Secours en mer : les bons réflexes à connaître

Par Albert Brel
Vendredi 17 mai 2019 à 12h27

Tout chef de bord est tenu de s’informer des conditions météorologiques avant d’appareiller. En outre, s’il pratique une navigation à plus de 6 milles d’un abri, il doit noter régulièrement les prévisions sur le journal de bord. Il est également indispensable de savoir et de pouvoir contacter les services de secours.

Phare des Perdrix à Loctudy ©Figaro Nautisme
Tout chef de bord est tenu de s’informer des conditions météorologiques avant d’appareiller. En outre, s’il pratique une navigation à plus de 6 milles d’un abri, il doit noter régulièrement les prévisions sur le journal de bord. Il est également indispensable de savoir et de pouvoir contacter les services de secours.

VHF

Le canal 16 est le canal d’appel et de sécurité (détresse). Par ce canal, le CROSS annonce les bulletins côtiers qui sont diffusés sur les canaux dédiés. Les espagnols et les italiens émettent aussi en anglais.

Depuis le littoral, composez le 196, le numéro d’urgence national dédié au sauvetage en mer. Ailleurs en Europe : utilisez le 112, numéro d’urgence européen.

Émetteurs CROSS en VHF (16)

Nautisme Article
Le CROSS Gris-Nez au pied du Phare du Cap.© Wikimedia

Les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage couvrent toutes les côtes françaises et sont chargés entre autres choses du sauvetage maritime et de la veille sur le canal VHF 16. En mer, pour les joindre, il faut appeler sur le canal 16 si vous êtes à portée de l’un de leurs émetteurs. À défaut, vous pouvez les alerter en MF sur l’ASN 2187.5 kHz, fréquence également veillée en permanence. Les bulletins sont diffusés 3 fois par jour, à heure fixe. Les bulletins météo spéciaux (BMS) sont diffusés dès réception, puis toutes les heures pendant leur durée de validité.

Exception­nellement, en cas d’opération de sauvetage en cours, la diffusion du bulletin météo peut être retardée ou annulée.

Sémaphores

Les sémaphores de la Marine nationale sont chargés de la surveillance du littoral. Ils assurent les veilles optiques, radar et radio. Ils peuvent vous répéter exceptionnellement un bulletin météo (canaux 79 et 80) et vous donner des observations locales ; ils préviennent, à l’aide des signaux visuels internationaux, les navigateurs des avis de tempête et coups de vent forts. Ils diffusent les Avis Urgents aux Navigateurs locaux (AVURNAV), en cours dans leur zone de responsabilités. Les sémaphores utilisent le canal VHF 10. Certains sémaphores n’assurent la veille que du lever au coucher du soleil, d’autres ne sont ouverts qu’en période estivale.

Nautisme Article
Sémaphore de l'île de Chausey© MaxPixel

SMDSM - Immarsat-C

Avec une station terrienne de navire Inmarsat-C, on dispose d’une couverture météorologique mondiale. Les océans ont été divisés en 16 zones nommées "Metarea". La France a la responsabilité de la zone Metarea II qui s’étend de 48°27’ N à 6° S et de 35° W à la côte européenne, et de la partie occidentale de la zone Metarea III qui couvre la Méditerranée.

Deux bulletins sont diffusés par jour pour ces deux zones :

- à 9 h et 21 h UTC pour la zone Metarea II,

- à 10 h et à 22 h UTC pour la zone Metarea III.

En cas de vent supérieur ou égal à force 8, observé ou prévu, des bulletins spéciaux (BMS ou warnings, en anglais) sont diffusés et répétés 6 minutes plus tard.

SMDSM – Navtex

Navtex est un service international de diffusion d’information concernant la sécurité maritime relevant du SMDSM. Les récepteurs Navtex restent toujours en veille et impriment les messages dès réception. Il est possible de choisir les messages à imprimer selon la zone de navigation et selon le type de message. Les émetteurs Navtex utilisent tous la même fréquence (518 kHz). Ils émettent à tour de rôle et à heure fixe, pendant dix min. toutes les quatre heures. Leur portée est théoriquement de 400 milles marins, mais on observe des phénomènes de masquage par le relief ou, au contraire, de propagation exceptionnelle. Tous les messages et bulletins météorologiques sont rédigés en anglais.

Certains pays, dont la France, mettent en œuvre un Navtex national. Le fonctionnement est identique à celui du Navtex international, excepté la fréquence (490 kHz) et la langue de diffusion. Il existe sur le marché des récepteurs bifréquence (490/518 kHz) permettant de recevoir les 2 émissions.

La météo

Les services publics diffusent une information dite de sécurité. Les bulletins et avis météorologiques font partie de l’information maritime de sécurité dont la diffusion en mer est réglementée par le Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM). Trois modes de diffusion sont prévus selon l’éloignement du domaine maritime à couvrir : les ondes métriques (VHF) pour le domaine proche de la côte, les ondes hectométriques et décamétriques (système Navtex et MHF-BLU) et la voie satellitaire pour les zones du large.

Pour préparer vos sorties en mer, vous pouvez consulter les prévisions de METEO CONSULT MARINE directement sur le site ou par téléphone au 3201. Pour obtenir plus d'informations sur la réglementation et les secours en mer, n'hésitez pas à vous procurer le Bloc Marine, qui sera également un excellent compagnon pour vos navigations : véritable bible de la plaisance, vous retrouverez en plus de la réglementation, des informations précises sur les zones portuaires ainsi qu'un atlas de navigation.

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.