Surfeur amputé, Eric Dargent repart à l'assaut des vagues

Jeudi 29 septembre 2016 à 14h15

Il a perdu sa jambe gauche après une attaque de requin en 2011. Mais Eric Dargent n'a jamais renoncé au surf : il a même co-inventé une prothèse, récemment commercialisée, lui permettant de continuer à vivre sa passion et la transmettre.

Il a perdu sa jambe gauche après une attaque de requin en 2011. Mais Eric Dargent n'a jamais renoncé au surf : il a même co-inventé une prothèse, récemment commercialisée, lui permettant de continuer à vivre sa passion et la transmettre.

Par un dimanche matin de septembre entre nuages et éclaircies, il dessine des arabesques avec sa planche au milieu des rouleaux grondants de l'océan près de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), sous l'oeil attentif et complice de son entraîneur, le surfeur basque Manu Portet. "Dans l'eau j'oublie mon handicap", confie Eric Dargent, qui une fois revenu sur la plage suscite l'étonnement mêlé d'admiration d'autres surfeurs quand ils aperçoivent sa prothèse d'amputé fémoral, au-delà du genou gauche.

Ses sensations ne sont "pas comme avant", mais le plaisir de la glisse est toujours là. "Parfois il est même plus important, parce qu'il y a une espèce de revanche", estime ce surfeur de 39 ans, barbe de trois jours et air décontracté.

En février 2011, lors d'un séjour à La Réunion où il envisageait de s'installer avec sa femme et ses enfants, il se fait attaquer par un requin alors qu'il surfait sur la côte Ouest de l'île, une zone jusqu'alors considérée comme sûre. "En quelques secondes ma jambe a été arrachée. Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite. Je suis reparti comme un dingue en hurlant, heureusement je n'étais pas loin du bord", raconte-t-il presque mécaniquement.

Le traumatisme est terrible pour le jeune homme, qui pour résister psychologiquement s'accroche à sa passion: "Quelques jours à peine après l'accident, j'avais déjà envie de remonter sur une planche de surf".

Mais les spécialistes lui conseillent de se tourner vers d'autres sports, jugeant son amputation trop haute.

L'un d'eux, Bertrand Tourret-Couderc, décide toutefois de soutenir son projet, "touché" par sa "volonté de fer": "Pour Eric, remonter sur une planche de surf c'était aussi important que de pouvoir remarcher", raconte cet orthoprothésiste de Marseille à l'AFP.

Avec son aide, celle du snowboardeur amputé Patrice Barattero et d'un lycée technologique provençal, Eric Dargent se met à concevoir, tester et affiner le prototype d'une prothèse adaptée aux sports de glisse, à partir d'une solution basée sur un amortisseur hydraulique utilisé en VTT. Cette prothèse mécanique, résistante à l'eau de mer et au gel, a été par la suite perfectionnée par l'entreprise française Proteor, qui l'a notamment aussi adaptée à la pratique du VTT et qui la commercialise depuis quelques mois. "Comme les prothèses de sport coûtent très chers, c'est aussi un effort qu'on a essayé de mettre en place avec Proteor, qui distribue ce genou aux alentours de 3.000 euros, alors qu'avant on avait des prothèses à 6.000-8.000 euros", souligne M. Dargent.

Les prothèses sportives ne sont pas remboursées en France, "alors que le sport est un vecteur de bien-être, de santé: c'est parfois plus efficace qu'un anti-dépresseur", insiste-t-il.

N'ayant pas repris son travail d'infirmier libéral après son accident, le natif de Martigues (Bouches-du-Rhône) veut continuer à promouvoir le handisport avec son association "Surfeurs Dargent", et continuer de "relever des défis" sportifs pour "casser des barrières".

Champion de France handisurf avec sa prothèse pour la première édition de cette compétition l'an dernier, il s'apprête à défendre son titre en octobre à Biarritz, avant de s'envoler pour la Californie en décembre pour les championnats du monde de la discipline, où il espère faire mieux que sa 5e place de l'an dernier.

Il prévoit aussi de réaliser un film de handisurf en Indonésie en janvier prochain, en espérant d'ici là décrocher des sponsors, qui se font encore rares dans le domaine.

A son grand regret, le handisurf n'est pas encore inscrit aux Jeux paralympiques. Alors que le surf, lui, fera son entrée parmi les sports olympiques aux Jeux de Tokyo en 2020. "Au moins on aura peut-être ouvert la voie", sourit-il.



L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.