La 13e Monaco Classic Week - La Belle Classe débute demain

Par Nautisme.com
Mardi 12 septembre 2017 à 10h16

Effervescence à l’entrée de la YCM Marina avec l’arrivée des premiers yachts de tradition qui viennent s’amarrer au pied du Yacht Club de Monaco pour participer à la 13e Monaco Classic Week - La Belle Classe qui débutera ce mercredi.

©Stefano Gattini
Effervescence à l’entrée de la YCM Marina avec l’arrivée des premiers yachts de tradition qui viennent s’amarrer au pied du Yacht Club de Monaco pour participer à la 13e Monaco Classic Week - La Belle Classe qui débutera ce mercredi.

C’est Creole (1927), considérée comme le chef d’œuvre de Charles Nicholson qui a fait la première son entrée. Cette impressionnante goélette à trois mâts de 58 mètres était suivie de Moonbeam IV (1914), un côtre dessiné par W. Fife, ayant appartenu au Prince Rainier III sous le nom de Deo Juvante ou encore de Puritan (1931), l’une des plus belles goélettes de John J. Alden qui fait son grand retour en principauté, après avoir participé à la 1ère Monaco Classic Week en 1994. Le ton est donné ! Pendant près d’une semaine, passionnés et amateurs se rassembleront pour faire partager leur passion communicative pour le yachting de tradition.

Cette biennale, qui est le premier rassemblement au monde à mettre à l’honneur des unités à voile et à moteur, témoigne de l’attachement indéfectible du Yacht Club de Monaco au patrimoine maritime naviguant. Faisant écho aux premiers meetings de canots automobiles de 1904, cet évènement est le seul à rassembler les plus beaux voiliers de tradition, avec des motor-yachts d’époque et des canots automobiles anciens, auxquels s’ajoutent depuis trois éditions, une flotte de Dinghies 12’.

Dans la cour des grands…

Cette 13e édition appelle à la démesure, en témoigne la présence de 21 Big Boats (+ de 25 m), soit neuf de plus qu’en 2015. Parmi eux, Creole qui fête cette année ses 90 ans, mais aussi Sylvia, un ketch de 1925, que l’on doit aussi à l’architecte Charles Nicholson, qui sera pour la première fois présent à Monaco.

Le plateau 2017 s’annonce somptueux, avec au total :

  • 80 voiliers de tradition dont les quatre 15 M JI,
  • 40 canots automobiles dont 26 Riva,
  • 4 motor-yachts d’époque
  • et 40 Dinghies 12’.

Spectacle accessible à tous !

Régates, courses de régularité ou de vitesse (…) seront autant de temps forts qui viendront animer le plan d’eau monégasque. Des épreuves visibles depuis les ponts du Yacht Club de Monaco et de tous les points de vue surplombant le plan d’eau monégasque.

Pour être au plus près de la Monaco Classic Week, son Village sera ouvert au grand public, du mercredi au samedi de 9h00 à 21h00 (entrée libre). L’occasion de découvrir les yachts amarrés à quais mais aussi la quinzaine d’exposants : artisans, antiquaires, artistes peintres, sculpteurs…

Autre nouveauté : l’exposition pour la première fois de photographies d’époque des Archives du Palais Princier, qui retrace « L’Évolution du Port de Monaco (1830-2017) ».

La fête prend ses quartiers à terre

Après les régates en mer, les épreuves se poursuivront également à terre, à l’instar du prix de « La Belle Classe Restauration », dont la vocation est de préserver et valoriser le patrimoine maritime ou du Concours des Chefs.

Présidée par Jacques Maximin, un personnage hors-norme qui fait référence pour ses pairs avec ses 54 ans de carrière, cette épreuve culinaire originale permet de mettre en exergue la créativité des équipages devant associer mets et champagne. Le bonheur des papilles se conjuguera au plaisir des yeux avec le Concours d’élégance qui verra défiler l’ensemble des bateaux devant un jury composé d’artistes et de personnalités. Celui-ci aura la difficile tâche de départager les lignes des navires, la tenue des équipages et le respect de l’étiquette navale.

Point d’orgue de la semaine, la remise du Trophée Monaco Classic Week, dont le jury est présidé par Sir Robin Knox-Johnston, premier homme à avoir accompli un tour du monde en solitaire et sans escale.

Durant cinq jours, la Principauté va faire revivre le passé et notamment lors de la journée de samedi lorsque l’ensemble des marins sera habillé en tenue d’époque, en adéquation avec l’année de leur bateau.

Rendez-vous le long des quais pour un embarquement hors du temps !

Programme prévisionnel

Mercredi 13 septembre

9h00                Début des inspections du Jury technique de la « Belle Classe Restauration »

12h00              Régate des 15 M JI et des voiliers de tradition

Jeudi 14 septembre

9h00                Inspections du Jury technique de la « Belle Classe Restauration »

9h00-10h00      Concours des Chefs (distribution des paniers sur les quais)

11h00               Régate des 15 M JI et des voiliers de tradition

17h00-19h00    Concours des Chefs (présentation des plats sur les quais avec Moët Hennessy)

Vendredi 15 septembre

11h00               Régate des 15 M JI, des voiliers de tradition et des dinghies 12’

12h00-16h00    Epreuve de régularité pour les canots, suivie d’un pique-nique en mer.

Samedi 16 septembre : De la Belle Epoque aux années Folles, chacun son style !

11h00               Régate des 15 M JI, des voiliers de tradition et des dinghies 12’

14h00-15h30    Concours d’élégance des canots automobiles

14h30-15h30    Exhibition des Yoles anciennes dans la YCM Marina                           (en collaboration avec la Société Nautique de Monaco)

16h30-17h30    Concours d’élégance en mer des voiliers

Dimanche 17 septembre

11h00              Remise des Prix (sur invitation)

 

© Stefano Gattini
L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.