Plongée dans la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio

Samedi 8 octobre 2016 à 15h37

L'aire marine protégée couvre 80 000 hectares d’un paysage singulier, où les falaises calcaires s’imposent dans le chaos granitique ordinaire de la Corse-du-Sud. Escapades sur les sentiers odorants, criques sauvages aux eaux turquoise, points de vue époustouflants ; à terre comme en mer, les balades ne manquent pas.
 

L'aire marine protégée couvre 80 000 hectares d’un paysage singulier, où les falaises calcaires s’imposent dans le chaos granitique ordinaire de la Corse-du-Sud. Escapades sur les sentiers odorants, criques sauvages aux eaux turquoise, points de vue époustouflants ; à terre comme en mer, les balades ne manquent pas.
 

Tous les navigateurs connaissent, de réputation ou pour l'avoir pratiqué, le détroit des Bouches de Bonifacio. Il s'agit d'un goulet de douze kilomètres qui sépare la Corse de la Sardaigne, avec ses innombrables écueils, ses vents violents et ses forts courants. Mais la vision qu'offre la « cité des falaises » est spectaculaire lorsqu'on l'aborde par la mer : la citadelle, majestueuse sur son éperon calcaire, les maisons « collées-serrées » qui semblent prolonger les à-pics vertigineux, le goulet de Bonifacio et son port, où trouver un abri providentiel par gros temps.

Au plus près, c'est aussi le plaisir du cabotage, des criques sauvages en baies profondes, avec toujours d'agréables mouillages et un site de repli selon l'orientation du vent. Pour en profiter pleinement, ne faites pas l'impasse sur la réglementation de la réserve. Renseignez-vous sur les zones de mouillages organisés et les plans de balisage : celui de l'archipel des Lavezzi, par exemple, délimite cinq zones d'ancrage, uniquement dans des baies. Partout ailleurs autour de l'île Lavezzo, la plus grande de l'archipel, toute forme de mouillage (que ce soit ancrage, amarrage ou stationnement géostatique) est interdite jusqu'à l'isobathe 40 m. De la même manière, jeter l’ancre - voire naviguer - n’est pas permis dans les « zones de non-prélèvement » (les réserves intégrales) de l'ensemble de l'aire marine. Par contre, nous vous recommandons fortement de vous y baigner avec un masque sur les yeux et un tuba en bouche car ce sont des sites généreux en vie. Celui du Grain de sable est sans doute le plus accessible, directement depuis la ville (place Saint-Roch, Ville haute). Au pied même des falaises, à cinq mètres du bord, les gros sars vous passent entre les jambes et les nacres s’épanouissent dans les herbiers de posidonie. Le panorama est grandiose et le décor sous-marin varié : gros blocs éboulés, failles, zones de galets, amas de roches creusées offrent de nombreux abris aux animaux. Attention toutefois aux navettes touristiques qui s’approchent du bord.

Une petite rando et à l’eau

D'autres sites, plus discrets, méritent eux aussi la découverte en mettant pied à terre. Certains vous demanderont un peu de marche. Mais la richesse de leur vie sous-marine et la beauté des sentiers littoraux méritent bien une petite randonnée avant la baignade. C'est aussi l'assurance d'éviter les endroits trop fréquentés.

À l'ouest de Bonifacio, la presqu'île des Bruzzi et ses îlots (un quart d'heure de marche aller), la baie profonde et protégée de Paraguan (1h30), et, à l'est de la cité, le cap Pertusato (1h30 par le « piale », le plateau bonifacien), sont des sites de toute beauté. Les chemins qui vous y conduisent appartiennent au Conservatoire du littoral. À terre comme en mer, la réserve abrite des espèces remarquables, pour certaines endémiques, caractéristiques des écosystèmes méditerranéens : dans les airs, goélands d'Audoin, cormorans huppés ou puffins cendrés accompagneront peut-être vos balades. Sous l'eau, ce sont les mérous, dentis, corbs, sars, étoiles de mer, girelles colorées et toute la petite faune des herbiers de posidonie que vous aurez la chance de croiser. Vous ne les connaissez pas ? Vous souhaiteriez être guidé dans votre découverte ? Tout l’été, les guides de l'Office de l'environnement de la Corse (OEC) vous accueillent sur le sentier sous-marin des îles Lavezzi. Ils fournissent même le masque et le tuba.

A SAVOIR:
Office de tourisme : 2, rue Fred Scamaroni (ville haute), tél. 04.95.73.11.88. ; E-mail : info@bonifacio.fr ; www.bonifacio.fr
Ouvert en juillet - août de 9 h à 20 h (19 h en septembre
).


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.