Ce qu'il ne fallait pas rater lors du Grand Pavois de La Rochelle...

Mardi 2 octobre 2018 à 15h45

La 46ème édition du Grand Pavois de La Rochelle a fermé ses portes lundi 1er octobre et cette année encore, le salon situé au Port des Minimes a confirmé sa position d'évènement incontournable de l'automne.

©Figaro Nautisme
La 46ème édition du Grand Pavois de La Rochelle a fermé ses portes lundi 1er octobre et cette année encore, le salon situé au Port des Minimes a confirmé sa position d'évènement incontournable de l'automne.

Si l'édition 2017 du Grand Pavois La Rochelle organisée par l'association Grand Pavois Organisation avait accueilli 80 000 visiteurs en 2017, l'édition 2018 devrait fermé ses portes en constatant une légère augmentation de fréquentation, avec 82 000 visiteurs. Une édition 2018 qui aura séduit par son nombre de nouveautés exposées (plus de 110 nouveaux bateaux exposés sur les 750 présents), par le nombre de temps forts qui ont marqué cette édition et par la nouvelle configuration du salon.

« Le Grand Pavois La Rochelle confirme sa position de Référence des passionnés »

« Il y a eu également de nombreux essais en mer. Notre espace La Plage a connu une bonne fréquentation et surtout un temps fort important le week-end avec le premier National Wind Foil soutenu par la Fédération Française de Voile. Nous travaillons d'ores et déjà sur une édition 2019 de plus grande ampleur. L'Espace Pêche et le Grand Pavois Fishing continuent également leur développement. Des compétiteurs pro-staffeurs en mer se sont réunis pendant trois jours, représentant tous, plus de 20 marques différentes. Notre Espace Multicoques poursuit son développement et nous pouvons affirmer que nous sommes le salon référence des Multicoques en Atlantique avec plus de 30 unités présentes. Nous avions également une magnifique exposition de vieux gréements à flot et notre Espace Patrimoine et Tradition avait renouvelé une thématique très intéressante et novatrice avec la Région Nouvelle-Aquitaine en réunissant de nombreux bateaux classés Monuments Historiques.» a déclaré Alain Pochon, Président de Grand Pavois Organisation.

Best of des bateaux à moteur

Next 220 SH

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Le Next 220 SH est le petit frère du Next 240 SH de Ranieri. Il s'agit d'un sundeck de 7,35 mètres, équipé d'un carré de cockpit avec des banquettes escamotables et une cabine dissimulée, offrant trois couchages. Il peut accueillir à bord jusqu'à 7 passagers et peut être équipé d'une puissance maximale de 250 ch.

Abaco 800

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Cette vedette open à moteur hors-bord d'Ocqueteau offre une grande facilité d'utilisation et de réelles performances en mer. L'espace à bord est maximisé à fond avec un capot arrière relevable, de larges passavants, une double table modulable, des banquettes rabattables ou encore des coffres assises avant. Sous le pont, l'espace peut être aménagé en couchette double et sanitaire pour une ou deux nuits à bord.

Rhéa Marine 27 Open

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Le 27 Open conserve les lignes classiques du chantier et reste un bateau très marin, avec une étrave tulipée et une poupe frégatée. Il peut atteindre les 44 noeuds en vitesse de pointe. Ce day-boat se caractérise par une console centrale et des banquettes en U. A noter qu'il est entièrement customisable.

Wetton 56

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Le Wetton 56 du chantier français Wettoncraft est un semi-rigide avec une remorque intégrée au bateau et entièrement escamotable, ce qui lui permet de passer de la route à la mer, et inversement, en moins de trois minutes. Il peut être équipé au maximum d'une motorisation de 115 ch. Une fois sur route, la remorque peut sans problème être tractée jusqu'à 130 km/h. Le Wetton 56 est aussi bien adapté sur mer que sur lac, ou encore en rivière.

Best of des voiliers

Hanse 348

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Le 348 reprend les codes de la gamme et dispose d'un plan de pont simple mais efficace. Il est équipé de deux barres à roues et de deux winches. Une fois à l'intérieur, on retrouve un aménagement classique pour la marque. Il est possible de choisir la version deux ou trois cabines doubles. De nombreuses options sont possible pour le Hanse 348, notamment en terme d'accastillage et d'équipements à bord.

Ofcet 32 SC

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Il s'agit du dernier modèle du chantier rochelais Ofcet. Il reprend les points forts de l'Ofcet 32, comme son étrave inversée ou encore un rouf avec une visibilité à 360°. Ce qui le distingue : ses doubles safrans sous voute, son bout-dehors de 1,30 m pour spi asymétrique de 105 m2 et son poids léger, ce qui offre de belles performances en navigation.

Dehler 42

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Ce voilier est sans doute le plus polyvalent de la gamme Dehler. Une troisième cabine, située à bâbord, peut faire office de soute à voile. Il est possible de disposer d'une salle de bain dans l'étrave. Il s'agit d'une véritable course-croisière.

JPK 1180

Nautisme Article
© Figaro Nautisme

Le JPK 1180 est 100 % course et 100 % IRC. Les JPK 10.10 et 10.80 se sont taillés une impressionnante réputation de l'autre côté de la Manche avec leurs multiples victoires dans les classiques du RORC et sur le Fastnet. Ce bateau reprend la même philosophie : celle d'un voilier très polyvalent au déplacement modéré, mais spécifiquement conçu pour naviguer en équipage plutôt qu'en double ou en solo.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.