De Antonio 46 Open : original et sportif

Dimanche 7 avril 2019 à 17h34

Lancé en avant-première mondiale au Palma Boat Show l'an dernier, cet open original aux prestations luxueuses affiche un profil moderne et beaucoup d’espace à bord. Propulsé par des moteurs hors-bord, il décoiffe et se montre très fun à piloter. Nous avons navigué quelques milles à bord…

Lancé en avant-première mondiale au Palma Boat Show l'an dernier, cet open original aux prestations luxueuses affiche un profil moderne et beaucoup d’espace à bord. Propulsé par des moteurs hors-bord, il décoiffe et se montre très fun à piloter. Nous avons navigué quelques milles à bord…

Nautisme Article
Après sa version Cruiser, le D46 arrive en version Open avec beaucoup d'espace de vie à bord et notamment ses bains de soleil ou sa plateforme de bain arrière.© Figaro Nautisme

Crée en 2012 par deux jeunes entrepreneurs barcelonais, De Antonio Yachts a démarré avec un premier open de 23 pieds au profil très design dans l’ère du temps. Rapidement le chantier rencontre un succès d’estime avec des tarifs abordables et évolue en taille avec la sortie d’un 28’ puis d’un 33’ en version « open » et « cruiser ». Fabriqués au Portugal, ces bateaux à moteur se caractérisent par une étrave droite et un haut franc-bord. Les De Antonio sont propulsés uniquement en hors-bord, lesquels sont astucieusement cachés sous le bain de soleil arrière. Aujourd’hui, De Antonio Yachts fabrique une trentaine d’unités par an, entre 28 et 46 pieds, mais devrait augmenter à court terme sa capacité de production…

Trois versions d’aménagement intérieur et deux salles de bain

Nautisme Article
Le D46 Open déjauge en moins de 7 secondes et déflecte bien les vagues. Les flaps électriques sont livrés de série.© De Antonio Yachts

Dans la lignée du 46 Cruiser, le nouveau D46 Open se distingue lui aussi par un profil sportif : étrave droite, pare-brise affuté et ouvertures latérales rectangulaires en décalé sur la coque. Du plus bel effet. L’accès à l’open se fait via une généreuse plate-forme arrière et une entrée directe entre les deux bains de soleil qui recouvrent la cale des moteur. L’agencement du cockpit est assez géométrique avec deux canapés en L et leurs tables rétractables. Un petit bloc cuisine fait dos au poste de pilotage, lequel est ergonomique pour les manoeuvres et les navigations plein gaz. A bâbord, un bain de soleil protégé par le taud en toile (en option) est prévu pour la sieste. L’open est livré de série avec un pont en teck artificiel mais une option en teck naturel est disponible. Au chapitre des regrets, notons le manque de main courantes (surtout pour un bateau sportif) et l’étroitesse du pont avant pour lézarder au soleil…

En contrebas, le D46 propose trois versions d’aménagements possibles : une version carré + une cabine arrière, une version à trois cabines ou bien une version avec une cabine avant + une cabine arrière. Dans cette dernière, on retrouve un lit double de 160 x 190 cm et une décoration minimaliste mais du plus bel effet à base de beige et de gris. Un bon point pour la circulation à bord, les rangements et les ouvertures extérieures discrètes sans oublier la présence de deux salles d’eau. Notez qu’une cuisine intérieure toute équipée existe en option.         

Nautisme Article
Volant sport et boite séquentielle type voiture de sport pour les flaps, les amateurs de vitesse apprécieront ! © Figaro Nautisme

Avec quatre hors-bord, le D46 Open approche les 50 noeuds en pointe !

Imaginé pour la croisière rapide, le D46 Open est propulsé par des hors-bord discrètement logés sous les bains de soleil arrière. Un parti pris original sur ce type d’unité. Pour notre essai à Palma de Majorque (Espagne), nous avions quatre fois 300 chevaux Evinrude sur le tableau arrière. Une belle puissance qui nous a permis de dépasser les 47 noeuds en pointe (moteurs non rôdés) et de déjauger en moins de 7 secondes sur un plan d’eau calme. Si le bateau se montre parfois un peu bruyant (insonorisation cale moteurs à améliorer), il déflecte bien les vagues et se montre fun à piloter. De Antonio a même choisi d’installer sous le volant des commandes de type boite séquentielle automobile en guise de flaps. Enfin, côté consommation, nous avons relevé environ 120 l/h à 20-22 noeuds en croisière contre 180 l/h environ au régime maximum.

Nautisme Article
Au choix plusieurs versions d'aménagement dont un plan à 3 cabines et deux salles de bain. © De Antonio Yachts

Notre avis

Le chantier ibérique étonne une nouvelle fois avec un bateau spacieux et méditerranéen. Bien loti en version de base et doté d’une vraie personnalité stylistique, le D46 Open propose plusieurs options d’aménagements en commençant par ses trois cabines possibles et ses deux salles d’eau. Sur l’eau, sa motorisation hors-bord le rend sportif et très joueur. 

Les +

Ligne moderne et originale

Performances

Equipement de série & confort à bord

Les -

Insonorisation des moteurs

Manque main-courantes dans cockpit

Pont avant un peu étroit

Fiche technique :

Longueur hors-tout : 13,90 m

Largeur maximale : 4,40 m

Tirant d’eau : 0,70 m

Poids : 10 000 kg

Réservoir carburant : 1 400 l

Réservoir eau : 450 l

Nombre de passagers : 12

Motorisation : 3-4 hors-bord

Puissance maximum : 1 600 ch

Vitesse maximum : 45-50 noeuds

Constructeur : De Antonio Yachts (Espagne)

Prix : à partir de 440 000 € HT environ

Motorisations

Hors-bord Mercury Verado 3 x 350 ch + 95 930 € HT

Hors-bord Mercury Verado 4 x 350 ch + 128 340 € HT

Quelques options

Air conditionné 17 000 € HT

Propulseur d’étrave 6 100 € HT

Pont en teck naturel 7 900 € HT

Echelle de bain supplémentaire 1 900 € HT

Frigo extérieur 2 000 € HT

Passerelle électrique 19 500 € HT

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.