Marie, femme matelot : portrait

Dimanche 2 octobre 2016 à 7h04

La nuit est noire et seules quelques lumières scintillent au loin. Le visage crispé, Marie, l'une des rares femmes marins pêcheurs, tire de toutes ses forces sur le filet rempli de sardines du Spered Breizh, un bolincheur du Guilvinec (Finistère).

La nuit est noire et seules quelques lumières scintillent au loin. Le visage crispé, Marie, l'une des rares femmes marins pêcheurs, tire de toutes ses forces sur le filet rempli de sardines du Spered Breizh, un bolincheur du Guilvinec (Finistère).

Malgré l'effort, Marie Rouffet, 46 ans, rayonne sous son ciré jaune. Une fois le poisson vidé dans le ventre du navire, elle ferme les yeux et inspire une profonde bouffée d'air iodé: "Je suis une femme comblée, heureuse!" "Quand t'es seule au milieu de la nuit, en pleine mer, avec tes collègues et ton poisson, c'est énorme. Je peux pas le raconter, c'est un truc de ouf", dit-elle après un court moment où seul le grognement du diesel vient bercer le silence de cette nuit de septembre au large des côtes bretonnes. "J'ai toujours été passionnée par la mer, depuis toute petite", raconte-t-elle, sa longue natte brune s'échappant de sa capuche.

Pourtant, Marie voit le jour à Chamalières, près de Clermont-Ferrand. Un 15 octobre 1969. C'est son grand-père maternel qui transmet à sa fille, puis à sa petite-fille l'amour de la mer et de la pêche. "Il avait une grosse situation chez Michelin et venait souvent pêcher ici", raconte cette femme divorcée, mère de trois filles de 26, 12 et 7 ans et d'un garçon de 23 ans. Pourtant jusqu'à ses 39 ans, elle reste en Auvergne et travaille comme aide-soignante à domicile, après un Bac L et deux années de droit. "Mais j'étais tout le temps triste", se souvient-elle.

En 2008, elle part donc 15 jours au Guilvinec "pour voir". Elle réussit à embarquer comme passagère pour une campagne de pêche de plusieurs jours. "Là, je me suis dit que je voulais faire ça". "Il y a assez peu de femmes marins pêcheurs, c'est quand même un métier exigeant", explique Philippe Bothorel, directeur du lycée maritime du Guilvinec, qui forme chaque année quelque 180 futurs matelots. "Quand on a une fille par an chez nous c'est exceptionnel", dit le chef d'établissement.

La France comptait en 2015 environ 40.300 marins dont 44% à la pêche, soit 17.700 personnes, dont 1,5% sont des femmes, selon le ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer.

"Il y a eu des moments de doute parce que la pêche c'est pas forcément facile", reconnaît Marie. "Les gens ne se rendent pas compte quand ils achètent leur petite boîte de sardines: mais parfois il pleut, on a froid, on a la peau des mains qui tombe, on a des bleus, on a le mal de mer...", raconte-t-elle. Sans compter que l'arrivée d'une femme sur un bateau de pêche n'est pas forcément bien vue par tous. "Les bigoudènes ne vont pas sur les bateaux, c'est juste impossible. Ce sont les maris qui vont en mer", assure Marie. "Je suis passée pour une folle au début et puis ils s'y sont faits".

Au lycée maritime du Guilvinec, elle obtient son diplôme de matelot, puis son brevet de capitaine 200. Elle enchaîne ensuite les embarquements: petite pêche, pêche côtière, pêche au large... Début octobre, elle retournera sur les bancs de l'école pour obtenir un brevet de mécanicien. "Il y a quand même une petite différence avec un homme, mais Marie en veut et c'est déjà énorme", déclare le patron du Spered Breizh, Arnold Burel, qui vient de l'embaucher pour un remplacement de trois semaines. "Il n'y a pas beaucoup de bateaux qui vont prendre une femme", affirme-t-il cependant. "Tu peux avoir des histoires que tu n'aurais pas si tu n'as que des hommes à bord", dit-il.

"C'est la première fois que je travaille avec une femme en 37 ans de métier", reconnaît Éric Rioual, l'un des six autres marins pêcheurs à bord du sardinier de 17 mètres. "C'est particulier, c'est un milieu d'hommes...", dit le marin en sortant au petit matin du poste équipage peuplé de filles nues aux postures lascives.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.