Barracuda 9 : fishing et croisière

Lundi 18 juin 2018 à 17h26

Le Barracuda 9 est le dernier modèle de la gamme proposée par Bénéteau. Le Barracuda Tour 2018 au Crouesty a été l’occasion pour nous de le découvrir et de l’essayer.

La première impression en découvrant le Barracuda 9 à flot : la puissance qu'il dégage. Finie l'étrave fortement tulipée, elle est remplacée par une plus verticale. ©Albert Brel
Le Barracuda 9 est le dernier modèle de la gamme proposée par Bénéteau. Le Barracuda Tour 2018 au Crouesty a été l’occasion pour nous de le découvrir et de l’essayer.

Dès qu’on le découvre à flot, la première impression est la puissance qu’il dégage. Finie l’étrave fortement tulipée, elle est remplacée par une plus verticale. Pour l’accès à bord, il n’est plus nécessaire d’enjamber un franc bord important, une porte de coupée est située sur le côté tribord au même niveau que la porte latérale du poste de pilotage, utile et pratique lorsque l’on est sur catway ou contre un quai. On peut également embarquer par la plage arrière, deux passages (bâbord/tribord) permettent d’accéder au cockpit. Celui-ci est de bonnes dimensions et possède deux banquettes latérales repliables, une banquette arrière double qui peut soit se transformer en bain de soleil, inédit sur un Fishing, soit coulisser sur des rails. Dans ce cas, on obtient quatre banquettes en face à face, permettant à huit personnes de prendre place autour de la table du cockpit. Sous ce dernier, il y a une grande soute offrant un volume de rangement important. Compte tenu du volume et de la profondeur, le chantier envisage de la compartimenter.

L’accès à l’avant se fait par deux passavants (bâbord, tribord) profonds et parfaitement sécurisés. La plage avant dispose d’une banquette face à la mer et de deux petites assises face à cette dernière. Un petit espace convivial qui peut être utilisé au port ou au mouillage, à la limite en navigation, par beau temps et à petite vitesse.

Nautisme Article
L'accès à l'avant se fait par deux passavants (bâbord, tribord) profonds et parfaitement sécurisés. La plage avant dispose d'une banquette face à la mer et de deux petites assises face à cette dernière© Albert Brel

L’intérieur

Lorsque l’on accède à la timonerie par la porte à trois vantaux donnant dans le cockpit, on est tout de suite impressionné par la luminosité de cette dernière. Il faut dire que la porte du cockpit associée à un ceinturage vitré, à un panneau coulissant sur le roof et à un pare-brise vertical sans angle mort y contribuent pour beaucoup. Pour dégager le carré, les deux banquettes (bâbord et tribord) sont rabattables ; quant à la table, lorsque l’on ne l’utilise pas, elle se plaque contre le plafond à proximité du rangement des cannes à pêche. À bâbord, au niveau du poste de pilotage, on trouve la mini cuisine équipée d’un évier et d’un réchaud gaz un feu dont la bouteille se trouve en extérieur sous la marche du passe-avant bâbord. Ces deux éléments sont recouverts d’un capot rigide monté sur vérin. À tribord se situe le poste de pilotage équipé d’un siège double réglable en position et en profondeur. La position de conduite est parfaite que l’on soit assis (repose-pied) ou debout. Toutes les commandes sont à portée et la visibilité est bonne sans angles morts. On accède au poste avant par une porte. Au bas de la descente (tribord), on a le cabinet de toilettes (hauteur sous barrot 1,70 m) équipé d’un WC, d’un lavabo et d’une douche. Les deux portes descente et cabinet de toilette sont munies, pour un gain de place, de modèle accordéon. La cabine avant (hauteur sous barrot 1,65 m), située dans la pointe de l’étrave, du fait de la forme de cette dernière, est relativement grande. Une deuxième cabine (mid-cabine) se situe à bâbord de la descente. Pour en faciliter l’accès, on peut retirer l’escalier de descente ou y accéder par une trappe qui est dans le carré. Compte tenu de son accessibilité moyenne et de sa faible hauteur (0,62 m), c’est un couchage d’appoint (claustrophobes s’abstenir) ou mieux un espace de rangement pour du matériel de pêche. À cet effet, la trappe du carré est judicieuse, elle permet d’y accéder sans avoir à passer par la descente.

Nautisme Article
À tribord se situe le poste de pilotage équipé d'un siège double réglable en position et en profondeur. La position de conduite est parfaite que l'on soit assis ou debout. Toutes les commandes sont à portée.© Albert Brel

En navigation

La technologie Air Step n’est pas étrangère à son bon comportement. Depuis sa diffusion début des années 2000, elle a été améliorée. Cette dernière version permet de déjauger plus vite et de gagner ainsi en vitesse et en consommation. Avec quatre personnes à bord, on est passé de 0 à 20 nœuds en 7,5 secondes. Son passage dans les vagues que nous avions créées, se fait sans déstabiliser le bateau et sans taper exagérément. En virage serré, quelle que soit la vitesse, la carène accroche bien tout en gardant une gîte modérée. Sur une mer calme avec une légère houle, il reste parfaitement à plat sur l’eau y compris lorsque l’on se déplace à bord en navigation (rapide ou réduite) et au mouillage, un point important lorsque l’on est en pêche.

