Top 5 des escales sur l'île d'Oléron

Par Nathalie Moreau
Vendredi 17 mai 2019 à 16h28

Avec sa nature sauvage, ses villages pittoresques, ses plages de sable fin, son patrimoine architectural et ses pistes cyclables, l’île d’Oléron offre un vaste choix d’activités touristiques pour tous les goûts et toutes les envies. Figaro Nautisme vous présente son top 5.

©Ile d'Oléron - Marennes Tourisme
Avec sa nature sauvage, ses villages pittoresques, ses plages de sable fin, son patrimoine architectural et ses pistes cyclables, l’île d’Oléron offre un vaste choix d’activités touristiques pour tous les goûts et toutes les envies. Figaro Nautisme vous présente son top 5.

1 – Visiter le port de la Cotinière

Nautisme Article
© Frédéric Hédelin

1er port de pêche artisanale de Charente-Maritime, le port de la Cotinière, dont la gestion appartient à la commune de Saint-Pierre d’Oléron, fait partie des incontournables de l’île. « Le port de la Cotinière fait partie des hauts lieux du tourisme sur l’île d’Oléron. On peut découvrir l’envers du décor du port en visitant la Criée avec un guide », indique Lionel Pacaud, le directeur de l’Office du Tourisme de l’île d’Oléron – Bassin de Marennes. Ouverte au public le 1er vendredi de chaque mois et pendant les vacances scolaires, elle permet de découvrir les produits du terroir et même d’assister à des cours de cuisine dispensés par un chef local.

2 – Monter les marches du phare de Chassiron

Nautisme Article
© Axel Berthelot

Situé à l’extrémité ouest de l’île d’Oléron, le phare de Chassiron est, selon Lionel Pacaud, « l’endroit le plus visité de l’île, car il offre une vue imprenable sur l’ensemble du territoire du haut de ses 224 marches, notamment sur les falaises, les jardins et les écluses à poissons ».

3 – Remonter le temps à Brouage

Situé au cœur des marais, Brouage est l’ancienne place européenne du commerce du sel, devenue par la suite une place militaire. « Le site est exceptionnel et a une belle histoire. On a l’impression d’être au milieu de nulle part vu que l’eau s’est retirée au fil des siècles », indique-t-il. Des poudrières, des forges, des halles aux vivres et des ports souterrains rappellent cette époque glorieuse.

4 – Faire le tour de l’île à vélo

Rien de tel pour découvrir l’île d’Oléron que d’en faire le tour à vélo, d’autant qu’elle dispose de 160 kilomètres de pistes cyclables facilement accessibles, puisque le relief est peu prononcé. Pas de vélo ? Aucun souci : la location de vélos est monnaie courante aux quatre coins de l’île !

Nautisme Article
© Baptiste Haugomat

5 – Goûter à la gastronomie locale

En plus de fonder sa réputation gastronomique sur les huîtres Marennes-Oléron, seules huîtres bénéficiant du Label Rouge, l’île offre aux gourmets des moules de bouchot et de filières, et des poissons et fruits de mer fraîchement pêchés. Les gourmets les accompagneront de vins de pays et de divers produits du terroir Un régal !

Et pour ceux qui veulent découvrir l'île d'Oléron par la mer, n'hésitez pas à télécharger les Guides Escales du Bloc Marine. Retrouvez-y toutes les infos pratiques des ports, ainsi que leurs plans détaillés, un atlas, la règlementation, les marées, les meilleurs mouillages... Bon vent !