GGR 2018 : Loïc Lepage a démâté à 600 milles au Sud Ouest de Perth

Dimanche 21 octobre 2018 à 9h51

A 18:30 UTC, le navigateur solitaire français a déclenché le signal d’urgence de sa radio balise (EPIRB) à bord de son bateau Laaland après avoir démâté un peu plus tôt dans la journée, à quelques 600 milles au Sud Ouest de Perth en Australie.

L’incident a commencé 5 heures plus tôt quand Lepage a d’abord contacté le PC Course pour signaler que son mât s’était cassé à deux endroits alors qu’il naviguait avec des vents de 25 noeuds et des vagues de 3 mètres. Après s’être débarrassé du gréement, le navigateur de Vannes de 62 ans a fait part de son inquiétude sur la quille, un morceau du mât ayant sans doute endommagé la coque mais la voie d’eau avait cessé. Il n’avait alors pas demandé assistance et avait l’intention de fabriquer un gréement de fortune dès le lever du jour Dimanche et de faire route vers Fremantle sans assistance.

La situation a basculé à 18:10 UTC quand Lepage a appelé une deuxième fois le PC Course pour signaler une voie d’eau de 160 litres par heure provenant de la quille mais inaccessible car cachée par le réservoir d’eau. Ses pompes fonctionnaient et contenaient le flux, mais dehors les conditions météo empiraient avec des vents de 40 noeuds.

Le Centre de Coordination de Secours de Canberra qui avait déjà été alerté de la situation de Laaland en CODE ORANGE, a intercepté le signal de la balise EPIRB à 18:30 UTC et a immédiatement lancé une alerte de relais secours MAYDAY à tous les bateaux. Un avion Challenger de recherche et de secours a décollé de Perth et devait atteindre la zone de Laaland à 23:00 UTC. Son équipage communiquera avec Lepage par radio VHF et prendra une photo de l’état du bateau qui a le mât encore attaché à l’arrière du bateau en guise d’ancre.

Le bateau GGR le plus proche avec moteur est Puffin, le bateau de l’Américain-Hongrois à quelques 480 milles naviguant vent arrière direction Est. Des vents forts d’Ouest dans cette zone empêcheront certainement Kopar de faire demi-tour pendant au moins 24 heures. Un autre bateau Alizés II, celui de Francis Tolan navigateur en solitaire de la course autour du Monde La Longue Route est à 350 milles au Nord Ouest de Laaland et les organisateurs GGR essaient de le contacter.

La position de Laaland à 19:00 UTC était 39 1.117 S et 104. 1.67 E à 1.2K pour 45T.

Lepage a précisé que son matériel de secours était sécurisé, que son téléphone satellite d’urgence marchait et que les batteries du tracking du bateau étaient chargées. A 00:00 UTC le vent et la mer devraient se calmer et à 12:00 UTC Dimanche les prévisions sont de 20-25 noeuds et Sud Ouest.

Les organisateurs de la GGR relèvent la position de Laaland toutes les 30 minutes et restent en contact avec Lepage par téléphone satellite toutes les 2 heures pour surveiller la situation.

 
L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.