Nautisme Article
Pour dégager le carré, les deux banquettes (bâbord et tribord) sont rabattables ; quant à la table, lorsque l'on ne l'utilise pas, elle se plaque contre le plafond à proximité du rangement des cannes.© Albert Brel

Longueur HT

8,25 m

Longueur HT max avec options

9,00 m

Longueur coque

7,98 m

Largeur HT

2,99 m

Déplacement lège sans moteur

3745 kg

Tirant d’air

2,78 m

Tirant d’eau

0,60/0,90 m

Carburant

2 X 200 l

Capacité eau

160 l

Motorisation max

500 ch (2X250)

Catégorie B

6 personnes

Catégorie C

10 personnes

Prix de base sans moteur

63 840 €

Prix avec 2x250 ch

133 190 €

Les options

Sur ce modèle, beaucoup d’options sont proposées. Elles permettent à chacun de personnaliser le bateau, mais elles font rapidement monter le prix de base. Trois finitions sont proposées : Cruising, Fishing édition Barracuda Tour et Nordic 2018.

Nautisme Article
La cabine avant (sous barrot 1,65 m), située dans la pointe de l'étrave, du fait de la forme de cette dernière, est relativement grande. Une deuxième cabine (mid-cabine) se situe à bâbord de la descente.© Albert Brel

Équipements

Pack Cruising

Pack Fishing

Pack Nordic

Circuit électrique 220 V

         *

        *

        *

Chargeur 40 A

         *

        *

        *

Flaps électrique

         *

        *

        *

Plateforme de bain

         *

        *

        *

Guindeau électrique

         *

        *

 

Banquette devant la timonerie 

         *

 

        *

2 banquettes avant

         *

 

        *

Chauffe-eau 25 l

         *

 

        *

Matelas mid-cabine

         *

 

        *

Rideaux intérieurs

         *

 

        *

Table de cockpit

         *

 

        *

Planche à découper

 

         *

 

6 portes cannes

 

         *

 

5 portes cannes sur le roof

 

         *

 

Rouleau de bordée

 

         *

 

Pompe lavage de pont

 

         *

 

Vivier arrière à circulation d’eau

 

         *

 

Pas de ferrure d’étrave

          *

 

 

Propulseur d’étrave

 

 

         *

Prix du pack

10 440 €

7 608 €

10 476 €

Pack électronique 9 pouces Lowrance

3 072 €

3 072 €

3 072 €

Pack électronique 12 pouces Lowrance

4 236 €

4 236 €

4 236 €

Bien entendu, on peut opter en dehors des packs proposés pour des options personnalisées. Nous trouvons par exemple un propulseur d’étrave (2 676 €), un générateur de 3.5 kVa 230 volts (20 412 €) ou encore un éclairage de courtoisie LED dans le cockpit et la timonerie (552 €).

Les +

Carène performante

Aménagements intérieurs (carré, cabine avant, toilettes) et cockpit bien conçus

Plan de pont sécurisant

Beaucoup de rangements

Espaces dégagés permettant à plusieurs pêcheurs de pratiquer sans se gêner

Les -

Cuisine minimaliste pas conçue pour la croisière

Cabine (mid-cabine) plus conçue comme espace de rangement que de couchage

Nombreuses options

Nautisme Article
La technologie Air Step a été largement améliorée depuis les années 2000. Cette dernière version permet de déjauger plus vite et de gagner en vitesse et en consommation : 0 à 20 noeuds en 7,5 secondes© Albert Brel

Tr moteur

Vitesse nœuds

Conso l/h

Conso l/mille

Autonomie en heures

650

2,5

2,7

1,08

111

1000

4,2

5,4

1,28

88

2000

9

15,4

1,71

18

2500

11

23,2

2,11

13

3000

12

31,6

2,63

9,49

3500

18

49,5

2,75

6

4000

23,5

51

2,17

5,8

4500

26,6

68

2,55

4,41

5000

30

85

2,83

3,51

5500

34

124

3,64

2,41

6000

37

133

3,59

2,25

6500

37,8

137

3,62

2,18

Relevé fait sur mer belle avec 4 personnes à bord carène propre. Autonomie avec réservoir au ¾

Interview Mikaël Guinet

Mikaël Guinet, responsable développement moteur HB chez Beneteau et à l’origine des Barracuda, nous a livré les arguments qui ont aboutis au nouveau concept du Barracuda 9.

- Le Barracuda 9 existe depuis 2012, qu’apporte cette nouvelle version ?

Ce n’est pas une nouvelle version, c’est un nouveau bateau qui reprend les points forts de la gamme 6, 7 et 8 avec un confort supérieur dû à la longueur plus grande.

- Quels sont ses points forts ?

  • Une nouvelle carène moins tulipée avec une étrave plus verticale qui offre un meilleur passage dans la vague.

  • Un carré convivial avec deux banquettes, une cuisine, une table et un coin navigation avec siège.

  • Un accès direct du carré au cockpit par une grande baie vitrée et deux portes coulissantes (bâbord et tribord) pour accéder à la coursive extérieure.

  • Un cabinet de toilette avec WC, lavabo et douche.

  • Deux cabines. Une grande à l’avant et une autre sous le carré.

  • Le cockpit avec 4 banquettes, celles de bâbord et tribord sont rabattables et celle arrière transformable en bain de soleil. 8 personnes peuvent prendre place autour de la table du cockpit.

- Avec ce concept que vous nous décrivez, on est loin du Fishing standard ?

C’est vrai, dans cette taille, on s’adresse à une clientèle plus exigeante qui recherche plus de confort. En fait, on s’est inspiré des bateaux scandinaves qui peuvent être utilisés pour la pêche mais aussi pour les sorties familiales ou entre amis.

 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.