Des coquillages vieux de 45 millions d'années en Champagne

Lundi 12 septembre 2016 à 8h13

Au coeur du vignoble de Champagne, en France, un site fossilifère sous-terrain foisonne de milliers de coquillages ayant peuplé ce territoire voici 45 millions d'années, un héritage naturel exceptionnel qui attire visiteurs et chercheurs.

Au coeur du vignoble de Champagne, en France, un site fossilifère sous-terrain foisonne de milliers de coquillages ayant peuplé ce territoire voici 45 millions d'années, un héritage naturel exceptionnel qui attire visiteurs et chercheurs.

"C'est mon paradis", confie Patrice Legrand, viticulteur et propriétaire de la Cave aux coquillages, implantée dans le Parc naturel régional de la Montagne de Reims, dans le nord-est du pays. Sous ce vieux corps de ferme qu'il a acquis en 1997, le long des 250 m du parcours de visite, des milliers coquillages apparaissent, encore emprisonnés dans une épaisse couche de calcaire, intacts depuis leur brusque disparition pour des raisons encore indéterminées.

A côté des céphalopodes et des coquillages minuscules voire microscopiques qu'il faut tamiser puis trier en laboratoire pour pouvoir les observer, la vedette des lieux est sans conteste le Campanile giganteum, un gastéropode de 40 à 60 cm de long. "En plein milieu de l'ère tertiaire, au Lutétien, la Champagne était recouverte par une mer chaude et il régnait un climat tropical", retrace le maître des lieux, passionné de paléontologie, dans les méandres des galeries qui s'enfoncent jusqu'à 28 m sous terre.

"Ce ne sont pas des fossiles à proprement dit, car en réalité ils n'ont jamais fossilisé. L'homogénéité de la roche calcaire et la couche d'argile imperméable, au-dessus, ont permis cette conservation", précise Patrice Legrand, en désignant des coquilles qui ont conservé un intérieur lisse et un extérieur aux reflets nacrés.

Selon M. Legrand, qui a répertorié 300 espèces, on trouve de tels coquillages dans un périmètre de 15 km, mais ils n'ont jamais été mis en valeur de la sorte. Une particularité qui attire des chercheurs français et belges. "Ce site nous a donné un regard sur le passé", affirme Didier Merle, maître de conférence au Muséum d'histoire naturelle de Paris, qui s'est rendu plusieurs fois sur place. "Il est exceptionnel car on y trouve une grande quantité de Campaniles giganteum. Nous avons ainsi pu mieux comprendre l'évolution des coquillages, les environnements et comment était constituée la biodiversité de l'époque".

Cet expert souligne qu'il n'existe "plus beaucoup de sites de cette époque-là à cause de l'urbanisation. Celui-ci est rare du point du vue du patrimoine géologique et il faut le préserver".

En 2015, cette cave champenoise où les vieux coquillages remplacent les vieux flacons a ainsi attiré 7.000 visiteurs.

A certains endroits, les coquillages sont enchevêtrés et s'amoncellent sur un même bloc, quand ce n'est pas la pointe d'un Campanile giganteum qui ressort du plafond voûté de la cave, narguant l'Homme dont la présence sur Terre ne remonte qu'à 2,8 millions d'années. "Il faut avoir de la patience quand on commence à trouver un coquillage: on l'extrait dans un bloc, c'est le meilleur moyen de ne pas l'abîmer", indique M. Legrand, qui creuse inlassablement depuis 1997, à l'aide de quelques outils basiques dont un marteau-piqueur électrique.

A 55 ans, "le Creuseur" comme le surnomment ses voisins, passe ses journées dans ses galeries souterraines à 12°C, comme "un vrai gamin" émerveillé par cette profusion de coquillages. "La découverte est permanente ici", dit-il à genoux sur le sol, un pic de géologue dans une main, un bloc recouvert de coquillages dans l'autre. "C'est inépuisable, c'est même affolant ! Je n'aurai pas le temps de tout creuser, j'en laisserai pour les générations futures".

Outre les visites guidées, des dégustations sont proposées aux touristes pour montrer le lien entre les sédiments marins dans le sous-sol, la vigne et le champagne. "La coquille a fixé l'iode marine et ne la libère que lorsqu'elle se dissout", résume M. Legrand, qui a mis au point une cuvée très peu dosée en sucre, spécifique à ce terroir. "Et ça se marie très bien avec les coquillages, comme les huîtres!", conclut-il dans un sourire.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.