Que vaut le nouveau Capelli 38 ?

Mardi 17 octobre 2017 à 16h02

Dernier né du chantier italien, ce luxueux semi-rigide de 11,90 mètres adopte un caractère sportif tout en conservant un maximum de confort et de nombreuses commodités pour la croisière. Nous l’avons testé en avant-première.

©Capelli
Dernier né du chantier italien, ce luxueux semi-rigide de 11,90 mètres adopte un caractère sportif tout en conservant un maximum de confort et de nombreuses commodités pour la croisière. Nous l’avons testé en avant-première.

Présenté pour la première fois au Cannes Yachting Festival, le nouveau Capelli Tempest 38 rejoint la gamme « T » du chantier italien qui regroupe déjà le 40 et le 44, avant un 50 pieds annoncé pour 2018. Cette collection distribuée par Yamaha Motor France vise une clientèle haut de gamme avec des bateaux bien équipés de série, plutôt sportifs en terme de motorisation et orientés vers la croisière.

Le nouveau 38 ne déroge pas à la règle avec d’entrée une ligne moderne et racée. Mesurant 11,90 mètres de long pour 3,50 mètres de large, le semi-rigide est entièrement produit en Italie, faisant appel à la technologie de l’infusion sous vide. Par rapport au 40’, le nouveau 38 possède des plateformes arrière (autour des moteurs hors-bord) facilitant votre accès à bord. C’est très bien vu. Côté pratique toujours, vous apprécierez également le leaning post multifonctions et le confort offert par ce poste de pilotage bien protégé des embruns. Juste derrière, on retrouve un bloc cuisine avec notamment un évier et un frigo apprécié au mouillage. Modèle du genre, la partie arrière du cockpit se compose d’une banquette en U et d’une table de cockpit, certes un peu juste en taille mais qui offre l’avantage de se replier hydrauliquement laissant de l’espace à un grand bain de soleil. En option , le constructeur propose aussi deux chaises longues à l’arrière installés dans le sens inverse de la navigation. Bonne idée !

Une couchette double et une salle d’eau indépendante

Au niveau de la cabine, située en contrebas, le Capelli 38 est bien doté avec une bonne hauteur sous barrots (1,80 m) et une couchette double de 2,40 x 1,60 mètres sans oublier une vraie salle d’eau indépendante incluant douchette + WC. L’ensemble dispose de plusieurs rangements et d’une décoration à base de chêne beige ou gris. Rien d’extraordinaire mais pas mal d’espace pour un long week-end au fil de l’eau. Enfin, notez que le 38 dispose d’un vaste bain de soleil avant et d’un guindeau électrique de série.

Une direction hydraulique de série et un joystick en option

Destiné aux amateurs de croisière rapide, le nouveau Capelli est proposé en double motorisation hors-bord. Pour notre essai, nous avions les deux puissants V8 Yamaha développant chacun 350 chevaux mais une version plus sage avec 2 x 300 ch V6 Yamaha est également au catalogue. Avec une telle puissance, le bateau atteint les 47 nœuds en pointe contre 30 nœuds en régime de croisière. Bien taillé, il déjauge en moins de 4,5 secondes et atteint les 30 nœuds en 7 secondes, dans un confort de limousine. On oublierait la consommation proche des 100 litres par heure ! Mais bien plus que ses performances, nous avons aussi particulièrement apprécié son passage en mer et sa facilité de pilotage. Guidé par une direction hydraulique de série et un joystick, le Capelli 38 se manœuvre avec aisance.

Reste le budget, environ 250 000 € avec les deux moteurs V6 ou 279 000 € en 2x 350 ch V8 pour le modèle testé à Cannes. Ce qui fait du Capelli 38 un semi-rigide « premium » et destiné à une clientèle exigeante…

Les +

Equipement de série

Confort à bord

Comportement en mer

Les –

Visibilité avant

Consommation

Décoration cabine

 

© Capelli
L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.