NORAUTO remporte le GC32 Racing Tour !

Lundi 17 octobre 2016 à 11h15

Franck Cammas et son équipage à bord de Norauto powered by Groupama Team France ont prouvé de manière très convaincante que leur domination sur le GC32 Racing Tour 2016 n'était pas un vain mot. Lors de cette journée de conclusion du Marseille One Design, qui s'est parfois déroulé dans des conditions météo délicates, l'équipe Française a réalisé aujourd'hui un score parfait de cinq points sur cinq manches, laissant Argo, l'équipe Américaine de Jason Carroll, à la seconde place avec un écart de 24 points.

Franck Cammas et son équipage à bord de Norauto powered by Groupama Team France ont prouvé de manière très convaincante que leur domination sur le GC32 Racing Tour 2016 n'était pas un vain mot. Lors de cette journée de conclusion du Marseille One Design, qui s'est parfois déroulé dans des conditions météo délicates, l'équipe Française a réalisé aujourd'hui un score parfait de cinq points sur cinq manches, laissant Argo, l'équipe Américaine de Jason Carroll, à la seconde place avec un écart de 24 points.

Au classement général du GC32 Racing Tour avant le début du Marseille One Design, la seule équipe à pouvoir menacer NORAUTO était Team Tilt, l'équipe de Sébastien Schneiter. La jeune équipe Suisse termine quant à elle le Marseille One Design à la quatrième place, permettant ainsi à Franck Cammas et à son équipage d'emporter de six points le titre de champion sur le GC32 Racing Tour 2016.

« Nous sommes très heureux du travail accompli et c'est un très bon circuit pour nous qui nous permet de passer du temps à naviguer et à concourir sur ce type de bateau », a commenté Franck Cammas. « Le niveau de tous les concurrents a progressé de plus en plus au fur et à mesure de la saison. Nous étions devant au début, mais depuis lors tout le monde a élevé son jeu en terme de manœuvres, et maintenant il faut vraiment se battre pour remporter chaque manche. »

Le vainqueur de la Volvo Ocean Race a ajouté que le score parfait de NORAUTO aujourd'hui a probablement été le fruit de leurs entrainements du début de saison. « Mais nous avons progressé au cours des quatre jours aussi, et nous sommes heureux de terminer la saison ainsi sur une excellente note. »

Les prévisions météo qui promettaient de 9 à 11 nœuds pour cette dernière journée de compétition étaient en réalité pessimistes, puisqu'après une petite heure d'attente sur le plan d'eau, le vent s'est stabilisé en direction, et pour le plus grand plaisir de tous les concurrents, il est monté jusqu'à 20 nœuds en rafales. Heureusement, dans une Rade Sud de Marseille bien protégée, le plan d'eau plat a permis aux équipes de progresser à des vitesses atteignant fréquemment les 30 nœuds et plus.

L'autre équipe Française, Team ENGIE de Sébastien Rogues, a eu une journée en demi-teinte, mais avec tout de même deux manches bouclées à la seconde place, plaçant ainsi par deux fois les deux équipes Françaises sur les deux premières marches du podium, et Team ENGIE en tant que deuxième meilleur bateau en terme de score sur la journée, preuve de tout le dur travail accompli par Sébastien Rogues et son équipage pour progresser depuis le début de la saison. Ils terminent le Marseille One Design à la cinquième place au classement général. Cependant ils se retrouvent à égalité de points pour la journée d'aujourd'hui avec l'équipe Japonaise de Mamma Aiuto!, qui s'est très bien comportée sur les deux premières manches du jour.

Plus tard dans la journée, cela a été le tour de l'équipe Suédoise jeune de GUNVOR Sailing de briller, car après des résultats décevants sur les premières manches, ces derniers ont terminé les deux dernières courses à la seconde place.

« Nous continuons de progresser, et nous sommes toujours très novices à bord de ce bateau, et nous faisons pas mal d'erreurs assez simples », a admis Gustav Petterson, skipper et tacticien de l'équipe. « Quand le niveau de stress monte, nous ne savons pas toujours quoi faire, et nos timings ne sont pas toujours les bons. Mais nous nous sommes améliorés au fur et à mesure de la journée d'aujourd'hui ». Leur courbe d'apprentissage a en effet été importante, et c'est le premier événement sur lequel ils régataient sans le soutien de plusieurs champions Olympiques, tels que Iain Percy, Nathan Outteridge ou Freddy Lööf.

Les jeunes Suédois, qui ont pour la plupart tous un bagage en voile Olympique, ont savouré les conditions, et atteint des vitesses de plus de 30 nœuds à bord de Gunvor. « A moment donné nous étions très ralentis à la porte sous le vent, et certains bateaux déboulaient à 25-30 nœuds, donc nous avions le cœur au bord des lèvres », a admis Gustav Petterson.

Du coté de Jason Carroll et du team ARGO, très satisfaits de leur performance Marseillaise, ils ont atteint leurs objectifs en prenant la place en tête du championnat owner-driver (les « propriétaires-barreurs ») à Pierre Casiraghi et son équipe Malizia - Yacht Club de Monaco, et en terminant quatrièmes au classement général final du GC32 Racing Tour 2016. « Mais je suis encore plus ravi d'avoir terminé second au classement général du Marseille One Design, c'est vraiment super et je suis très fier de notre équipe d'avoir réalisé cette performance », a commenté Jason Carroll, double champion du Monde de Melges 32, une classe de monocoques extrêmement compétitive. « Le classement owner-driver est aussi une belle récompense, qui ne s'est décidée que lors de cette dernière épreuve, et nous avons fait ce que nous devions. »

Aujourd'hui, Jason Carroll n'a pu reproduire de victoire sur une manche comme hier avec son équipe, mais il a terminé la plupart du temps dans le haut du tableau. « C'était vraiment fun aujourd'hui, nous avons passé une très bonne journée. C'était super, même après des départs médiocres, de pouvoir batailler avec les autres bateaux pour reprendre une ou deux places. »

Avec le Britannique Alister Richardson à la tactique, le régleur de grand-voile à bord d'Argo, Anthony Kotoun, a observé qu'aujourd'hui, et dans des conditions plus musclées, le succès venait de pouvoir exploiter les bonnes bascules de vent. Sinon que c'était « les conditions les plus normales que nous ayons eues pour régater cette saison... »

Le Manager du GC32 Racing Tour 2016, Christian Scherrer, conclut : « c'était un très beau final aujourd'hui pour la saison 2016 du GC32 Racing Tour. C'est fantastique de constater à quel point le circuit s'est développé cette année, et j'aimerais remercier toutes les équipes et les partenaires qui nous ont soutenus cette année. Nous avons hâte d'avoir une saison encore un cran au-dessus en 2017. Il y a déjà beaucoup d'intérêt pour l'année prochaine, et nous annoncerons plus d'infos à ce propos la semaine prochaine. »



L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.