Les dix meilleurs spots de surf du monde

Par Figaronautisme.com
Samedi 12 mai 2018 à 16h14

Choisir une destination de vacances n’est pas toujours chose simple. Pour aider les amateurs de surf à trouver le spot idéal, la rédaction vous dévoile la liste des dix meilleurs spots du monde.

Situées à 150 kilomètres à l'Ouest de la province de Sumatra, les îles Mentawai sont considérées par beaucoup comme l'un des plus beaux spots de surf du monde. ©PxHere
Choisir une destination de vacances n’est pas toujours chose simple. Pour aider les amateurs de surf à trouver le spot idéal, la rédaction vous dévoile la liste des dix meilleurs spots du monde.

1. Les îles Mentawai, Indonésie

Situées à 150 kilomètres à l’Ouest de la province de Sumatra, les îles Mentawai, où ont été tournées certaines des plus belles vidéos de surf, sont considérées par beaucoup comme étant le plus beau spot du monde, que ce soit pour sa centaine de breaks réputés que pour ses vagues consistantes tout au long de l’année. La meilleure période pour y aller ? Entre avril et octobre, période à laquelle la houle consistante venant d’Afrique du Sud et de l’Antarctique se transforme en vague parfaite en cassant sur la barrière de corail.

2. Teahupo’o, Tahiti

Nautisme Article
Théâtre du Billabong Pro Tahiti, le spot tahitien déroule l?une des plus belles vagues du monde mais également des plus dangereuses.© Wikipedia

Plébiscité pour ses célèbres gauches et ses vagues puissantes et régulières, Teahupo’o se hisse en 2e place du classement. Théâtre du Billabong Pro Tahiti, le spot tahitien déroule l’une des plus belles vagues du monde mais également des plus dangereuses. En effet, le fond très escarpé créé des vagues particulières qui nécessitent un take-off instantané. Débutants s’abstenir.

3. Waimea, HawaÏ

Situé sur le North Shore hawaïen, Waimea fait partie des sites emblématiques du « Big Wave Riding ». C’est d’ailleurs ce spot, dont les vagues rivalisent avec Pipeline, qu’ont été révélées à la fin des années 1950 des légendes du surf telles que Pat Curren. Connu pour son immense shore break, ce spot aux vagues gigantesques, entouré de rochers et exposé à des courants violents est réservé aux surfeurs confirmés.

4. Uluwatu, Indonésie

Nautisme Article
Le spot d'Uluwatu, situé au pied d'une falaise dans la péninsule de Bukit, à l'extrémité Sud de Bali, attire chaque année de nombreux surfeurs du monde entier.© Wikipedia

Célèbre pour sa gauche mythique et ses breaks de classe mondiale, le spot d’Uluwatu, situé au pied d’une falaise dans la péninsule de Bukit, à l’extrémité Sud de Bali, attire chaque année de nombreux surfeurs du monde entier, notamment d’Hawaï et d’Australie. Accessible aussi bien aux surfeurs débutants que confirmés, ce reef break, prisé aussi bien pour ses vagues que pour son cadre, est à éviter en juillet et en août si l’on veut surfer tranquillement.

5. Cloudbreak, Fiji

Idéal entre avril et octobre, le spot de Cloudbreak, situé à quelques encablures de l’île de Namotu, se caractérise par des gauches cassant sur le récif à différents endroits, ce qui en fait à la fois l’un des meilleurs spots du monde, mais également l’un des plus complexes à négocier. Accessible uniquement par bateau, Cloudbreak dévoile sa magie à ceux qui savent attendre la vague.

6. Banzai Pipeline, Hawaï

Située tout comme Waimea sur le North Shore d’Oahu, Pipeline, connue pour ses gros rouleaux qui déferlent de l’Ouest pour casser sur un haut-fond de lave, est peut-être le spot le plus mythique du monde. Très prisée des locaux, cette vague quasi cylindrique attire également des surfeurs du monde entier, qui viennent s’y mesurer chaque hiver. Mais attention, sa proximité avec le fond de corail fait de Pipeline un spot très dangereux, même pour les surfeurs expérimentés.

7. Jaws, Hawaï

Nautisme Article
Jaws, également connu sous le nom de Peahi, est idéal pour le surf tracté.© sous licence creative commons

Toujours à Hawaï, Jaws, également connu sous le nom de Peahi, est idéal pour le surf tracté. Réputé pour ses vagues grosses et puissantes pouvant atteindre les 50 pieds, le spot attire aussi bien les surfeurs que les curieux qui se massent sur la plage pour admirer les sessions de surf spectaculaires.

8. Peniche Supertubos, Portugal

Tournée depuis toujours vers la mer, Peniche, qui accueille chaque année les meilleurs riders mondiaux sur ses vagues tubulaires puissantes à l’occasion du Rip Curl Pro Portugal, est non seulement le meilleur spot de surf du Portugal, mais également l’un des plus beaux d’Europe.

9. Bells Beach, Australie

Chaque année, à Pâques, les meilleurs surfeurs du monde convergent vers Bells Beach, berceau du surf australien, pour disputer le Rip Curl Pro dans des vagues pouvant atteindre cinq mètres de haut. Immortalisé dans le film Point Break, le spot, situé à Torquay, étape incontournable de l’État du Victoria lors d’une escapade sur le « Great Ocean Road », convient aussi bien aux surfeurs de niveau intermédiaire que confirmé. Pour être sûr d’avoir des vagues idéales, privilégiez la période comprise entre mars et octobre.

10. Fernando de Noronha, Brésil

Avec sa houle régulière et consistante, l’archipel de Fernando de Naronha, situé au large des côtes des côtes brésiliennes, propose certaines des meilleures vagues du Brésil dans un cadre naturel enchanteur. Prisé par les surfeurs, l’archipel, réserve naturelle classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, attire également de nombreux amateurs d’éco-tourisme. Mais attention, il vous faudra vous munir d’un visa et vous acquitter d’une taxe de préservation de la nature quotidienne si vous souhaitez vous y rendre.

Nautisme Article
Prisé par les surfeurs, l'archipel, réserve naturelle classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, attire également de nombreux amateurs d'éco-tourisme.© Pexels

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.