Des océans "malades" à cause du réchauffement

Vendredi 9 septembre 2016 à 15h37

Le réchauffement climatique abîme les océans comme jamais, diffusant des maladies aux animaux comme aux êtres humains et menaçant la sécurité alimentaire partout dans le monde, met en garde un rapport scientifique publié lundi.

Le réchauffement climatique abîme les océans comme jamais, diffusant des maladies aux animaux comme aux êtres humains et menaçant la sécurité alimentaire partout dans le monde, met en garde un rapport scientifique publié lundi.

 Le réchauffement climatique abîme les océans comme jamais, diffusant des maladies aux animaux comme aux êtres humains et menaçant la sécurité alimentaire partout dans le monde, met en garde un rapport scientifique publié lundi. Les recherches ont été menées par 80 scientifique de douze pays, ont précisé des experts réunis à Honolulu pour le congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). "Nous savons tous que les océans font vivre la planète. Nous savons tous que les océans nous fournissent une respiration sur deux", a souligné le directeur général de l'UICN, Inger Andersen. "Et pourtant nous sommes en train de rendre malades ces océans", a-t-il ajouté devant la presse réunie pour ce congrès qui a attiré 9.000 dirigeants et défenseurs de l'environnement.

Le rapport, intitulé "Explications sur le réchauffement océanique", est "l'étude la plus complète, la plus systématique qui ait été entreprise sur les conséquences de ce réchauffement des océans", souligne l'un de ses principaux auteurs, Dan Laffoley.

Les eaux de la planète ont absorbé plus de 93% de la chaleur supplémentaire résultant du réchauffement depuis les années 1970, limitant la chaleur ressentie sur la terre mais modifiant radicalement le rythme de la vie dans les océans, a-t-il soulevé. "Les océans nous ont protégés et les conséquences de cela sont énormes", ajoute ce vice-président de la Commission mondiale des zones protégées de l'UICN.

L'étude, qui portait sur tous les écosystèmes marins d'importance, du microbe à la baleine et jusqu'aux fonds océaniques, a mis en évidence que des méduses, des oiseaux et du plancton avaient migré en direction des pôles et du froid, parcourant jusqu'à 10 degrés de latitude. Ces migrations climatiques sont "de 1,5 à 5 fois plus rapides que tout ce que nous voyons sur le sol", estime M. Laffoley. "Nous sommes en train de changer les saisons dans l'océan." La hausse des températures va probablement changer le taux de masculinité chez les tortues, car des femelles sont plus susceptibles de naître quand il fait plus chaud. La chaleur favorisera aussi la propagation des microbes dans les eaux du globe. "Quand on a une vision complète, on voit un ensemble de conséquences totales et inquiétantes", analyse M. Laffoley.

Le rapport, dont plus d'un quart des constatations sont inédites, contient des études montrant que le réchauffement climatique affecte les systèmes météorologiques et provoque de plus en plus de tempêtes.

Le rapport affirme également détenir des preuves selon lesquelles le réchauffement des océans "provoque une augmentation des maladies chez les populations végétales et animales".

Des agents pathogènes tels que la bactérie vectrice du choléra ou la prolifération d'algues toxiques peuvent engendrer des maladies neurologiques comme la ciguatera, intoxication alimentaire découlant de la consommation de poissons des zones tropicales et dont le réchauffement marin favorise donc le développement. Des pathologies tout aussi dangereuses pour l'homme. "Nous ne sommes plus des observateurs non concernés", a commenté Dan Laffoley. "Sans le vouloir, nous nous sommes mis dans le tube d'essai dans lequel l'expérience est en cours". Ainsi, le réchauffement des océans a tué des récifs coralliens à un rythme record, ce qui a pour effet de réduire le nombre d'espèces de poissons, privés de leur habitat naturel.

"En Asie du Sud-Est, on attend une baisse des récoltes de la pêche maritime située entre 10 et 30% à l'horizon 2050, comparé à la période 1970-2000", affirme le rapport, qui souligne la nécessité d'agir rapidement par le biais des énergies renouvelables. "Nous devons diminuer drastiquement les gaz à effet de serre", a estimé Carl Gustaf Lundin, directeur des programmes marin et polaire à l'UICN. "Il n'y a aucun doute sur le fait que nous sommes la cause de tout cela. Nous savons quelles sont les solutions."


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.