À la découverte de trésors engloutis avec l’Institut d’Archéologie Sous-Marine

Jeudi 12 mai 2016 à 6h06

Après six mois à l’Institut du Monde Arabe, l’exposition « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » déménage au British Museum de Londres. L’occasion de découvrir l’Institut d’Archéologie Sous-Marine, à l’initiative de cette exposition, avec son fondateur, Franck Goddio.

Après six mois à l’Institut du Monde Arabe, l’exposition « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » déménage au British Museum de Londres. L’occasion de découvrir l’Institut d’Archéologie Sous-Marine, à l’initiative de cette exposition, avec son fondateur, Franck Goddio.

Quelle est la vocation de l’IEASM ?

L’IEASM, que j’ai fondé en 1987, est une institution qui se consacre entièrement à l’archéologie sous-marine et à la recherche de sites archéologiques d’importance, mais également à la pérennisation des découvertes par la publication de livres et d’articles scientifiques et grand public, la présentation de films, et l’organisation d’expositions qui présentent le résultat des fouilles. Pour chaque projet, qui passe par des études de documents et d’archives, de la prospection géophysique, des fouilles, de la restauration et la conservation, nous travaillons en collaboration avec les autorités du pays concerné ainsi qu’avec de grands spécialistes de chaque domaine.

Quelles sont les principales découvertes de l’IEASM ?

En Égypte, on a retrouvé et fouillé trois sites immenses après plusieurs années de recherches en documentation et de prospection géophysique en collaboration avec le Ministère des antiquités d’Égypte : le Portus Magnus d’Alexandrie, où l’on a débuté les fouilles en 1996, mais également Canope (1999) et Thônis-Héracléion (2001), en baie d’Aboukir. Dans la baie d’Alexandrie, on a réussi à cartographier le grand port antique de la cité et ses abords aux époques ptolémaïque et romaine. On y a retrouvé des objets très importants, notamment sur l’île royale où Cléopâtre VII avait un palais, ainsi que des statues étonnantes, dont une d’un prêtre qui tient Osiris, ou de la tête de Césarion, en granit noir. On a également étudié l’ancienne région canopique, désormais submergée. On a retrouvé de nombreuses statues, des objets rituels et une stèle à Thônis-Héracléion, qui était le grand port d’entrée en Égypte avant l’arrivée d’Alexandre le Grand dans le pays. À Canope, on a découvert un fragment du Naos des décades, qui est le premier calendrier astrologique du monde, ou encore une statue de la Reine Arsinoé surgissant de l’eau, qui compte parmi les plus belles statues du monde.

Et aux Philippines ?

On coordonne des recherches et des fouilles d’épaves, en collaboration avec le Musée National, qui nous permettent d’illustrer l’histoire du pays, qui est intimement liée à celle de la navigation. Depuis que le projet a été lancé en 1985, on a découvert et fouillé sept jonques et bateaux d’Asie du Sud-Est datant du XIe au XVIe siècles, trois galions espagnols, le San Diego, le Nuestra Señora de la Vida et le San José, ainsi que deux navires de la Compagnie Anglaise des Indes, le Griffin et le Royal Captain.

Vous parliez d’expositions. Quelles sont les principales ?

On monte non seulement des expositions temporaires mais également des expositions permanentes. On essaie aussi d’aider à la constitution de musées dans le domaine de l’archéologie sous-marine dans les pays où on fait des fouilles, mais également dans d’autres pays. Chaque grande découverte donne lieu à une exposition, telle que celle de 1994, « On a retrouvé le trésor du San Diego » à la Grande Halle de la Villette, qui a ensuite tourné en Espagne, à New York et à Berlin, ou encore « L’or blanc » en Allemagne, sur la porcelaine retrouvée dans les jonques chinoises, et « Les trésors engloutis d’Égypte », qui a investi la grande nef du Grand Palais en 2005 avant de partir à Berlin, Bonn, Madrid, Turin et Tokyo. On a également fait une exposition aux États-Unis avec le National Geographic qui s’appelait « À la recherche de Cléopâtre ».

La dernière en date, « Osiris, mystères engloutis d’Égypte, déménage à Londres…

Cette exposition, qui était à l’Institut du Monde Arabe depuis septembre 2015, s’est ouverte au British Museum le 19 mai, où elle restera un peu plus de six mois sous le nom de « Sunken cities ». Elle met en lumière les découvertes issues des fouilles sous-marines réalisée dans la baie d’Aboukir. On peut notamment y découvrir les vestiges des temples d’Héracléion et de Canope, où se rencontraient les civilisations grecque et égyptienne, ainsi que de nombreux objets. On retrouve d’ailleurs une influence grecque dans la culture, l’art et les religions.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.