Wauquiez Pilot Saloon 42 : le renouveau du salon de pont

Dimanche 30 septembre 2018 à 15h03

Depuis sa présentation au salon de Düsseldorf en janvier dernier, le nouveau Pilot Saloon du chantier tricolore surfe sur la vague du succès ! Nous l'avons testé en baie de Saint-Tropez.

Les doubles safrans procurent un contrôle facile à toutes les allures et les manoeuvres qui reviennent au poste de barre sont ludiques pour un équipage familial. ©Robin Christol
Depuis sa présentation au salon de Düsseldorf en janvier dernier, le nouveau Pilot Saloon du chantier tricolore surfe sur la vague du succès ! Nous l'avons testé en baie de Saint-Tropez.

Présenté à Düsseldorf en première mondiale, le nouveau Pilot Saloon a fait sensation. Il faut dire que le principal défaut de la gamme résidant dans un roof disproportionné a ici été gommé. Bien qu’il soit le plus petit de la série, son roof non proéminent se marie parfaitement avec la ligne élancée de la coque, grâce notamment à un liston en bois massif qui affine sa silhouette. Certes la hauteur sous barrot en pâtie légèrement mais l’osmose avec l’allure générale de la carène à l’étrave droite et bouchains adoucis en est largement bénéficiaire.

Par journée de grand beau temps (soleil et 9-10 nœuds de vent), nous prenons la barre dans le golfe de Saint-Tropez. Il nous est signalé que la hauteur de la barre, vraiment basse sur ce premier modèle va être réajustée. Hormis ce petit désagrément, sa douceur et la précision du système JEFA est remarquable.

Nautisme Article
Le design du nouveau Pilot Saloon affiche le renouveau de la marque. Racé, élégant il redonne un attrait au concept salon de pont à l'esthétique toujours discutable.© Robin Christol

Qui plus est, l’équilibre sous voile est excellent grâce au bi-safran. La ligne de flottaison maximale fait prendre son élan et les 6,9 nœuds sont atteints à 28° du vent apparent avec le foc à 105%. Une version avec solent ou trinquette sur auto-vireur est disponible en option. Avec l’ensemble des manœuvres revenant sur les winchs au poste de barre, une navigation en équipage restreint est bien adaptée au programme du bateau qu’il soit familial ou amicale. Pour autant, les performances sont au rendez-vous et, une fois le code 0 sur emmagasineur déroulé, l’étrave allonge la foulée à plus de 8 nœuds, gardant le contrôle sur la trajectoire d’une seule main, gage de peu d’effort sur le pilote automatique.

Nautisme Article
La table à carte est bien proportionnée derrière la cuisine. Derrière les façades des équipés se cachent les doubles commandes manuelles électriques.© Robin Christol

Les coussins de cockpit très ergonomiques permettent à notre équipage du jour de farnienter sans être gêné par les empannages et virements qui se succèdent. Délaissant le soleil Tropézien aveuglant le pont, nous descendons dans le salon de pont pour se retrouver dans une pénombre apaisante. Les vitrages du roof teintés opacifient drastiquement les rayons du soleil tout en préservant une vision bleutée estivale. Le bord à l’ombre est moins occultant car le système Smart Glass s’intensifie automatiquement à l’exposition. Une commande permet aussi de le régler manuellement. Finis les rideaux, stores et autre skyscreen, et la température ambiante en profite également tout comme l’intimité ainsi préservée. La salle de bain arrière en est aussi équipée. Une vraie avancée pour le salon de pont. Deux ébénisteries sont au catalogue mais notre préférence va sans hésitation sur le teck qui, associé au revêtement skai crème des cloisons et les mains courantes inox, apporte un chic indémodable.

Nautisme Article
L'ergonomie du cockpit est irréprochable, on s'y assoupit tranquillement pendant que les manoeuvres s'enchaînent.© Robin Christol

L’ergonomie est très bonne, une ou deux cabines peuvent occuper l’arrière. La cuisine en coursive est très spacieuse et la gazinière à deux positions, fixe pour le quai et pendulaire en navigation complète, un plan de travail en Corian et des tiroirs réfrigérants. Les magnifiques peausseries des banquettes voient leur accueil quelque peu terni par une assise inconfortable due à une mauvaise ergonomie des assises et dossiers qui méritent d’être retravaillés.

Les finitions sont de très bonne qualité, avec des poignées et boutons en cuir. L’ensemble est très esthétique. La modernité technique est présente mais reste maitrisée comme en témoigne le doublage manuel de toutes les commandes électriques digitales, soigneusement caché derrière une façade de la table à carte. Votre iPad y trouvera son support connecté. Même le placard à cirés, dans la descente, n’a pas été oublié.

Nautisme Article
Le salon de pont procure une vue panoramique à l'abri des regards avec les vitrages teintés. Les assises sont inconfortables et méritent une rectification.© Robin Christol

Notre avis :

L’équilibre sous voile, la facilité de manœuvre, des performances très honorables servent idéalement un design de nouveau attractif et redonnent ses lettres de noblesse à cette gamme mythique de Pilot Saloon créée en 1991. De très convaincantes astuces viennent parfaire un bilan qui ne souffre que de menues imperfections facilement rattrapables.

Les +

Enfin un Pilot Saloon de nouveau élégant et racé

Aménagements ergonomiques et chics avec finition teck

Homogénéité, performance, manœuvre, confort adaptée au programme

Les –

Assises et dossiers des banquettes intérieures à revoir

Position du bas hauban gênante avec le génois à recouvrement

Nautisme Article
Le design élaboré par Isabelle Racoupeau comporte des pièces remarquables, comme cette descente en teck et inox. © Robin Christol

Caractéristiques techniques :

Longueur hors tout : 12,99 m

Longueur flottaison : 11,70 m

Maître bau : 4,34 m

Tirant d’eau sdt/opt : 1,65 / 2,15 m

Déplacement lège : 11,3  t  

Capacité carburant : 415 l

Capacité eau douce : 615 l

Motorisation sdt/opt : Yanmar SD 54/80 ch

Cabines/couchages : 3/8

Génois 105% : 43,5 m²

Grand-Voile : 46 m²

Code 0 : 110 m²

Architecte : Berret Racoupeau

Chantier : Wauquiez (59)

Prix :

De base avec le système smart Glass : 380 000 € HT

Version essayée : environ 496 000 € HT

Quelques options

Moteur Yanmar 80 ch supl : 4 200 € HT (ex VAT)

Pont et roof teck : 42 400 € HT (ex VAT)

Climatisation réversible : 18 000 € Ht (ex VAT)

Propulseur d’étrave : 16 900 € HT (ex VAT)

Le Pilot Saloon 42 est actuellement exposé à flot au Grand Pavois Ponton 5 place 11.

La cuisine à fait l'objet de toutes les attentions, grand plan de travail, tiroirs réfrigérants, et gazinière double position pour le port ou la navigation. © Robin Christol
L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.