"Tout le monde connaît le Vendée Globe, c'est mythique"

Mercredi 2 novembre 2016 à 7h14

"Tout le monde connaît le Vendée Globe, c'est mythique", affirme Titouan Lamazou, vainqueur en 1990 de la première édition de cette course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, à laquelle participeront 29 marins à partir de dimanche.

"Tout le monde connaît le Vendée Globe, c'est mythique", affirme Titouan Lamazou, vainqueur en 1990 de la première édition de cette course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, à laquelle participeront 29 marins à partir de dimanche.

QUESTION: Vous avez gagné le premier Vendée Globe en 109 j 08 h et 47 min. Dans quel état d'esprit étiez vous au départ des Sables-d'Olonne, vous et vos 12 adversaires ? Et que vous inspire aujourd'hui cette régate planétaire, dont ce sera la 8e édition ?

REPONSE: "Le Vendée Globe reste le plus gros événement de voile en France. Tout le monde connaît cette course, même les gens qui ne savent rien de la voile. C'est mythique. En France, c'est plus fort que la Coupe de l'America. Quand nous sommes partis, en 1989, c'était dans une relative indifférence et il n'y avait que les skippers qui savaient ce que c'était. Et les gens des Sables-d'Olonne... Mais très vite, il y a eu un immense intérêt et cet engouement n'a jamais faibli. A l'époque, personne ne pouvait imaginer qu'on tourne autour du globe en 109 jours. Aujourd'hui, François Gabart (vainqueur du dernier Vendée Globe, en 2013) est passé sous la barre des 80 jours (78 j 02 h et 16 min, ndlr)! La course a été hyper médiatisée dès le début et il y a chaque fois plus de communication. Plus de technologie aussi et, contrairement à ce que pensent certains, c'est de plus en plus difficile".

Q: Vous êtes aujourd'hui un artiste et un écrivain reconnu. Avez-vous tout de même été tenté de participer à nouveau à cette course?

R: "Non, pas du tout. Le Vendée Globe appartient à ma vie mais je ne suis pas du tout tenté de remettre ça. En 1990, à l'arrivée, j'avais obtenu ce que je voulais. J'ai navigué avec Eric Tabarly et fait six ans de courses au plus haut niveau (BOC Challenge, Québec/Saint-Malo, Route du Rhum, etc.). J'étais habité par cette hargne de gagner. Ce sentiment m'a quitté dès que j'ai franchi la ligne d'arrivée aux Sables-d'Olonne. Ma vocation était celle d'être artiste. J'espère d'ailleurs pouvoir annoncer bientôt que j'ai assez de fonds pour commencer la construction de mon futur navire, un bateau-atelier, un espace de travail pour des artistes et des chercheurs, un lieu de création artistique qui fera le tour du monde le plus lentement possible, comme une maison en mouvement".

Q: Quelle partie de vos circumnavigations (Lamazou a également participé à deux BOC Challenge, tour du monde en solo avec escales, ndlr) avec avez vous préférée (ou détestée), celle qui vous a le plus marqué?

R: "J'ai beaucoup aimé le Grand Sud mais j'ai un faible pour l'océan Indien, même si les dépressions s'y succèdent. Il y fait froid, l'air est pur, d'une grande limpidité. La mer peut être énorme, c'est totalement hostile et on y ressent une très grande solitude. C'est aussi le premier contact avec les 40e (Rugissants) et les 50e (Hurlants) degrés de latitude sud, après la longue descente de l'Atlantique. Il y a cette tension qui commence et ne cessera qu'au passage du cap Horn, après la traversée du Pacifique. L'Indien, c'est le pays de l'ombre, mon océan de coeur".



L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.