Bénéteau ST35 : optez pour le pied de plus

Mardi 2 janvier 2018 à 6h48

Lorsqu’un chantier annonce la sortie d’un nouveau modèle d’un pied supérieur au précédent, bien souvent, on s’attend à quelques modifications telles qu’une jupe ou plage arrière rallongée, un look plus moderne mais pas de réels bouleversements. Dans le cas du ST35 par rapport au ST34, lancé en 2009, il en va tout autrement. C’est un nouveau bateau qui reprend en partie les évolutions du ST30 lancé il y a deux ans.

Ce bateau est avant tout un trawler fait pour naviguer sur de longues distances en toute sécurité. ©Albert Brel
Lorsqu’un chantier annonce la sortie d’un nouveau modèle d’un pied supérieur au précédent, bien souvent, on s’attend à quelques modifications telles qu’une jupe ou plage arrière rallongée, un look plus moderne mais pas de réels bouleversements. Dans le cas du ST35 par rapport au ST34, lancé en 2009, il en va tout autrement. C’est un nouveau bateau qui reprend en partie les évolutions du ST30 lancé il y a deux ans.

Du cockpit au fly : confort, innovation et sécurité

Nautisme Article
On retrouve sur le 35, comme sur le 34, un monomoteur Cummins de 425 CV (QSB 6.7) en ligne d'arbre mais cette fois en version Slim Line.

Avant d’entrer dans les détails, ce que l’on remarque en premier c’est sa ligne. Déjà, il n’y a plus de mât, il est remplacé par un bimini (ou un soft top pour antennes) ce qui lui confère une ligne élégante et racée, plus proche du bateau de voyage que du pêche promenade. Le cockpit est muni à l’arrière de deux sièges strapontin et le taud qui le ferme complètement, est intégré au fly. Ce dernier est conçu pour une protection optimum. Il se prolonge jusqu’à l’extrémité du passavant tribord (porte latérale donnant dans le cockpit) et, pour le rangement, il se replie dans la structure du flybridge. L’autre innovation dans ce cockpit est la présence de deux portes sur le tableau arrière qui non seulement intègrent les strapontins repliables mais permettent d’avoir accès à la plateforme de bain. Une solution idéale au mouillage pour prolonger le cockpit sur la mer. Côté tribord, un passavant large et profond permet de se rendre à l’avant en toute sécurité et ce d’autant plus que les balcons ont une hauteur supérieure à la norme. Côté bâbord, le passavant est moins profond, une solution retenue pour gagner de l’espace à l’intérieur. Avant d’entrer dans le bateau, intéressons-nous au flybridge. Son accès se fait par une échelle placée à tribord. Pour éviter d’encombrer le cockpit, elle peut prendre deux positions dont une plaquée contre la cloison du carré. Le flybridge est équipé d’un poste de pilotage qui reprend toutes les commandes et d’un siège pivotant. A son arrière, on trouve un vaste bain de soleil. Il peut recevoir sans problème 6 personnes et être muni, en options, de divers équipements dont un réfrigérateur.

Un intérieur lumineux et fonctionnel

Nautisme Article
Lorsque l'on pénètre dans le bateau, par une double porte vitrée dans la timonerie, ce qui surprend agréablement c'est la luminosité donnée par de larges vitrages offrant une vision sur 360°.

Lorsque l’on pénètre dans le bateau, par une double porte vitrée dans la timonerie, ce qui surprend agréablement c’est la luminosité donnée par de larges vitrages offrant une vision sur 360°. Tandis que la présence de bois (teck) et de tissus aux teintes modernes apporte un côté chaleureux et design. A tribord, il y a le poste de pilotage équipé d’un siège double et à bâbord la cuisine en U. Elle est munie de nombreux rangements, d’une cuisinière au gaz (four et 2 feux), d’un double évier transformable en plan de travail et d’un réfrigérateur. Le carré est sensiblement le même que sur le 34 avec un canapé convertible en couchage. Ce dernier peut être isolé de la timonerie par un rideau. La cabine propriétaire est située à l’avant et, à bâbord, on trouve une deuxième cabine avec lits superposés. La salle d’eau et les toilettes sont séparées.

Nautisme Article
La cabine propriétaire est située à l'avant et, à bâbord, on trouve une deuxième cabine avec lits superposés.

Motorisation et performances

On retrouve sur le 35, comme sur le 34, un monomoteur Cummins de 425 CV (QSB 6.7) en ligne d’arbre mais cette fois en version Slim Line qui répond aux dernières normes environnementales et qui bénéficie d’une marinisation plus élaborée. Les essais que nous avons faits en novembre à Port Ginesta (Espagne), nous ont permis d’apprécier son confort aussi bien en navigation qu’au mouillage, il faut bien reconnaître que la météo était clémente (vent 6 nœuds, mer belle). Pour remédier à cette mer clémente, nous avons navigué dans le sillage d’autres bateaux moteur qui nous créaient volontairement des vagues. Son comportement dans celles-ci et dans une mer hachée, est resté satisfaisant y compris en virage serré. Il faut dire que son étrave tulipée n’est pas étrangère à ce comportement.

Notre avis

Nautisme Article
L'autre innovation dans ce cockpit est la présence de deux portes sur le tableau arrière qui non seulement intègrent les strapontins repliables mais permettent d'avoir accès à la plateforme de bain.

Ce bateau est avant tout un trawler fait pour naviguer sur de longues distances en toute sécurité et, là, il remplit pleinement son office. Avec un tel bateau, on ne recherche pas la vitesse mais le confort. Entre 12 et 15 nœuds, il est confortable et économique (voir tableau). Ce que l’on peut regretter, ce sont les nombreuses options (voir tableau) qui vont du porte-gobelet (144 euros) aux strapontins de cockpit (2 004 euros) en passant par la climatisation et le générateur (36 708 euros). Il est vrai que cette politique, retenue par Bénéteau, permet aux propriétaires de compléter l’équipement en fonction de leur navigation voire de leur zone géographique.

Les + : le confort, l'autonomie et le faible tirant d'eau.

Les - : réserve d'eau minimum, pas de table dédiée au cockpit, propulseur arrière en option.

Performances

moteur t/mn

Vitesse nds

Conso L/h

1000

5,8

3,6

1600

8,2

13,9

2000

9,3

28,5

2500

13,2

50,9

2800

15,7

62,5

3000

18,2

71,7

Caractéristiques

Longueur HT

11,90 m

Longueur coque

10,81 m

Largeur HT

4,03 m

Largeur coque

3,96 m

Déplacement lège

8252 kg

Tirant d’air

5,50 m

Tirant d’eau m

1,17 m

Réservoir carburant

800 l

Réservoir eau

150 l

Puissance moteur

425 cv

Prix de bases TTC

287 640 euros

Catégorie B/C/D

8/10/11

Quelques options

Sellerie cuir

3 660 euros

 

Finitions Essential

14 880 euros

Guindeau/pompe lavage de pont/convertisseur 12-220V 700 W/ 2 écrans Raymarine multifonctions 9 pouces

Finitions Lounge (en plus de l’Essential)

17 988 euros

Ensemble housses fly/prise eau quai/réfrigérateur 30 L fly

Climatisation et générateur

36 708 euros

 

Pack Upgrade électronique

11 148 euros

Pilote/2 multifonctions 12 pouces/VHF double poste

Kit mouillage

1 254 euros

 

Bossoirs télescopiques

5 478 euros

 

Fermeture arrière

5 478 euros

 

Propulseur de poupe

5 568 euros

 

Chauffage air pulsé

4 644 euros

 

Matelas bain de soleil

2 544 euros

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.