Un bateau de croisière revient en Tunisie, La Goulette reprend "espoir"

Dimanche 9 octobre 2016 à 7h23

Danses, musiques traditionnelle et senteurs de jasmin : le village touristique de La Goulette a temporairement repris vie jeudi pour la première visite d'un bateau de croisière en Tunisie depuis l'attentat du Bardo en mars 2015, une lueur d'espoir pour un secteur en crise.

Danses, musiques traditionnelle et senteurs de jasmin : le village touristique de La Goulette a temporairement repris vie jeudi pour la première visite d'un bateau de croisière en Tunisie depuis l'attentat du Bardo en mars 2015, une lueur d'espoir pour un secteur en crise.

Le paquebot allemand Europa, avec à son bord quelque 310 passagers, a accosté vers 7h30 dans une ambiance festive mais sous haute sécurité à l'entrée du port. Un événement pour les commerçants du village touristique de La Goulette, en banlieue de Tunis, après une traversée du désert de 18 mois. "C'est très important pour moi de rouvrir ma boutique, et ça fait chaud au coeur de voir à nouveau le village vivant!", s'exclame Haifa Dargouth, 39 ans. Si elle ne prétend remplir ses caisses vides par cette seule journée, cette artisane décrit une étape "très symbolique et porteuse de beaucoup d'espoirs".

A ce jour, aucune autre compagnie de croisière n'a emboîté le pas. Mais cette arrivée "est très importante car elle adresse un message positif et rassurant", explique à l'AFP Malek Ghanemi, directeur du terminal de croisière de La Goulette. Et Mustapha Jabeur, le PDG, l'assure: "à partir de janvier, il va y avoir un retour progressif du trafic".

Il y a plus d'un an et demi, le 18 mars 2015, 21 touristes étrangers --pour la plupart des passagers de bateaux de croisière-- et un policier tunisien avaient été tués dans l'attaque du musée du Bardo, revendiquée par le groupe extrémiste Etat islamique (EI).

Les compagnies internationales avaient dans la foulée suspendu toutes leurs escales en Tunisie, marquant le début du cauchemar pour le tourisme local, frappé trois mois plus tard par un deuxième attentat de l'EI à Port el-Kantaoui (38 touristes tués).

Avec l'accalmie sécuritaire des six derniers mois, un frémissement se fait sentir, mais des pays comme la Grande-Bretagne continuent de déconseiller la destination tunisienne.

Plus largement, la Tunisie, unique pays rescapé du Printemps arabe, ne parvient pas à faire redémarrer son économie, en partie du fait de cette crise du tourisme, autrefois contributeur du PIB à hauteur de 7%.

Preuve de l'importance accordée à ce retour d'un premier paquebot, une cérémonie devait se tenir dans l'après-midi en présence de la ministre du Tourisme, Selma Rekik Elloumi.

A leur arrivée, les passagers de l'Europa, appareils photos en main, ont été accueillis par des spectacles de danse et musique orientales, ou encore des soldats carthaginois jouant de la trompette et du tambour.

Des bouquets de jasmin leur ont été offerts par les boutiques touristiques de la Goulette. Près de 200 d'entre eux sont ensuite partis en excursion, sous un chaud soleil d'automne, dans le village voisin de Sidi Bou Saïd ou encore dans la médina de Tunis, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Pas de visite du célèbre musée du Bardo, en revanche, pour cette fois.

Animateur au port de la Goulette depuis 12 ans, Salah Issa ne boude pas son plaisir. "Le village (touristique) m'a beaucoup manqué! Cette ambiance me remonte le moral", dit-il. Car depuis l'attentat du Bardo, "j'ai moisi au chômage. Mes chameaux ont eu faim".

En habit traditionnel, ce quadragénaire souhaite la bienvenue aux touristes, avant de les laisser monter gratuitement sur trois de ses chameaux ornés de tissus multicolores.

Tandis que les senteurs d'encens envahissent les lieux, Maher Lassoued, 49 ans, affiche son soulagement. "C'était triste de voir les portes de nos magasins fermés, de refléter l'image d'une activité morte. La voir revivre adresse un message positif pour le tourisme en général", estime-t-il.

De retour en Tunisie dans la foulée de la révolution de 2011, Maher avait loué cinq magasins dans ce village, des projets plein la tête. Mais "l'attaque de Bardo m'a complètement détruit. (...) Pour la première fois dans ma vie, je suis resté plus d'un an en chômage, incapable de payer mes crédits", raconte-t-il. Malgré ses regrets, il veut encore y croire. "Cette escale en Tunisie représente une lueur d'espoir. (...) Elle me fait respirer à plein poumons!".


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.