L'île de Gozo, au coeur de l'archipel maltais

Jeudi 2 mars 2017 à 6h35

Lorsque l’on évoque l’archipel maltais, on pense tout naturellement à Malte. Cette île est mondialement connue pour son histoire et ses nombreux musées. Mais, à moins de 5 km au nord-ouest, se trouve une île beaucoup moins connue : Gozo. C’est l’île secondaire de l’archipel qui en comporte 8. Avec Comino, ce sont les seules qui sont habitées.

Lorsque l’on évoque l’archipel maltais, on pense tout naturellement à Malte. Cette île est mondialement connue pour son histoire et ses nombreux musées. Mais, à moins de 5 km au nord-ouest, se trouve une île beaucoup moins connue : Gozo. C’est l’île secondaire de l’archipel qui en comporte 8. Avec Comino, ce sont les seules qui sont habitées.

La situation géographique de Gozo
Deux détroits séparent Gozo de Malte. Celui entre Gozo et Comino (détroit de Gozo) d’une largeur de 2.3 km et celui entre Comino et Malte de 2.6 km de large (détroit de Comino). Au Nord, à 90 km, il y a la Sicile, au Sud à 335 km la Libye et à l’Ouest (partie sud du canal de Sicile) la Tunisie. Gozo, d’une superficie de 67 km², a la forme d’un losange orienté NW/SW. Sur cette île basse (point culminant à 190 m), il n’existe ni forêt ni cours d’eau.

Que voir à Gozo ? De l’archéologie aux plages de sable blanc
Si les sites archéologiques vous intéressent, vous pourrez découvrir les deux temples mégalithiques de Ggantija situés près de la ville de Xaghra. Vieux de 5 millénaires avec des pierres s’élevant sur plus de 6 mètres de hauteur, ils restent à ce jour une énigme pour les archéologues. Ils sont considérés comme les plus anciens lieux de cultes du monde construits par l’homme. Ils sont à l’état de ruines, mais le musée de Xaghra expose des objets retrouvés sur le site. Si vous vous intéressez à l’art religieux, vous serez comblé, chaque village possède une église. On y dénombre pas moins de 33 églises dont certaines grandioses. C’est le cas de celle de Xewkija, avec sa rotonde et son dôme imposant visible des principaux points de l’île. A Victoria, le sanctuaire de Ta’Pinu et la basilique Saint-Georges sont inspirés de la période baroque. Victoria (6000 habitants), située au centre de l’île en est la capitale. Cette cité médiévale fortifiée, autrefois appelée Rabat, mérite une longue visite. Au détour des ruelles étroites, vous pourrez découvrir de superbes maisons avec des portes munies de heurtoirs ouvragés, une des spécialités de Malte. Pour découvrir le calme discret de cette île, prenez le temps de vous promener à pieds. Admirez les sites naturels comme la fenêtre d’azur, la plage de sable fin de la baie de Ramla, les salines de Xwejni Bay, creusées dans la roche jaune et la terre argileuse et sculptées en terrasses (époque romaine). L’un des sites naturels le plus visité de l’île est situé à Dwejra. C’est la mer intérieure. Cette piscine naturelle, reliée à la mer par un tunnel creusé dans la roche, a la particularité d’avoir une eau de baignade plus chaude que celle de la mer. Il ne faut pas manquer, la fenêtre d’azur qui est une structure architecturale naturelle et qui est proche de Dwejra.

Le sport à Gozo : de la plongée à l’escalade en passant par la randonnée
Ce n’est pas moins de 50 sites de plongée qui sont répertoriés autour de l’île. Compte tenu de sa superficie, ceux-ci se trouvent toujours à une courte distance que ce soit en bateau ou par la route. Une bonne partie des sites les plus connus comme le célèbre Trou Bleu (Blue Hole), la mer intérieure (Inland Sea) et le point de Reqqa (Reqqa Point) sont même accessibles depuis le rivage. La clarté et la température idéale de l’eau ainsi que la richesse de la vie aquatique et les paysages sous-marins (grottes, cheminées, tunnels tombants, …) ne peuvent que séduire les plongeurs chevronnés ou débutants. Conscients que le tourisme de plongée était un atout pour l’île, deux épaves ont volontairement été coulées sur la côte sud de l'île, sur des fonds entre 23 et 39 m, le Comino Land et le Karwela. A Gozo, on trouve des centres de plongées qui organisent des sorties avec des bateaux spécialement équipés. Pour l’escalade, que vous soyez débutant ou confirmé, vous pourrez vous adonner à votre sport en choisissant des sites de rochers au centre de l’île ou les falaises en bord de mer. Pour cette pratique, l’encadrement est assuré par des guides professionnels. Si vous êtes randonneur à pieds ou à vélo, un sentier côtier fait le tour de l’île, mais, attention, si vous voulez en faire le tour, comptez environ 4 jours.

Se rendre à Gozo
Si vous y allez avec votre propre bateau, vous trouverez à Mgarr un port de plaisance (Lat. 36°1’ N Long. 14°18’ E) bien équipé avec une capacité de 200 places pour des bateaux jusqu’à 60 m et 5 m de tirant d’eau. L’autre solution est de prendre le ferry à la gare maritime de Cirkewwa à Malte, il y en a un toutes les 45 minutes de jour comme de nuit. Comptez environ 25 minutes de traversée pour rejoindre le port de Mgarr. De loin, Gozo ressemble à une île déserte. Mais, plus on s’approche plus on distingue les maisons qui se fondent dans le paysage, les champs cultivés en terrasse et les routes sinueuses. Chaque jour, sur les 30.000 habitants, 2000 empruntent le ferry pour aller travailler sur Malte qu’ils s’empressent de quitter chaque soir pour retrouver Gozo. Pendant la traversée entre Malte et Gozo, vous passerez à proximité de l’îlot de Cominotto et de l’île de Comino, reconnue comme un haut lieu de la plongée. Comino a une superficie de 2,76 km², ne possède qu’un seul hôtel ouvert en saison et compte moins de 10 habitants. Pas de voitures mais des chemins de randonnées (comptez 4 heures pour faire le tour de l’île). Pour se rendre sur Comino, il faut prendre des bateaux qui font la navette depuis Malte (Cirkewwa), mais également au départ de Gozo. Elle est très fréquentée l’été pour ses plages de sable fin aux eaux turquoises si transparentes qu’il est possible de voir les poissons sans avoir besoin de plonger.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.