Une course entre le Queen Mary 2 et une flotte de trimarans

Par FIGARO nautisme
Vendredi 2 septembre 2016 à 10h06

Le paquebot Queen Mary 2 va participer l'été prochain à une "course inédite" à travers l'océan Atlantique avec une flotte de trimarans géants, ont annoncé les porteurs du projet, après avoir signé jeudi à Southampton, en Angleterre, une "convention d'affrètement" avec son armateur, la compagnie britannique Cunard.

Le paquebot Queen Mary 2 va participer l'été prochain à une "course inédite" à travers l'océan Atlantique avec une flotte de trimarans géants, ont annoncé les porteurs du projet, après avoir signé jeudi à Southampton, en Angleterre, une "convention d'affrètement" avec son armateur, la compagnie britannique Cunard.

Quatre maxi-multicoques en carbone sont d'ores et déjà en lice pour se mesurer à ce "géant en acier de 345 mètres de long et à ses 157.000 chevaux vapeur", précise dans un communiqué l'association "The Bridge", du nom de la course qui sera organisée. L'un d'eux sera barré par le navigateur français François Gabart, vainqueur du dernier Vendée Globe, et un autre par Yann Guichard, skipper du voilier le plus rapide autour du monde. Tous les bateaux relieront Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le port d'origine du Queen Mary 2, à New York, dans le cadre des commémorations du centenaire de l'arrivée des soldats américains sur le sol européen en 1917. Le départ sera donné le 25 juin 2017, tandis que l'arrivée à New York du paquebot est d'ores et déjà programmée pour le 1er juillet et celles des premiers multicoques à partir du lendemain.

Ce sera la première fois que le paquebot transatlantique reviendra à Saint-Nazaire, alors que la fin de sa construction avait été marquée en novembre 2003 par la chute d'une passerelle. L'accident avait fait seize morts et vingt-neuf blessés parmi les familles des ouvriers des chantiers navals et la population locale venues visiter le paquebot avant son départ.

Patrick Boissier, ex-directeur des chantiers navals de l'Atlantique et président de l'association organisatrice de la course, a ainsi salué "un événement fort et chargé d'émotions" pour Saint-Nazaire, "dont l'histoire récente est intimement liée à ce prestigieux paquebot".


A lire aussi : 

Queen Mary 2 : une transatlantique pour les 500 ans du Havre
Il y a 10 ans, un accident de passerelle endeuillait le Queen Mary II