Un calmar géant trouvé en Espagne

Lundi 7 novembre 2016 à 6h33

Un calmar géant de 9 mètres a été trouvé sur la côte de Galice mi-octobre dernier.

Un calmar géant de 9 mètres a été trouvé sur la côte de Galice mi-octobre dernier.

9 mètres de longueur pour un poids de 105 kg, telles sont les dimensions du monstre marin bien réel trouvé mi-octobre dernier par des promeneurs. Le corps sans vie de l’animal a été transporté au CEPESMA, une organisation locale étudiant la vie marine. Les causes de la mort ont rapidement été déterminées : le calmar est mort suite aux blessures infligées par… un autre calmar géant ! Il est fréquent que des calmars se battent jusqu’à la mort, mais beaucoup moins fréquent de retrouver un spécimen d’une telle taille. Les scientifiques ne savent par contre pas si ce genre d’attaque est lié à du cannibalisme ou juste à un conflit territorial. L’histoire aurait pu s’arrêter là, sauf qu’un vacancier a contacté l’organisation en prétendant avoir vu le calmar vivant, nageant dans le port, quelques jours avant. Avec ses photos de l’animal à l’appui, il ne fait aucun doute qu’il s’agit du même animal. D’après les photos, et les propos du témoin, l’animal était déjà très meurtri et affaibli : il roulait sur lui-même en changeant de couleur, complètement désorienté, en regardant le photographe.
Les calmars géants sont bien présents dans les eaux profondes au large de l’Espagne, mais ne s’approchent jamais des côtes. Voir un calmar près des plages ou dans un port témoigne d’un problème grave, et bien souvent d’un animal mourant. Il s’agit déjà du 4ème calmar géant apporté à l’organisation CEPESMA, mais celui trouvé il y a 2 semaines est le plus grand de tous.


Une espèce fascinante


L’espèce, qui possède 3 cœurs et un sang bleu, atteint une taille maximale de 10 mètres corps et tentacules comprises. Cependant, bon nombre de témoignages font état de calmars dépassant largement cette taille : en 1878, un calmar de 16 mètres aurait été retrouvé à Terre-Neuve. En 2004, un spécimen de 8,60 mètres a été capturé sur une île au large de la Patagonie. En 2005, l’Aquarium de Melbourne en Australie a déboursé 100 000 dollars à un pêcheur pour récupérer le corps d’un calmar de 7 mètres et la créature est désormais exposée au Muséum d’Histoire Naturelle. Certaines sources font aussi état de la découverte record d’un spécimen de 18 mètres de longueur, avec des yeux de 25 centimètres, sans que cela ait pu être vérifié. Plus récemment, en mai 2015, un calmar de 7,5 m a été trouvé en Nouvelle-Zélande.


Des calmars géants dangereux ?


Ce n’est qu’en juillet 2012 que l’espèce a pu être observée, et filmée vivante, dans son habitat naturel au large du Japon. L’animal est présent presque partout dans le monde, mais le plus grand nombre de cadavres a été trouvé autour de Terre-Neuve, de la Norvège, des îles britanniques, de l’Espagne, des Açores, de Madère, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Les calmars vivent dans les profondeurs, entre 300 et 1000 mètres, même s’ils remontent parfois en surface. Leur comportement et mode de vie sont presque totalement inconnus. Les rares observations ont pu constater des techniques de chasse particulièrement agressives, qui tendent à confirmer les témoignages, pas si farfelus, d’attaques sur les bateaux, pêcheurs et plongeurs. Contrairement aux pieuvres géantes généralement pacifiques qui n’attaquent les humains que si elles ont été provoquées, de nombreux témoignages font état de calmars attaquant des navires et leurs occupants. Peu d’entre eux ont pu être vérifiés mais les récentes études sur le comportement de ces mollusques intelligents tendent à prouver que ces animaux sont des chasseurs particulièrement téméraires…

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.