Top départ de la première édition du Grand Prix Valdys

Vendredi 31 août 2018 à 6h33

Les Multi50 prendront le départ de cette première édition du Grand Prix Valdys dans quelques heures pour huit jours de courses à Roscoff et Douarnenez, dont une course au large, jusqu'au 8 septembre prochain. Six géants des mers pour un affrontement ultime avant la Route du Rhum - Destination Guadeloupe en novembre.

Neuf jours de course, trois actes avec raids côtiers, runs de vitesse et une Grande course : voilà le programme du Grand Prix Valdys, du 31 août au 8 septembre. ©François Van Malleghem
Les Multi50 prendront le départ de cette première édition du Grand Prix Valdys dans quelques heures pour huit jours de courses à Roscoff et Douarnenez, dont une course au large, jusqu'au 8 septembre prochain. Six géants des mers pour un affrontement ultime avant la Route du Rhum - Destination Guadeloupe en novembre.

Pour sa première édition, le Grand Prix Valdys Multi50 se déroulera sur neuf jours et en trois actes, du 31 août au 8 septembre : trois jours de régates en baie de Morlaix, deux jours de course au large d’environ 300 milles entre les quatre villes concernées et, enfin, cinq jours de run de vitesse à Douarnenez sur un plan d’eau que les Multi50 connaissent sur le bout des doigts pour avoir pris part à de nombreuses reprises au Grand Prix Guyader.

Les raids côtiers

Ces parcours seront privilégiés à Roscoff, la baie de Morlaix et les eaux de l’île de Batz offrant naturellement un formidable terrain de jeu, truffé de cailloux cependant, et donc piégeux et dangereux. « Seules des marques naturelles sont utilisées. Les équipages auront moyen de bien jouer mais ils devront se méfier », assure François Séruzier, le Directeur de course.

Les runs de vitesse

Les runs se joueront au vent de travers sous forme d’allers et retours et afficheront une distance comprise entre 3 et 4 milles. « La particularité, c’est que ce format va imposer une manœuvre aux équipages », explique le Directeur de course qui installera ainsi une porte afin de laisser la possibilité aux 50 pieds, soit de virer, soit d’empanner. « Les marins pourront réaliser autant de runs qu’ils le souhaitent dans la période  d’ouverture de la ligne. Au final, le meilleur chrono de chacun comptera pour le classement général », souligne François qui tient, au travers de cette épreuve, faire vivre la baie de Douarnenez, mais aussi « donner l’envie aux jeunes de faire de la voile en les faisant rêver, car l’esprit du Grand Prix Valdys Multi50, c’est aussi ça ».

Nautisme Article
Le Grand Prix Valdys se terminera par cinq jours de run de vitesse à Douarnenez : un plan d'eau que les Multi50 connaissent bien, pour avoir pris part à de nombreuses reprises au Grand Prix Guyader.© François Van Malleghem

La Grande course

Un morceau de 300 à 350 milles reliant les quatre centre Valdys situés à Roscoff, Pornichet, Saint-Jean-de-Monts et Douarnenez : voilà donc ce qui attend les marins du Grand Prix Valdys Multi50 pour la partie course au large. « L’objectif, c’est que l’épreuve dure environ 35 heures. Nous adapterons donc le parcours en fonction des conditions météo. Là encore, uniquement des marques de parcours naturelles seront utilisées. Les spécificités du parcours ? Les marins devront passer le Chenal du Four, mais aussi, et à deux reprises, le raz de Sein. Ces endroits sont toujours un peu délicats et réservent bien souvent des surprises. Bien sûr, si les conditions sont difficiles, nous nous réservons le droit de les faire passer à l’extérieur », détaille François Séruzier.

Un casting de haut vol

Dernière épreuve du calendrier 2018 avant la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, le Grand Prix Valdys Multi50 va réunir 100% des skippers inscrits à la plus mythique des transatlantiques en solitaire qui profiteront de cette ultime confrontation pour valider les derniers détails techniques et qui auront à cœur de régater aux avant-postes afin de prendre (reprendre ou conserver) l’ascendant sur la concurrence avant la grande échéance automnale. Dans ce contexte, il va sans dire que la bagarre sur l’eau promet d’être belle. Revue d’effectif : Thierry Bouchard (Ciela Village), Gilles Lamiré (La French Tech Rennes Saint-Malo), Erwan Le Roux (Fenêtréa - Mix Buffet), Armel Tripon (Réauté Chocolat), Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton - ARSEP) et Lalou Roucayrol (Arkema).

Nautisme Article
Thibaut Vauchel-Camus a terminé 2e de la catégorie Class40 lors de la Route du Rhum 2014. Et comme tous les autres Multi50, le Grand Prix Valdys sera l'utime affrontement avant la transatlantique.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.