L'entretien des ponts en teck

Dimanche 27 mai 2018 à 16h27

Pour beaucoup, le teck est un bois qui ne nécessite pas d’entretien. En pratique, un nettoyage à l'eau de mer est loin d'être suffisant ! Il suffit d’observer dans les ports les bateaux équipés d’un pont en teck pour se rendre à l’évidence : ils n’ont pas tous fière allure. Au fil des années, le teck perd son huile et devient gris. Les conseils qui suivent vous permettront de limiter ce vieillissement.

Nous avons sélectionné chez Matt Chem le cycle d'entretien pour le bois. Il se compose de trois produits, un nettoyant, un raviveur et une huile. ©Albert Brel
Pour beaucoup, le teck est un bois qui ne nécessite pas d’entretien. En pratique, un nettoyage à l'eau de mer est loin d'être suffisant ! Il suffit d’observer dans les ports les bateaux équipés d’un pont en teck pour se rendre à l’évidence : ils n’ont pas tous fière allure. Au fil des années, le teck perd son huile et devient gris. Les conseils qui suivent vous permettront de limiter ce vieillissement.

L’eau de mer est-elle suffisante pour laver le teck ?

Nautisme Article
Si les premières années, un lavage à l'eau de mer est suffisant, on se rend rapidement compte qu'il faut le nettoyer, le raviver et le nourrir.© Matt Chem

Si les premières années, un lavage à l’eau de mer est suffisant, on se rend rapidement compte qu’il faut le nettoyer, le raviver et le nourrir. Pour effectuer ces opérations, les rayons des produits d’entretien proposent de nombreuses solutions. Il n’est pas évident de faire un choix. Une des solutions, lire avec beaucoup d’attention les étiquettes pour bien vérifier la composition des produits. Pour rester dans une même marque et éviter ainsi les mélanges qui peuvent ne pas être compatibles, nous avons sélectionné chez Matt Chem le cycle d’entretien pour le bois. Il se compose de trois produits, un nettoyant, un raviveur et une huile.

Nettoyer sans effort et sans risque

Nautisme Article
Le Sun Teck doit être utilisé en premier afin de nettoyer le bois (pas besoin de frotter). Ensuite le Bright Teck vient raviver le bois.© Matt Chem

On a coutume, lorsque l’on nettoie un pont, de le frotter énergiquement avec une brosse dure. C’est une erreur. Le teck bien qu’étant un bois dur, lorsqu’il est mouillé et qu’on le frotte dans le sens des filets du bois, de fines stries se créent. Ces dernières se creusent et finissent par casser. Non seulement elles diminuent l’épaisseur du bois mais peuvent être dangereuses si on est pieds nus. Le produit nettoyant Matt Chem (Sun Teck) ne demande pas de frotter. Il suffit de bien mouiller le pont, de diluer 1 litre de Sun Teck dans 3 à 5 litres d’eau et de l’appliquer sur le teck à l’aide d’une brosse souple ou d’une éponge et de le laisser agir 15 minutes. Ensuite, il ne reste plus qu’à laver abondamment à l’eau.

Parfaire le nettoyage

Nautisme Article
Après avoir utilisé le Bright Teck, il faut rincer abondamment car le produit est moussant. Ce produit ravive le teck et lui redonne sa couleur naturelle.© Matt Chem

Une fois nettoyé, il faut raviver le teck pour lui redonner sa couleur naturelle en enlevant entre autres les trainées noires. Cette seconde opération doit être effectuée immédiatement après la première. La procédure est identique à celle du nettoyage, mais cette fois, on utilise du Bright Teck. Il ne faut pas hésiter à rincer abondamment car ce produit est moussant. Ces deux opérations simples qui ont demandé environ 40 minutes, ont permis d’ôter en profondeur les salissures et les taches. Ensuite, il faut le nourrir en huile.

Dernière étape : nourrir

Un teck qui a noirci signifie qu’il a perdu une partie de son huile naturelle. Si on se contente de le nettoyer (Sun Teck et Bright Teck), il peut au fil du temps reprendre une teinte grise car il n’est plus protégé naturellement. La solution est d’appliquer une huile qui va le nourrir et le protéger des intempéries et des rayons ultraviolets. Cette phase est la plus délicate car il faut que le bois soit sec et, si possible, légèrement chaud. L’idéal, par exemple pour un pont, est d’opérer par une belle matinée lorsqu’il n’y a plus de rosée. Matt Chem propose deux huiles : la Wonder Oil incolore ou la Golden Oil légèrement teintée. Il faut passer au minimum deux couches en laissant sécher entre les couches. L’huile est toujours appliquée au pinceau dans le sens du bois.

Notre avis

Les essais que nous avons faits sont concluants. Le pont a retrouvé, sans doute pas son éclat d’origine, mais une couleur uniforme sans taches. L’un des gros intérêts de ce cycle de nettoyage est qu’il ne demande aucun effort et est rapide. En moins d’une heure, nous avons nettoyé le pont d’un bateau de 10 mètres.

Nautisme Article
Le MATTCO va d'ici peu remplacer l'huile de teck. Ce produit évite l'humidité dans le bois, ne s'écaille pas, ne jaunit pas, nourrit le bois et met en valeur les fibres, le grain, la veine du teck.© Matt Chem

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.