Les destinations incontournables du mois de mai

Par Nathalie Moreau
Samedi 25 mai 2019 à 16h35

Figaronautisme.com vous propose de découvrir les destinations phares du mois de mai, loin de la foule estivale. Au programme : eau turquoise, soleil, évasion... C'est parti pour un départ de dernière minute !

Les lacs de Plitvice en Croatie : un incontournable du pays ©Pixabay
Figaronautisme.com vous propose de découvrir les destinations phares du mois de mai, loin de la foule estivale. Au programme : eau turquoise, soleil, évasion... C'est parti pour un départ de dernière minute !

La Croatie 

Nautisme Article
Le port de Split en Croatie© Pixabay

Bordée de mille îles et îlots, venez décrouvir la Croatie, un véritable carrefour de cultures. Embarquez sur le port de Split, l'une des villes incontournables du pays avec sa vieille ville et son arrière-pays montagneux, et prenez le large vers de nouvelles îles à bord d'un caïque. Le caïque, ce petit bateau en bois aux airs rustiques, vous permettra de décrouvrir une mer transparente et des coins éloignés des touristes habitués de la haute saison. Visitez également les chutes de Skradin et les lacs de Plitvice, sous protection du Parc national. A savoir : seule une carte d'identité peut suffire pour se rendre en Croatie. Côté météo, le pays est bien ensoleillé au mois de mai notamment du côté de Dubrovnik, la capitale, avec des températures moyennes pouvant aller de 16°C à 32°C avec cependant une importante humidité. Comptez un budget de 280 euros pour un vol aller-retour avec escale la semaine prochaine.

La Réunion €€

Envolez-vous pour 11h de vol à destination de l'île de la Réunion pour la meilleure saison de l'année ! Vous arriverez sous une chaleur d'environ 27°C, de quoi bien profiter des plages au sable blanc ou noir situées sur la côte ouest, comme la plage de l'Etang-Salé divisée en deux parties : Sud et Nord. Des plages quasiment toutes surveillées où les adeptes du snorkeling pourront s'adonner à leur activité en tout sécurité. En effet, il faut être prudent et faire attention au corail et aux risques éventuels de requins -des panneaux préviennent les dangers- ! En ce qui concerne les passionnés de plongée sous-marine ou de canyoning, cet endroit est fait pour vous ! Protégé par la Réserve Naturelle Marine de La Réunion, vous pourrez vous retrouvez nez à nez avec des tortues, éventuellement des baleines ou dauphins mais aussi face à l'impressionnant récif corallien. Ou alors, vous pourrez descendre en rappel le canyon de Fleur jaune d'une hauteur de 53 mètres totalement sculpté par l'eau. N'oubliez pas l'intérieur de l'île avec ses montagnes qui offrent de belles randonées sauvages dans les 3 Cirques et ne passez pas à côté du fameux Piton de la Fournaise, un incontournable de l'île de La Réunion. Pour cette île, le prix d'un billet d'avion aller-retour oscillerait entre 600 et 800 euros.

Bali €€

Nautisme Article
Le temple d'Uluwatu à Bali© Pixabay

Entrez dans la saison sèche de Bali et profitez du soleil tropical ! Sous une température optimale d'environ 30°C, mais avec tout de même quelques risques de précipitations, profitez du calme du mois de mai. Privilégiez randonnnées, rafting, vélo pour parcourir l'île et surtout surf lors de cette destination aux différentes facettes. Kuta Beach, Padang Padang ou de nombreuses autres plages permettent aux surfeurs, aussi bien débutants qu'expérimentés, de glisser sur les vagues de Bali. Marquée par sa culture et la religion hindou, la petite île de la Sonde est connue pour ses nombreux temples et villages traditionnels à visiter avec notamment le temple d'Uluwatu, situé dans le sud de Bali, sur le bord d'une falaise de 70 mètres surplombant l'océan Indien. Ce lieu recèle des lieux cachés à découvrir avec des rizières, des volcans et des danses balinaises ! N'hésitez pas et laissez-vous envoûter par les quelques 2 000 troupes de danses présentes sur l'île que vous retrouverez souvent en représentation les samedis soirs. Le mois de mai est idéal pour partir à l'aventure balinaise pour les petits budgets ! Le prix du vol aller-retour serait estimé à 700 euros avec également des prix très bas sur l'hébergement. Alors, foncez !

Nouvelle-Zélande €€

Nautisme Article
Wellington, ville phare de la Nouvelle-Zélande© Wikipédia

Partez à la découverte des douze parcs nationaux néozélandais dans lesquels vous retrouverez des lieux naturels quasi totalement préservés et découvrez là-bas les nombreux volcans, dont certains toujours en activité, sur l'île Nord. La partie Nord de la Nouvelle-Zélande regroupe les villes principales à ne pas manquer : Auckland, avec sa plage Mission Bay, et Wellington, où la majorité des Néozélandais vivent. Ne passez pas à côté de la ville située sur un plateau volcanique, Rotorua, où vous pourrez admirer un phénomène naturel spectaculaire avec de grands geysers et des piscines de boue brûlante. Un paysage hors du commun qui vous plongera dans l'univers culturel maori. Si vous voulez partir à la rencontre de baleines ou de dauphins, rendez-vous à la Baie des Iles (Bay of Islands) ! Découvrez aussi Paihia, à seulement 230 kilomètres d’Auckland, la station balnéaire où vous pourrez faire du kayak, du paddle et même du parachute ascensionnel. Des températures aux alentours de 18°C vous permettront de visiter l’île du Nord et du Sud en toute tranquillité avec une eau à 19°C, de quoi profiter des paysages de la Nouvelle-Zélande. Pour le billet d’avion, comptez environ 800 euros pour un aller-retour.

La côte ouest du Mexique €€€

Nautisme Article
Plage d'Acapulco au Mexique© sous licence creative commons
           

Osez la côte Pacifique du Mexique pour le mois de mai ! Avis aux plongeurs : commencez par la ville balnéaire Acapulco qui vous offrira un paysage particulier entre montagnes et gratte-ciels avec en complément son eau turquoise à 26°C et la fameuse falaise de 40 mètres, La Quebrada, d’où les plongeurs professionnels s’élancent. Au rendez-vous une température parfaite de l’eau qui vous permettra de supporter plus facilement le soleil sous 32°C. Toujours sur la côte Pacifique, à environ 240 kilomètres d’Acapulco, partez du côté de Zihuatanejo – qui signifie " la place des femmes " – dans un petit village de pêcheurs où vous pourrez profiter de la nourriture mexicaine avec au menu poisson, ceviche ou quesadillas. Offrez-vous également un petit tour, loin des gratte-ciels d’Acapulco, vers l’une des plus belles baies, Maruata, et plongez dans l’environnement mexicain en profitant d’un endroit pas encore développé et ignoré des touristes, avec comme repas seulement la pêche du jour. Une expérience enrichissante à réaliser au moins une fois ! Prévoyez un budget d'environ 1 200 € aller-retour sans escale, 700 € avec une escale.

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.