Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018 : la course aux rêves pour Gilles Lamiré !

Par Figaronautisme.com
Samedi 20 octobre 2018 à 16h23

Le 4 novembre prochain, le navigateur Gilles Lamiré sera au départ de la 11ème édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, à bord du Multi50 La French Tech Rennes St-Malo. S'il tentera de faire mieux que sa 3e place en 2014, cette course sera aussi pour lui l’occasion de se mobiliser pour une noble cause : chaque jour passé en mer permettra de réaliser le rêve d’un enfant de l’Association « Mille et Un Sourires », dont il est l’un des ambassadeurs.

Gilles Lamiré participera pour la 4e fois à la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Il tentera de faire mieux que sa 3e place, et il portera également les couleurs de l'Association "Mille et Un Sourires". ©Mickael Gramm
Le 4 novembre prochain, le navigateur Gilles Lamiré sera au départ de la 11ème édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, à bord du Multi50 La French Tech Rennes St-Malo. S'il tentera de faire mieux que sa 3e place en 2014, cette course sera aussi pour lui l’occasion de se mobiliser pour une noble cause : chaque jour passé en mer permettra de réaliser le rêve d’un enfant de l’Association « Mille et Un Sourires », dont il est l’un des ambassadeurs.

Ce sera la quatrième participation consécutive du Cancalais à la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. L'objectif cette année : faire mieux qu'en 2014, où il avait décroché la troisième place à bord du Multi50 La French Tech Rennes St-Malo. Il portera également les couleurs de l'Association "Mille et Un Sourires" dont il est l'un des ambassadeurs. Au total, plus de 10 rêves seront exaucés au fil de la course, avec le voeu encore plus cher de voir Gilles Lamiré franchir la ligne d'arrivée à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.

« S’engager sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, c’est entrer dans la légende de la course au large. Même si ce sera ma 4ème participation, c’est un évènement tellement mythique, qu’on ne peut pas le banaliser. Je vais tout donner pour transformer cet engagement en victoire ». Ces propos reflètent pleinement l’ambition de Gilles Lamiré à l’approche de ce nouveau défi transatlantique. Après sa belle 3ème place obtenue en 2014, le Cancalais rêve d’épingler la première place à son palmarès lors de cette édition 2018, qui sera une nouvelle fois très relevée. Gilles Lamiré a bien conscience que son bateau n’est pas aussi performant que ceux équipés de foils - ces appendices qui permettent aux bateaux de « voler » sur l’eau -, mais sur une course aussi piégeuse, les retournements de situation peuvent être nombreux. « Il y a des différences entre les engins, mais chacun aura sa chance, à moi de la saisir. Il y a tellement d’embûches et d’imprévus que la course n’est jamais jouée d’avance », souligne le skipper de La French Tech Rennes St-Malo, qui compte sur son expérience pour rééditer une belle performance.

Nautisme Article
Gilles Lamiré a bien conscience que son bateau n'est pas aussi performant que ceux équipés de foils, mais sur une course aussi piégeuse, les retournements de situation peuvent être nombreux.© Figaro Nautisme

Gilles Lamiré ne naviguera pas tout seul. Tout au long de son parcours, il pensera aux enfants de l’association « Mille et Un Sourires », qui, depuis plusieurs années, s’attèle à apporter du réconfort et une aide matérielle ou financière à des enfants malades. En effet, chacune de ses journées passées en mer exaucera le rêve d’un ou plusieurs enfants de l’association. En allant au bout de l’aventure, Gilles permettra ainsi de réaliser plus de 10 rêves, apportant leur lot de bonheur, sourires, magie et espoir dans le quotidien des enfants malades.

Une fidélité absolue au bateau La French Tech Rennes St-Malo

Cette année, Gilles Lamiré fera de nouveau confiance à l’ex « Prince de Bretagne », que Lionel Lemonchois a conduit à la victoire en Multi50 dans la Route du Rhum 2010. Rebaptisé depuis « La French Tech Rennes St-Malo », c’est à la barre de ce trimaran, conçu par les architectes Nigel Irens et Benoît Cabaret, que Gilles Lamiré a décroché le podium en 2014. Avec le renouvellement du soutien de Rennes Métropole et St-Malo Agglomération, Gilles Lamiré et son bateau sont parés pour de nouvelles performances.

Caractéristiques techniques du bateau :

Longueur : 15,24 m

Largeur (max) : 14,80 m

Tirant d’eau : 0,65 m

Surface de voilure au près : 180 m²

Surface de Gennaker : 131 m

Nautisme Article
Gilles Lamiré fera de nouveau confiance à l'ex "Prince de Bretagne", que Lionel Lemonchois a conduit à la victoire en Multi50 dans la Route du Rhum 2010. Rebaptisé depuis "La French Tech Rennes St-Malo". © Xavier Bouquin

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.