Titouan Puyo vice-champion du monde de SUP !

Jeudi 17 novembre 2016 à 11h30

Champion du monde en 2014, le Français Titouan Puyo a remporté la médaille d’argent des championnats du monde de Stand Up Paddle longue distance (17 km) ce jeudi à Musket Cove, aux Fidji. Arthur Arutkin est quatrième. En prone paddleboard, Julien Lalanne prend la 7e place alors que Jérémie Camgrand fait 12e.

Champion du monde en 2014, le Français Titouan Puyo a remporté la médaille d’argent des championnats du monde de Stand Up Paddle longue distance (17 km) ce jeudi à Musket Cove, aux Fidji. Arthur Arutkin est quatrième. En prone paddleboard, Julien Lalanne prend la 7e place alors que Jérémie Camgrand fait 12e.

Grand favori de cette course de 17 km entre le récif de Cloudbreak et l’île de Musket Cove, l’Australien Mickael Booth n’a pas failli. Préservé par l’équipe australienne, il n’a pas disputé la technical race de la veille au contraire de la majorité de ses adversaires, dont les deux français Puyo et Arutkin, Booth a contrôlé la course et le peloton de tête de 7 coureurs avant de s’échapper à grands coups de pagaies à 3 km du final.

Puyo contre-attaque
Seul Titouan Puyo, qui s’était économisé dans cette course d’attente, est parvenu à se mettre dans le sillage du futur champion du monde et a tenté de rattraper « Boothie ». Revenu à une cinquantaine de mètres, Puyo a donné tout ce qu’il pouvait mais ses efforts de la veille ont finalement pesé dans les bras du champion d’Europe pour créer l’exploit de battre le grand favori du jour.

Réclamation en cours pour Arutkin
En retrait dans le bon wagon, Arthur Arutkin est lui aussi sorti dès l’entrée dans le lagon de Musket Cove et peu après l’attaque de l’Australien. Se détachant peu à peu du Tahitien Cronstead, le Nordiste semblait vraiment promis au podium. Un bateau de l’organisation et une barque de pêcheur sont venus gêner et faire chuter le Français à seulement 50 mètres de l’arrivée. Doublé par Cronstead, Arutkin termine donc 4e au grand damn du clan français. Une réclamation a été déposé par l’équipe de France, dont le verdict ne devrait être connu d’ici vendredi matin (jeudi soir en France).

Kai Lenny craque

Longtemps en tête du wagon de sept coureurs parti devant dès la première bouée à Cloudbreak, Kai Lenny (Hawaii) s’est porté devant jusqu’à Namotu Island avant de céder la place à Booth et au Brésilien Vinicius Martins mais n’a rien pu faire dans le sprint final et termine 7e. Sous un très chaud soleil dès la matinée (28 degrés), aucun train de houle et une humidité à son maximum, l’ensemble des Supeurs a terriblement souffert malgré un parcours somptueux entre récif et îles paradisiaques.

Lalanne top départ

Partie trois minutes après les Stand Up Paddle, la vingtaine de prone paddleurs (rame allongée ou à genoux) s’est élancée sur le même tracé. Auteur d’un départ canon, le Français Julien Lalanne s’est porté dans le groupe de tête emmené par les duos australiens, américains et néo-zélandais. Avant de se faire lâcher entre l’île de Tavarua et celle de Namotu, au quart de la course. Le Français a de fait ramé tout seul jusqu’à l’arrivée pour conserver sa 7e place. Derrière lui, et dans le paquet de poursuivants, Jérémie Camgrand prend la 12e place.

Place aux filles
Ce vendredi, ce sont les dames qui s’élanceront de Cloudbreak pour rallier Musket Cove. Il devrait y avoir un soupçon de vent en plus. De quoi avantager les Françaises Olivia Piana (Sup) et Flora Manciet (prone). Piana, vice-championne du monde de technical race mercredi, va devoir se surpasser si elle désire battre de nouveau l’Américaine Candice Appleby, 3e de la technical race, mais qui va retrouver sa distance de prédilection dont elle est la tenante du titre mondial. On s’attend quoi qu’il en soit à un duel au sommet entre les deux féminines. Pour Manciet, l’objectif podium est de nouveau au programme des ambitions.

Grosse houle en approche à Cloudbreak pour le Sup Surf
Les finales de la catégorie Sup surfing se tiendront samedi sur le spot de Cloudbreak. Avec l’entrée d’une grosse houle, plus de 3 mètres, le spectacle s’annonce grandiose. Rappelons que les trois Français engagés, Caroline Angibaud, Jérémy Massière et Ben Carpentier, sont encore en course pour aller décrocher des médailles. Le relais conclure les Mondiaux 2016 ce dimanche dans la baie de Danarau.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.