Plus que 3 semaines avant le départ de Lalou sur sa 4e Route du Rhum

Vendredi 12 octobre 2018 à 6h25

Lalou Roucayrol, le skipper aquitain de 54 ans, s’élancera le 4 novembre prochain, à bord de son trimaran Multi50 Arkema, sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Après trois podiums consécutifs en trois participations, les ambitions du marin sont claires : accrocher la victoire sur cette épreuve reine de la course au large en solitaire. Dans cet objectif de performance, et conscient de l’importance de la gestion du corps et de l’esprit sur ce sprint extrême entre Saint-Malo et la Guadeloupe, le skipper d’Arkema a mis en place un programme de préparation physique et mentale très abouti, en étroite collaboration avec des spécialistes.

La préparation du bateau est rondement menée. Bien décidé à ne rien laisser au hasard, Lalou est concentré sur sa préparation physique et mentale, avant cette traversée de l'Atlantique. ©Arkema
Lalou Roucayrol, le skipper aquitain de 54 ans, s’élancera le 4 novembre prochain, à bord de son trimaran Multi50 Arkema, sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Après trois podiums consécutifs en trois participations, les ambitions du marin sont claires : accrocher la victoire sur cette épreuve reine de la course au large en solitaire. Dans cet objectif de performance, et conscient de l’importance de la gestion du corps et de l’esprit sur ce sprint extrême entre Saint-Malo et la Guadeloupe, le skipper d’Arkema a mis en place un programme de préparation physique et mentale très abouti, en étroite collaboration avec des spécialistes.

À moins d'un mois du départ de l’épreuve majeure de la saison de Lalou Roucayrol, les navigations sur le Multi50 s’enchaînent au Verdon-sur-Mer, port d’attache du trimaran. Très serein au regard de cette échéance, bénéficiant d’un bateau prêt et optimisé et du soutien d’une équipe technique très compétente, Lalou profite de ces sorties pour vérifier les ultimes réglages de sa machine : « Tout se déroule à merveille » confie Lalou. « Nous faisons environ 3 sorties par semaine, des navigations de calibration de pilote automatique, de réglages du gréement ou des voiles, etc. Nous avons également quelques sorties en ‘faux-solo’ prévues avant le départ en convoyage, le 20 octobre prochain. Cela me permet de refaire, encore et encore, les manœuvres à bord, afin de les rendre encore plus fluides en course. »

La préparation du bateau est donc rondement menée. Bien décidé à ne rien laisser au hasard, Lalou est également concentré sur sa préparation physique et mentale, avant cette traversée de l'Atlantique en solitaire.

Fréquence cardiaque et gestion de l’effort

Retour 4 ans en arrière lors de la précédente édition de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Approché par la cardiologue Alice Horovitz dans le cadre d’une étude sur les fréquences cardiaques des sportifs de haut niveau, Lalou accepte de s’élancer sur cette transatlantique muni d’électrodes afin d’enregistrer sa fréquence cardiaque sur les premiers jours de course. « Nous avons enregistré durant les trois premiers jours ; mon rythme cardiaque tournait alors autour de 160 pulsations par minute », raconte Lalou Roucayrol. « Cette fréquence très élevée s’explique par le stress mais surtout par le manque de sommeil. Il est difficile les premiers jours de course de tomber dans un sommeil profond, couplé à des efforts physiques très importants à fournir en trimaran.  Pour cette édition 2018, cela nous a conduit à anticiper un entraînement physique à terre adapté, que nous avons mis en place avec mon préparateur Jean Lenoir. » Alternant course à pieds, séances de musculation et cyclisme, à raison de trois sorties par semaine, Lalou Roucayrol sera clairement affuté au départ de Saint-Malo !

Une préparation mentale indispensable

En parallèle, le skipper d’Arkema a établi depuis janvier un programme de sophrologie, au rythme de 3 sessions par mois, pour une meilleure gestion du stress, gage de performances accrues. Lalou Roucayrol : « Je connaissais déjà les bases de la sophrologie et, avec Julien Quesnoy, nous souhaitions travailler sur une meilleure harmonie entre mon corps et de mon esprit. Nous avons notamment mis en place des gestes dits ‘de signal’, par exemple pour l’endormissement ou le réveil. Il s’agit de conditionner un geste qui influe l’esprit et qui prépare le corps à un état physique précis, lié à ce geste. Par exemple, le geste du « réveil » me permet d’accéder plus vite à un niveau de perception et de prendre plus rapidement une décision consciente et raisonnée. C’est différent du réflexe conditionné ! »

Encore quelques semaines de préparation à ce régime, couplé à une alimentation équilibrée et saine, et le skipper d’Arkema sera fin prêt pour voguer vers un nouveau podium !

Nautisme Article
© Arkema

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.