Absolute 48 : le trawler moderne et performant

Jeudi 28 février 2019 à 6h33

Le chantier italien propose un nouveau trawler doté d’un immense fly et offrant trois luxueuses cabines. Un bateau de croisière à la fois moderne et atypique que nous avons pu tester en avant-première.

On distingue bien le brion avec des formes en V très profond et le redan qui déflecte très bien les vagues. ©Absolute
Le chantier italien propose un nouveau trawler doté d’un immense fly et offrant trois luxueuses cabines. Un bateau de croisière à la fois moderne et atypique que nous avons pu tester en avant-première.

Avec quinze modèles au catalogue dans quatre segments différents, une capacité de production de plus de 100 bateaux/an, un chiffre d’affaire de 63 millions d’euros, un effectif de plus de 400 employés, un réseau de distribution mondial, une usine moderne et éco-responsable, le chantier Absolute (installé à Piacenza près de Milan) s’est imposé en à peine quinze ans comme un constructeur de premier plan. L’histoire débute lors du rachat de Gobbi quand Marcello Bé et Sergio Maggi créent en 2002, la marque « Absolute » qui illustre leur quête d’aboutissement. Après un premier open de 45 pieds qui se voit primé, ils sont vite rejoints en 2005 par Patrizia Gobbi qui n’imagine pas une autre carrière que celle du yachting. Un investissement de plus de 20 millions d’euros permet d’ouvrir, trois ans plus tard, des ateliers de 50 000 m² chauffés par géothermie et à l’éclairage solaire automatisé. Les techniques les plus en pointe sont adoptées pour la production avec un magasin d’approvisionnement des pièces robotisé et un bassin d’essai intégré. Et toujours la quête de l’excellence.

Nautisme Article
Si le besoin s'en fait sentir, la Navetta peut allonger la foulée jusqu'à 28 noeuds. De quoi éviter facilement le mauvais temps.© Absolute

Absolute Navetta 48 : un trawler à coque planante

Rassembler tous les attributs de confort, de performance, et de facilité représente le défi majeur de nombres de marques. Absolute semble y parvenir avec sa nouvelle Navetta 48 que nous avons pu tester en avant-première à la Marina di Varezze en Ligure (Italie). Des moyens technologiques modernes permettent au chantier de proposer un trawler à coque planante réunissant caractère marin et qualité de vie à bord. Un immense flybridge tout équipé, trois cabines avec salle d’eau privée et un dressing pour la master, une autre à l’arrière pour un marin, une grande plateforme de bain et une passerelle hydraulique, un carré-cuisine spacieux et une timonerie avec une belle visibilité constituent des espaces de vie peu communs en dessous de 50 pieds. Partout où se pose la main et le regard, un rangement, un équipement est habilement intégré. Cave à vin, dossier escamotable sous le bain de soleil, ice maker au fly, tiroir sous les banquettes, buses d’air conditionné au plafond et tableau de bord, cassier à pare-battages dans le cockpit sont autant de détails qui font réaliser que le confort à bord ne s’évalue pas au nombre d’options et de cabines mais surtout à la manière dont elles sont distillées. Une vraie réflexion ergonomiste s’est emparée du bureau d’étude pour notre plus grand plaisir en mer.

Nautisme Article
Le poste de pilotage est central sur le fly et devant un grand bain de soleil avec les dossiers relevables.© Absolute

28 nœuds dans une mer hachée

La mer, justement, est hachée à la sortie de la marina. Un gros clapot venant du large donne les conditions d’un essai musclé dont la Navetta va se tirer avec honneur. Cela démontrera l’importance du stabilisateur Seakeeper qui permet de naviguer sereinement sans roulis. Par mer arrière, sa carène mue par deux IPS 600 nous fait atteindre 28 nœuds, non sans chahuter les passagers. Par mer de face, les formes en V prononcé permettent d’atteindre entre 11 et 14 nœuds, sans secousses exagérées et consommant moins de 80 l/heure. Dans le domaine de l’insonorisation, en utilisant des cloisons structurelles spécialement isolées, le chantier repousse encore l’agression des décibels.

Nautisme Article
La timonerie bénéficie d'une porte donnant accès immédiat sur le passe avant. Très pratique au moment de la manoeuvre.© Absolute

Notre avis

L’aboutissement des efforts décennaux du chantier sont ici récompensés avec ce 48’ qui comporte dans moins de 15 mètres tout ce dont vous avez besoin en croisière et même un peu plus selon les options choisies. Une alternative intéressante face aux concurrents tricolores ou britanniques.  

Les +

Le style nord italien élégant et très sobre des aménagements

Le confort en vitesse de croisière soit 12 noeuds

La finition intérieure

Les –

Evier du fly trop petit

Unique fauteuil à la timonerie

Nautisme Article
Le lit de la cabine VIP avant est en travers. Une disposition qui a fait ses preuves notamment en gain de place.© Absolute

Caractéristiques techniques

Longueur hors tout : 15,10 m

Maître bau : 4,65 m

Tirant d’eau haut/bas : 1,25 m

Poids : 22,5  t                    

Capacité carburant : 1 200 l

Capacité eau douce : 530 l

Motorisation : 2 X Vovo IPS 600 435 ch

Cabines/couchages : 4/10

Vitesse max : 28 nœuds

Architecte : Absolute Design Office

Constructeur : Absolute (Italie)

Prix :

De base environ : 720 000 € HT

Version essayée : environ 1 035 920 € HT

Quelques options :

Stabilisateur gyroscopique Seakeeper : 70 500 € HT

Hard Top : 18 500 € HT

Cabine arrière équipée : 13 600 € HT

Plateforme de bain hydraulique : 20 200 € HT

Nautisme Article
Les trois cabines possèdent leur salle de bain. Un plan rationnel les dote d'une grande surface avec une cabine de douche séparée.© Absolute

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.