Valence, une ville aux multiples facettes

Lundi 9 janvier 2017 à 16h00

Valence est la troisième ville d’Espagne mais la première pour son port de commerce et celui-ci est l’un des premiers en Europe pour les marchandises. Côté plaisance, il y a deux marinas (Real Juan Carlos I et Real Yacht Club). Mais, l’activité maritime n’est pas le seul intérêt de cette ville. Son patrimoine historique, architectural, sa gastronomie et ses fêtes en font une destination prisée par les touristes du monde entier.

Valence est la troisième ville d’Espagne mais la première pour son port de commerce et celui-ci est l’un des premiers en Europe pour les marchandises. Côté plaisance, il y a deux marinas (Real Juan Carlos I et Real Yacht Club). Mais, l’activité maritime n’est pas le seul intérêt de cette ville. Son patrimoine historique, architectural, sa gastronomie et ses fêtes en font une destination prisée par les touristes du monde entier.

Du gothique au contemporain
Dans la ville ancienne, on retrouve les vestiges de son passé qui remonte à l’an 138 av JC. Quant à la nouvelle ville, ce sont des bâtiments modernes à l’architecture surprenante comme la Cité des Arts et des Sciences, ou encore son Opéra qui sont reconnus comme centres de design international. Dans la ville historique, un monument à ne pas manquer : la cathédrale. Pour la construire, il aura fallu 164 ans (de 1262 à 1426) et bien des transformations ont été effectuées par la suite. Si vous avez un peu de courage, n’hésitez pas à gravir les 207 marches qui permettent d’accéder au sommet de son clocher gothique. L’une des particularités de ce dernier est d’avoir une hauteur (50,85 m) égale à son périmètre. Une fois les marches gravies, vous serez récompensé par un point de vue magnifique sur la ville ancienne mais vous pourrez aussi apercevoir au loin la mer ainsi que la ville nouvelle. Sur la place (Virgen), se situent la basilique de la Virgen et, à proximité, le couvent royal Santo Domingo ; sous cette place, on peut découvrir les vestiges du forum romain qui fut à l’origine de Valence. Toujours sur cette place, s’élève le palais de la Generalitat de style gothique et siège actuel du gouvernement autonome. Il a la particularité de posséder un donjon de style renaissance. Mais vous ne pouvez pas quitter ce quartier historique sans visiter la Lonja de la Seda. Cette construction traditionnelle de la fin du XVe siècle, inscrite au Patrimoine de l'humanité, possède entre autre une salle remarquable dite salon des colonnes.
Quittons le gothique pour l’art nouveau comme le marché central construit en fer avec des verrières. Vous pourrez y découvrir toutes les spécialités espagnoles et pourquoi pas déjeuner en plein air dans l’un des bars à tapas qui l’entoure. Dans le même style, vous pourrez visiter la gare du Nord avec sa salle d’attente richement décorée, les immeubles aux balcons remarquables, etc.
On quitte cette ville historique pour un autre style, l’art contemporain. Ce quartier moderne est en dehors de la ville ancienne. Il est sur le trajet qui mène au port du Real Yacht Club. Sur cet ensemble futuriste, on trouve le Palais des Arts, le Musée des Sciences, l’Opéra, l’Institut d’Art Moderne ou encore le Parc Océanographique.
Que vous aimiez ou non ce style, on ne peut rester indifférent à la pureté des lignes et à la grandeur qu’elles dégagent.

Les marinas
A Valence, il y a deux marinas : Real Juan Carlos I et Real Yacht Club. La marina Real Juan Carlos I est située à l’extrémité de la grande plage de Malvarrosa, proche du centre-ville. Elle a été construite pour accueillir de grands événements comme les 32e et 33e Coupe America (2007-2010) avec les infrastructures propres à ces manifestations. La Suisse n'ayant pas d'accès à la mer, c'était à son équipe gagnante de désigner le lieu de la prochaine coupe. À la fin de l'année 2003, quatre villes restaient en lice pour la 32e America's Cup : Lisbonne, Marseille, Naples et Valence. La candidature de Valence a été retenue pour son emplacement géographique central en Méditerranée, les possibilités d'expansion de son port, son climat très agréable, les vents favorables et stables tout au long de l'année ainsi pour son important complexe hôtelier existant. Le port dispose de deux zones (Sud et Nord) pouvant accueillir 800 bateaux (7 à 150 m) avec une profondeur moyenne de 7,5 m et un quai intérieur. Ce quai (T-dock) est réservé aux super yachts (25 à 150 m). Pour une escale à la journée ou pour quelques jours, optez pour la zone Nord. Elle a un accès direct à la plage et à la ville et dispose d’une zone commerciale. Pour un séjour de longue durée, la partie Sud est plus abritée. Si vous souhaitez faire des travaux sur votre bateau à sec ou à flot, le Real Yacht Club est tout indiqué. Il possède quatre travelifts (25 à 200 tonnes), des grues de 2, 5 et 10 tonnes et une aire de carénage importante. A flot, il peut accueillir 1200 bateaux de 5 à 60 m. Le club, fondé en 1903, est associé à d’autres clubs internationaux, ce qui permet d’obtenir des prix sur les places de port si vous êtes affilié à l’un de ces clubs. Ce que l’on peut retenir de cette marina, c’est son calme et le fait qu’elle soit bien abritée. Le seul handicap est la distance par rapport à la ville. Pour la rejoindre, la bonne solution est d’opter pour le bus dont l’arrêt se situe à la sortie du port, il est direct.

Navigation
Si vous arrivez de Cabo San Antonio au sud (45 milles), vous pouvez sans risque naviguer en faisant une route à 1 milles de la côte. En venant du Nord, il en sera de même dans le golf de Valence. Dans la commune de Valence entre Horadada et Vinaroz, il y a au moins une vingtaine de ports de plaisance (cf. Bloc Marine Espagne). Au départ de Valence, l’une des destinations préférée est l’île d’Ibiza à 70 milles.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.