 160 kilomètres au nord de Nouméa.

Le 9 avril, Nicole Malignon nageait dans 1,50 mètre d'eau en compagnie de son chien lorsqu'elle a été attaquée par un requin-tigre, qui lui a arraché les avant-bras. Un baigneur est allé à son secours mais la sexagénaire est décédée des suites de ses blessures.

"Le lendemain de l'accident, tout le monde est parti et les réservations ont été annulées. C'est le désert", s'inquiète Andréa Sorin, qui gère l'auberge de jeunesse avec vue imprenable sur le camaïeu bleuté du lagon.

"Les gens ne parlent plus que de ça, tout le monde a sa théorie sur les raisons de la présence de requins-tigre dans le lagon. Moi, je ne veux pas y participer", confie-t-elle.

Sur la route qui longe l'immense plage de Poé, une multitude de petites structures touristiques - activités nautiques, hôtel, campings, bungalows en location - ont fleuri ces dernières années, sous l'impulsion de la volonté des autorités de dynamiser le nord de la province Sud.

En septembre 2014, un hôtel 5 étoiles avec golf y a ouvert, en lisière d'un domaine de 8.000 hectares en cours d'aménagement et dont le patrimoine culturel et naturel est mis en valeur pour attirer les touristes locaux et internationaux.

Aussi, le drame du 9 avril est-il tombé au plus mauvais moment.

"C'est la catastrophe. A Nouméa, tout le monde pense qu'à Bourail, c'est les dents de la mer. On est vraiment inquiet, il n'y a plus de réservations même pour les longs week-ends de mai", soupire Catherine Daverat, directrice de l'Office de tourisme du village.

- Baignade interdite -

Depuis l'attaque, la baignade et les activités nautiques sont interdites à Poé, où, grâce à des survols quotidiens en ULM du lagon, plusieurs requins mesurant entre 2,5 et 3 mètres ont été observés.

Cette concentration de squales est inhabituelle et interpellent les spécialistes, qui pensent "que quelque chose doit les attirer", comme des carcasses de poissons morts ou de gibier.

Malgré les recherches organisées par la mairie, aucune source de nourrissage n'a jusqu'à présent été identifiée.

Alors que le lagon de Poé est une aire marine protégée, la province sud a autorisé entre le 3 et le 10 mai "des opérations de prélèvements" de requins-tigre, menées en partenariat avec l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement) ainsi que l'euthanasie, s'il était trouvé, du squale auteur de l'attaque mortelle, que les scientifiques sont à même d'identifier.

"Deux requins-tigre femelles ont été attrapés, bagués et relâchés hors du lagon. Les trois derniers jours, on n'a rien vu", a expliqué à l'AFP Laurent Thomas, capitaine des pompiers de Bourail.

Plusieurs associations écologistes se sont indignées qu'un "permis de tuer" soit officiellement accordé, estimant la mesure "totalement inutile" et accusant la mairie de ne pas se soucier des pollutions du lagon.

Jeudi, la province Sud a indiqué que si "d'ici le 13 mai" aucun requin n'était repéré, la commune de Bourail "pourrait lever" l'arrêté d'interdiction de baignade.

Parallèlement, "un plan de sécurisation et d'aménagement" de la plage de Poé, où des tours de guet doivent être installées, est en cours d'élaboration. Pour tenter d'élucider la présence de ces grands spécimens de requins-tigre si près des côtes, "un programme de recherche sur l'écologie et le comportement" de différentes espèces de requins va en outre être engagé.

Au cours des dix dernières années, cinq attaques mortelles de requin ont eu lieu en Nouvelle-Calédonie.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.