Cette semaine : une météo anticyclonique en Manche et dépressionnaire au sud

Par Nathalie MOREAU
Mardi 16 avril 2019 à 12h27

La configuration météo reste assez atypique cette semaine sur nos littoraux métropolitains, avec des conditions dépressionnaires durables sur la péninsule ibérique et le maintien d'un anticyclone récurent sur la Scandinavie. Ce dernier aura même tendance à regonfler en direction du bassin de la Manche en fin de semaine. Cette situation globale induit une météo très contrastée sur nos plages et en mer.

La configuration météo reste assez atypique cette semaine sur nos littoraux métropolitains, avec des conditions dépressionnaires durables sur la péninsule ibérique et le maintien d'un anticyclone récurent sur la Scandinavie. Ce dernier aura même tendance à regonfler en direction du bassin de la Manche en fin de semaine. Cette situation globale induit une météo très contrastée sur nos plages et en mer.

Depuis ce début du mois d'avril, la configuration météorologique au-dessus de l'Europe s'est bloquée. Un anticyclone s'est consolidé sur la Scandinavie obligeant les dépressions à plonger vers la péninsule ibérique puis à glisser en Méditerranée. Ce type de configuration, plutôt atypique, n'est cependant pas rare au printemps, lorsque les masses d'air chaudes et froides s'opposent encore fortement dans des flux méridiens, orientés nord / sud. Résultat : le temps perturbé concerne surtout le bassin méditerranéen et la péninsule ibérique, jusqu'au Maghreb.

Vents forts et orages au sud

Déjà ce lundi, un front orageux a balayé le sud du Golfe de Gascogne avec un phénomène de Galerne, lorsqu'un coup de vent d'ouest accompagne le passage d'un front froid. Un retour au calme avec des températures orientées à la hausse revient sur la côte Aquitaine après ce passage frontal. A partir de mercredi, une "goutte froide" d'altitude (dépression caractérisée par de l'air froid en altitude) se détache de l'Atlantique nord et descend vers la péninsule ibérique : cette évolution conditionnera le temps sur la Méditerranée et l'Aquitaine jusqu'au week-end.

Du coté de la Méditerranée, le calme se maintiendra sur la Corse et sur la Côte d'Azur, tandis que les côtes du Roussillon s'apprêtent à subir un épisode durable de vent Marin à partir de mercredi, évoluant en vent d'Autan dans l'intérieur des terres. Ce vent de sud-est se maintiendra jusqu'au week-end avec un temps venté et gris. De nombreux orages éclateront alors en deuxième moitié de semaine sur l'Espagne et la Portugal, et remonteront jusqu'aux Pyrénées : dans ce contexte, on peut s'attendre à une tendance orageuse sur la côte Cantabrique (nord de l'Espagne) et Basque, malgré l'effet protecteur du foehn, ce vent qui franchit les Pyrénées en asséchant.

Du beau temps en remontant vers la Manche

Parallèlement à cet épisode assez instable lié à la dépression ibérique, l'anticyclone de Scandinavie regonflera en direction de la Manche en cette deuxième moitié de semaine. Après le passage d'une faible perturbation atténuée ce mardi, la hausse de la pression atmosphérique occasionnera des formations brumeuses vite dissipées car le vent de secteur sud-est, virant à l'est, se lèvera à nouveau et se maintiendra force 4 à 5 Beaufort sur la Manche et sur la moitié nord Gascogne : ce vent continental asséchera la masse d'air et ramènera le beau temps au fil des jours. Mais cette fois-ci, contrairement au week-end dernier où le vent venait du nord-est, l'air sera beaucoup plus doux et les journées seront printanières à la plage, avec suffisamment d'air pour la pratique des sports de voile.