28 voiliers prendront le départ de la Transat Québec Saint-Malo

Lundi 23 mai 2016 à 6h35

La liste officielle des inscrits de la 9e édition de la Transat Québec Saint-Malo présentée en collaboration avec la Ville de Lévis est maintenant connue. Au total, ce sont 28 voiliers de 6 nationalités : Québec, France, Saint-Pierre-et-Miquelon, Espagne, Allemagne, Suède et du Sultanat d’Oman, avec des équipages allant de 3 à 12 personnes, qui prendront le départ de Québec le 10 juillet pour arriver à Saint-Malo de 8 à 15 jours plus tard.

La liste officielle des inscrits de la 9e édition de la Transat Québec Saint-Malo présentée en collaboration avec la Ville de Lévis est maintenant connue. Au total, ce sont 28 voiliers de 6 nationalités : Québec, France, Saint-Pierre-et-Miquelon, Espagne, Allemagne, Suède et du Sultanat d’Oman, avec des équipages allant de 3 à 12 personnes, qui prendront le départ de Québec le 10 juillet pour arriver à Saint-Malo de 8 à 15 jours plus tard.

Class40, Multi 50, classe Open et Ultime

Avec la participation de 19 voiliers en Class40, 5 en Multi50, 2 monocoques en classe Open et 2 en classe Ultime, dont le très attendu multicoque de 131 pieds (40m) Spindrift 2 et le dernier inscrit Musandam-Oman Sail en MOD70, la traversée promet d’être captivante. « De nombreuses classes ont répondu à l’appel cette année et nous sommes très satisfaits de la liste des inscrits », souligne Damien De Pas, directeur de course.

Les Class40 ont depuis plusieurs années déjà conquis leurs lettres de noblesse. Ces monocoques de 40 pieds (12,18) sont de plus en plus performants. La classe, très homogène, et qui réunit professionnels de la course au large et amateurs avertis, est garante de régates à couteaux tirés et de très haut niveau. Fidèles à la Transat Québec Saint-Malo, les Multi50, au nombre de 5 unités bien optimisées, vont offrir le spectacle toujours très apprécié de leurs rapides évolutions quel que soit le plan d’eau. La Classe Open permet de revoir en course des voiliers océaniques d’une autre époque.

Un départ différé est prévu pour les deux trimarans en Classe Ultime, qui tenteront de battre le record de l’épreuve de 7 jours et 20 heures, établi en 1996 par Loïck Peyron sur Fujicolor II – un trimaran Orma de 60 pieds.

Pour Sidney Gavignet, skipper du trimaran Musandam-Oman Sail, il s’agira d’une troisième participation à cette course mythique qui selon lui, est mémorable pour tout marin qui y participe. « La Transat Québec Saint-Malo est une classique, précise-t-il. Dans la carrière d’un marin, cette course est un événement qui ne s’oublie pas, avec son lot d’aventures et de souvenirs ! » Parmi son équipe se trouve un Irlandais maintenant établi au Québec, Damian Foxall, qui présente une remarquable feuille de route avec des participations aux plus grandes épreuves de courses océaniques, dont la Volvo (4 fois), la Barcelone World Race et l’Oryx Quest. Il travaille aujourd’hui pour la Fédération canadienne de la Faune, organisme qui a pour mission de conserver la faune sauvage et les habitats du Canada, dont le fleuve Saint-Laurent et ses mammifères marins. Damian Foxall, qui a remporté l’édition de 2004 de la Transat Québec Saint-Malo, en sera lui aussi à sa troisième participation à l’événement. « C’était extraordinaire, se souvient-il. Et ce qui est encore mieux cette année, c’est que je prendrai le départ en étant résident de la région de Québec, c’est un grand bonheur pour moi. » Bien conscient que son équipage prendra le même départ que le géant Spindrift 2, le Québécois d’adoption ne voit pas ceci négativement, au contraire. « Ça ne change rien à la qualité de la course et du parcours. Le défi reste le même pour les deux bateaux : se rendre à Saint-Malo le plus vite possible en tentant d’établir un nouveau temps de référence ! »

Trois villages d’un continent à l’autre

Du 2 au 13 juillet, les spectateurs auront ainsi la chance de visiter le Village de la Transat dans le Vieux-Port de Québec pour aller à la rencontre des équipages en préparation, admirer leurs imposants voiliers ou participer aux différentes activités proposées sur le site afin d’en apprendre davantage sur le grand monde de la voile ! Des exposants venant directement du domaine nautique, un site de la famille et un bar flottant seront entre autres à la disposition des visiteurs. Sans oublier le Village du quai Paquet à Lévis qui sera également animé les 2 et 3 juillet ainsi que du 8 au 10 juillet. Du côté de Saint-Malo, la Place Québec s’animera du 18 au 28 juillet pour accueillir les équipages qui auront réussi l’exploit de traverser d’un bout à l’autre l’océan Atlantique !



L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.