Volvo Penta invente le bateau qui s'auto-amarre

Par Figaronautisme.com
Jeudi 21 juin 2018 à 17h08

S'il y a bien une manoeuvre qui angoisse plus d'un plaisancier c'est l'amarrage. D'autant plus lorsque l'espace au ponton est restreint et que le bateau est gros ! Volvo Penta a présenté une solution innovante d'auto-amarrage pour les bateaux, qui sera lancée sur le marché en 2020.

S'il y a bien une manoeuvre qui angoisse plus d'un plaisancier c'est l'amarrage. D'autant plus lorsque l'espace au ponton est restreint et que le bateau est gros ! Volvo Penta a présenté une solution innovante d'auto-amarrage pour les bateaux, qui sera lancée sur le marché en 2020.

Le 16 juin dernier à Göteborg en Suède, l'escale de la Volvo Ocean Race fut l'occasion pour l'entreprise Volvo Penta de dévoiler sa dernière création : un système d'auto-amarrage pour bateaux. Une idée révolutionnaire et innovante présentée en direct avec un yacht de 68 pieds équipé de la fameuse technologie. Et c'est sans difficulté que le bateau s'est glissé entre deux voiliers de la Volvo Ocean Race.

La philosophie du "Easy Boating"

Volvo Penta continue de développer ses produits pour rendre la navigation plus simple, plus agréable et plus accessible en suivant sa philosophie "Easy Boating" comme ligne de conduite. Au coeur de cette innovation, on retrouve un système de propulsion complet et intégré avec la technologie IPS et un joystick installé au poste de pilotage, qui contrôle le moteur et les hélices.

Nautisme Article
© : Volvo Penta

L'action se déroule en trois étapes : lorsque le bateau approche la zone d'amarrage, des capteurs informent le skipper qu'il est prêt à passer en pilote automatique. Une fois activé, un guidage GPS et des capteurs situés à bord et sur le quai se chargent de placer le bateau dans la bonne position, pour enfin réaliser les manoeuvres d'amarrage. D'après Volvo Penta, ce système est capable de réagir instantanément aux changements de conditions de vent ou de mer. En cas d'urgence, le système peut être stoppé et le bateau reste alors en position stationnaire.

Cette technologie sera commercialisée à partir de 2020 pour les bateaux équipés du système IPS de Volvo Penta. A plus long terme, le constructeur espère que sa technologie intéressera les ports à une plus grande échelle que celle du propriétaire.