Une goutte froide sur la Bretagne

Par Figaronautisme.com
Mardi 11 juin 2019 à 12h34

Décidément, ce mois de juin n'est pas véritablement estival sur nos littoraux, sauf sur la Corse et la Côte d'Azur où le beau temps chaud est assez majoritaire malgré des passages nuageux. Au nord-ouest, après la tempête Miguel de la semaine dernière, nous subissons depuis lundi un temps très instable, frais avec un vent modéré de nord-ouest. Ce temps quasi automnal se maintient jusqu'à jeudi avant une très lente amélioration en fin de semaine. Ce type de temps instable n'est pas rare en été, provoqué par la présence d'air froid en altitude : la goutte froide.

Décidément, ce mois de juin n'est pas véritablement estival sur nos littoraux, sauf sur la Corse et la Côte d'Azur où le beau temps chaud est assez majoritaire malgré des passages nuageux. Au nord-ouest, après la tempête Miguel de la semaine dernière, nous subissons depuis lundi un temps très instable, frais avec un vent modéré de nord-ouest. Ce temps quasi automnal se maintient jusqu'à jeudi avant une très lente amélioration en fin de semaine. Ce type de temps instable n'est pas rare en été, provoqué par la présence d'air froid en altitude : la goutte froide.

Depuis ce printemps, le vent dominant reste orienté au nord ou au nord-ouest sur la Bretagne et le nord du Golfe de Gascogne. Les températures restent sous les moyennes de saison sur tout l'ouest de la France malgré, parfois, de très belles éclaircies. La température de la mer n'arrive pas non plus à remonter, stagnant autour de 15°C au mieux. Cette situation est liée à la présence d'un flux de nord-ouest descendant d'Islande.

De l'air froid en altitude

Dans ce flux descendant de l'Atlantique Nord, plusieurs types de temps sont possibles sur l'arc atlantique : soit nous bénéficions d'un effet de "bordure" anticyclonique en limite de l'anticyclone des Açores, apportant alors quelques belles journées pas trop chaudes. Soit, à l'inverse, des poches d'air froid arctique descendent via les îles britanniques : c'est ce qui se passe depuis le début de la semaine. Notons que la dépression Miguel de la semaine dernière était atypique, car il s'agissait de la remontée d'une dépression en provenance du Portugal.

Actuellement, l'air froid est un décrochage du vortex polaire, c'est à dire une bulle d'air froid à - 26°C (à 5000 m d'altitude) venue s'isoler et se bloquer sur la Bretagne, d'où l’appellation de "goutte froide". Il s'agit d'une dépression d'altitude, expliquant pourquoi les nuages et les pluies s'enroulent tout autour, ce qui est bien visible sur les images du satellite.

Nautisme Article
La goutte froide, ce mardi.© EUMETSAT

De l'instabilité et des grains

Concrètement, ce type de temps s'accompagne d'une forte instabilité avec des averses à répétition, des orages et des grains en mer. Le vent n'est pas forcément soutenu car le gradient de pression au niveau de la mer (les isobares resserrés) n'est pas très important. Mais l'air froid présent en altitude provoque un choc thermique avec la douceur du sol, qui se réchauffe plus vite : ce phénomène accroît le développement des nuages verticaux de la famille des cumulonimbus, porteurs de grains et d'orages. Les ciels sont souvent très photogéniques dans ces configurations, chaotiques et grandioses, offrant souvent des arcs en ciel.

Combien de temps ?

Une fois bloquée dans sa descente, freinée par les hautes pressions alentours, la goutte froide s'isole dans son coin et va tourner sur place comme une toupie : le mauvais temps peut donc persister plusieurs jours jusqu'à ce que le flux change de direction en altitude, chassant cette dépression, ou en attendant qu'elle se comble sur place. Pour cette semaine, elle reste stationnaire entre la Bretagne et les Pays de la Loire, puis sera en effet repoussée vers les îles britanniques à partir de jeudi par le regonflement de l'anticyclone sur le sud Gascogne. Elle aura donc effectué une descente depuis les îles britanniques, avant d'effectuer un sur-place mardi et mercredi, puis de remonter à nouveau sur les îles britanniques en fin de semaine. Ce yo-yo météo ne facilité pas la tâches des prévisionnistes, car sa trajectoire assez aléatoire n'est pas évidente à prévoir à l'avance.

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.