Route du Rhum : à un mois du départ !

Jeudi 4 octobre 2018 à 15h32

La semaine dernière, tous étaient réunis à Paris pour la présentation officielle de la course. Un rendez-vous fort officialisant la photo d’une grande famille pour cette édition des 40 ans et la confirmation d’une participation record avec 124 solitaires attendus à Saint-Malo le 4 novembre prochain. L’occasion également de présenter les nouveautés d’un Rhum 2018 à maturité.

La semaine dernière, tous étaient réunis à Paris pour la présentation officielle de la course. Un rendez-vous fort officialisant la photo d’une grande famille pour cette édition des 40 ans et la confirmation d’une participation record avec 124 solitaires attendus à Saint-Malo le 4 novembre prochain. L’occasion également de présenter les nouveautés d’un Rhum 2018 à maturité.

124 marins en quête de Rhum !

Ils seront finalement 124 solitaires au départ des 40 ans de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. 124 marins professionnels ou amateurs tous en quête d’une victoire sur la reine des transatlantiques en solitaire, d’une performance technologique et sportive, d’une expérience extraordinaire ou de l’accomplissement du rêve d’une vie. Le plateau de cette 11ème édition fait la part belle à une large représentation des amateurs qui, pour la première fois de l’histoire de la course, ont conduit les organisateurs à ouvrir deux catégories très plébiscitées qui leur sont en grande partie dédiées ; les Rhum Mono et Rhum Multi. Avec 53 inscrits, la Class40 ajoute elle aussi son lot de passionnés engagés dans une aventure hors norme.

Nautisme Article
Les marins de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2018© Yvan Zedda

Bretons à 47%, les concurrents de cette édition anniversaire sont également étrangers à 20%, une proportion qui monte même à 27% chez les IMOCA avec un nombre d’engagés record de 21 au départ. Si les voisins anglais sont les plus nombreux – six marins dont deux femmes – il faut saluer la présence d’un Japonais, d’un Finlandais, de deux Suisses, deux Italiens, de trois Allemands, de trois Américains, de trois Belges et d’un Suédois. Une flotte cosmopolite qui illustre, si besoin était, que la Magie du Rhum opère bien au-delà des frontières hexagonales.

Nautisme Article
Les bassins Duguay-Trouin (IMOCA) et Vauban (Class40, Multi 50, Rhum Multi, Rhum Mono, Ultime Use it Again) accueilleront cette flotte hors norme et affichent complet, tandis que les grands Ultime prendront place à la gare Maritime.© Alexis Courcoux

Quand nouveautés riment avec sécurité

Pour assurer le spectacle unique offert par 124 bateaux sur une même ligne de départ le 4 novembre et assurer leur sécurité, quelques nouveautés seront proposées. Ainsi, le comité de course mouillera-t-il une ligne de 2,5 milles scindée en quatre parties : Ultimes et Multi50 / Rhum Multi / Imoca / Class40 et Rhum Mono. Par ailleurs, en lieu et place de la bouée du cap Fréhel, dernière marque à virer avant la Guadeloupe, les marins devront désormais emprunter la porte du Trophée du Cap Fréhel - Banque Populaire Grand Ouest. Ce changement de format de passage, mais pas de site, garantira ainsi plus de fluidité au moment où les solitaires salueront symboliquement une dernière fois la terre avant de tracer leur route vers les Antilles et Pointe-à-Pitre. Des nouveautés qui ne gâcheront pas le spectacle pour le public à terre ou en mer mais qui garantiront une sécurité optimale pour les concurrents.

Saint-Malo au diapason

Avec 50 000m2 dédiés à l’événement aux pieds des remparts de la cité corsaire, Saint-Malo célèbre magnifiquement cette édition anniversaire. Les bassins Duguay-Trouin (IMOCA) et Vauban (Class40, Multi 50, Rhum Multi, Rhum Mono, Ultime Use it Again) accueilleront cette flotte hors norme et affichent complet, tandis que les grands trimarans de la catégorie Ultime (à foils et volants pour la plupart), Macif, Sodebo Ultim’, Idec Sport, Maxi Solo Banque Populaire IX et le Maxi Edmond de Rothschild seront pour la première fois réunis et prendront place à la gare Maritime. Du 24 octobre au 4 novembre, le public est attendu en nombre (2 millions en 2014) pour partager cette grande fête de la course au large.

Trois villages en Guadeloupe

Pour la première fois, c’est devant l’iconique Mémorial ACTe que les solitaires seront attendus sur la ligne d’arrivée. Véritable cœur de la fête, l’esplanade du MACTe vibrera au rythme de la course et de ses héros. La Marina du Bas du Fort s’ouvre elle aux enfants avec des animations dédiées à la pédagogie tandis que la culture guadeloupéenne sera mise à l’honneur à Basse-Terre où la célèbre bouée, dernier point de passage obligatoire des skippers avant l’arrivée, apportera son suspense comme à chaque édition.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.