La piétonisation des berges de Seine rive droite sera votée demain

Dimanche 25 septembre 2016 à 7h13

Les berges de Seine rive droite au coeur de Paris, héritières de l'époque du tout-voiture des années Pompidou, seront définitivement réservées aux piétons ou vélos, par un vote lundi du Conseil de Paris.

Les berges de Seine rive droite au coeur de Paris, héritières de l'époque du tout-voiture des années Pompidou, seront définitivement réservées aux piétons ou vélos, par un vote lundi du Conseil de Paris.

Le projet ferme la voie Georges-Pompidou à la circulation automobile sur 3,3 km du quai bas, de l'entrée du tunnel des Tuileries (Ier arrondissement) à la sortie du tunnel Henri-IV (IVe arrondissement). Porté par la maire PS Anne Hidalgo, le projet est tout autant salué qu'il suscite critiques et questions.

Quels sont ses objectifs?
Anne Hidalgo veut réduire la place de la voiture à Paris, lutter contre la pollution de l'air "qui tue et rend malade" et redonner aux promeneurs un site classé à l'Unesco sur ce parcours occupé temporairement depuis 2002 par Paris Plages. Elle passe outre un avis défavorable d'une commission d'enquête publique.

Est-ce définitif?
Oui. L'arrêté municipal - avec avis conforme du préfet de police, qui a voix au chapitre en matière de circulation à Paris - entérinera dans quelques semaines le vote en Conseil de Paris, et sera "définitif", dit-on à l'Hôtel de Ville. Dans le texte de sa délibération, la Ville retient un principe de réversibilité "si les perturbations étaient jugées trop importantes", ce qu'elle n'attend absolument pas.

Son impact sera-t-il étudié?
Oui. La circulation est comptabilisée par les services de la Ville, qui a également missionné l'association AirParif pour mesurer la qualité de l'air. Des capteurs seront installés sur les quais, le boulevard Saint-Germain, le quai de Bercy et partout où le décidera un comité de suivi auquel participe la Métropole du Grand Paris (MGP), et donc en banlieue. Des bilans seront publiés à six mois et un an. La mairie assure que c'était prévu. Mais cela répond aussi au Préfet de police Michel Cadot qui s'était prononcé pour une période d'essai de six mois. L'opposition Les Républicains, qui réclamait des capteurs depuis des mois sans être entendue, conteste la pertinence des futurs résultats.
La présidente de la région, Valérie Pécresse (LR), et celui de la MGP, Patrick Ollier (LR), ont également annoncé la création de leur propre observatoire.

Il n'y aura donc plus que des piétons sur ces berges?
Oui et non. Les berges seront réservées aux piétons, vélos et autres rollers, avec des aménagements légers et des animations, mais une voie de dégagement de quatre mètres de large sera maintenue. Elle pourra être rapidement utilisée "en cas de force majeure", pour des véhicules de secours par exemple. Les aménagements devront également être faciles à démonter rapidement en cas de crues.

Est-ce la pagaille annoncée pour les automobilistes?
La maire dit non, les opposants crient à la "thrombose" annoncée. La voie, fermée déjà depuis mi-juillet pour Paris Plages, accueillait quelque 43.000 voitures chaque jour. Selon une étude de la Ville, l'impact sera "concentré et temporaire" dans l'hyper-centre, avec des reports en banlieue "extrêmement mineurs". Des études scientifiques sur des cas comparables pointent une "évaporation" de voitures, de 10 à 20%. Les automobilistes changent d'habitudes, de moyens de transport, regroupent des trajets, etc.

Qui soutient le projet ?
La ministre de l'Environnement Ségolène Royal, la gauche et les écologistes en général. Près de 19.000 personnes ayant signé une pétition sur change.org. Cinq pneumologues reconnus ayant alerté d'une pollution de l'air qui entraîne "2.500 décès par an à Paris et 6.600 à l'échelle de la Métropole". Une petite majorité de Parisiens, selon un sondage Ifop commandé par le PS-Paris : 55%, dont 62% dans le centre et 69% chez les 18-24 ans. Mais 45% ne sont "pas favorables".

Qui s'y oppose ?

Les élus de droite, à Paris, en banlieue et au Conseil régional d'Ile-de-France mais ça grogne à gauche aussi.
La droite ne conteste pas la lutte nécessaire contre la pollution mais les élus craignent l'enfer de bouchons, encore plus polluants, pour les Franciliens qui travaillent à Paris. Ils déplorent le "manque de concertation" de la maire et une décision prise trop vite sans réelle alternative. Le groupe LR de Paris a proposé un tracé alternatif, "jamais pris en compte". L'UDI-Modem demande des "Etats généraux de la circulation".
A gauche, le Val-de-Marne dirigé par Christian Favier (PCF) a exprimé sa "préoccupation". De nombreux artisans et commerçants locaux vont livrer à Paris.
Une pétition de l'association "40 millions d'automobilistes" a rassemblé 12.000 signatures.

Des recours sont-ils envisagés ?

Le groupe LR de Paris a annoncé qu'il attaquerait le futur arrêté municipal devant le tribunal administratif. Il a déjà déposé jeudi un référé contre deux arrêtés interdisant temporairement la circulation sur les berges.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.