Solitaire URGO Le Figaro : pour Adrien l'étape, pour Yoann le général...

Par Figaronautisme.com
Jeudi 13 juin 2019 à 9h30

À l’issue d’une deuxième étape qui avait été modifiée dès le départ de Kinsale pour aller en Manche, Adrien Hardy s’est imposé magistralement ce mercredi après-midi, grâce à une option après le passage des Needles… alors que Yoann Richomme avait mené le train depuis le phare de Star Point.

Adrien Hardy, skipper de "Sans Nature pas de Futur", 1er de la 2eme étape. ©Alexis Courcoux
À l’issue d’une deuxième étape qui avait été modifiée dès le départ de Kinsale pour aller en Manche, Adrien Hardy s’est imposé magistralement ce mercredi après-midi, grâce à une option après le passage des Needles… alors que Yoann Richomme avait mené le train depuis le phare de Star Point.

En Irlande, le changement de parcours n’avait pas provoqué de réactions contraires : au lieu de monter vers l’île de Man pour 630 milles, il fallait s’engouffrer dans la Manche jusqu’à l’île de Wight puis revenir vers la pointe bretonne avant d’en finir en baie de Morlaix, soit 535 milles au compteur. Et finalement, personne ne regrettera cette escapade en mer d’Irlande ! Car les conditions météorologiques ont été très variées depuis Kinsale : une traversée de la mer Celtique un peu poussive avec une sorte de « Pot au Noir » avant d’atteindre les îles Scilly, un coup de vent le long des côtes anglaises, une bouée au large de l’île de Wight en plein courant de marée, une descente rapide sous spinnaker vers la pointe bretonne pour finir par un débridé modéré jusqu’à l’arrivée en baie de Morlaix.

C’est entre le phare de Bishop Rock et celui de Star Point qu’un premier tri s’est effectué : Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme) prenait ainsi les commandes, suivi par un petit groupe constitué de Morgan Lagravière (Voile d’engagement), de Gildas Mahé (Breizh Cola-Equi’Thé), d’Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) et d’Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur). Il fallait alors sortir du piège des petits airs pour longer les côtes anglaises où une dépression violente (qui avait incité la Direction de Course à modifier le parcours) allait envoyer des rafales à plus de 35 nœuds de secteur Nord. Heureusement, c’était un vent de terre mais il y avait tout de même de la mer et dans cette forte brise, plusieurs concurrents étaient mis en difficulté au point que Cécile Laguette (Eclisse), Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) et Thomas Ruyant (Advens-Fondation de la mer) étaient contraints de jeter l’éponge.

Nautisme Article
Yoann Richomme (HELLOWORK - GROUPE TÉLÉGRAMME) second de la 2e étape.© Alexis Courcoux

Hier soir, le vent avait quasiment disparu au large de l’île de Batz. Restait un fond de clapot, des paquets d’algues tenaces et le courant contraire. Autant dire que les onze skippers en mer ont vu cette étape se prolonger bien au delà de ce que leurs écarts au reste de la flotte pouvait laisser imaginer encore l'après-midi. Pour Tom Dolan, Damien Cloarec, Arthur Le Vaillant, Conrad Colman, Loick Peyron, Achille Nebout, Matthieu Damerval, Benoit Hochart, Henri Leménicier et Joan Mulloy, la nuit risque fut longue et ils avaient jusqu’à 6h06 pour couper la ligne.

À 6h06 donc, le Comité de Course a confirmé la fermeture de la ligne d’arrivée de la deuxième étape de La Solitaire URGO Le Figaro : tous les solitaires étaient arrivés au port de Bloscon-Roscoff malgré les très faibles vents qui ont régné depuis le coucher du soleil.

Top 10 à l'arrivée de la deuxième étape :

1) Adrien HARDY - SANS NATURE, PAS DE FUTUR ! à 16h 05min 13sec, en 2j 22h 5min 13sec.

2) Yoann RICHOMME - HELLOWORK - GROUPE TÉLÉGRAMME, à 16h 11min 32sec, en 2j 22h 11min 32sec, à 0j 0h 6min 19sec du premier.

3) Xavier MACAIRE - GROUPE SNEF, à 16h 53min 32sec, en 2j 22h 53min 32sec, à 0j 0h 48min 19sec du premier.

4) Gildas MAHÉ - BREIZH COLA-ÉQUI’THÉ, à 17h 24min 53sec, en 2j 23h 24min 53sec, à 0j 1h 19min 40sec du premier.

5) Jérémie BEYOU - CHARAL, à 17h 26min 07sec, en 2j 23h 26min 7sec, à 0j 1h 20min 54sec du premier.

6) Morgan LAGRAVIÈRE - VOILE D’ENGAGEMENT, à 17h 49min 09sec, en 2j 23h 49min 9sec, à 0j 1h 43min 56sec du premier.

7) Armel LE CLÉAC’H - BANQUE POPULAIRE, à 17h 50min 45sec, en 2j 23h 50min 45sec, à 0j 1h 45min 32sec du premier.

8) Alexis LOISON - RÉGION NORMANDIE, à 18h 11min 20sec, en 3j 0h 11min 20sec, à 0j 2h 6min 7sec du premier.

9) Pierre LEBOUCHER - GUYOT ENVIRONNEMENT, à 18h 31min 10sec, en 3j 0h 31min 10sec, à 0j 2h 25min 57sec du premier.

10) Fabien DELAHAYE - LOUBSOL, à 18h 40min 05sec, en 3j 0h 40min 5sec, à 0j 2h 34min 52sec du premier.

Nautisme Article
Fabien Delahaye (LOUBSOL) vient conclure le top 10 de cette seconde étape.© Alexis Courcoux

Jugements à venir

Les deux premiers arrivés à Roscoff vont devoir s’expliquer auprès du Jury national. Une intention de réclamation du Comité de Course contre Adrien Hardy devrait en effet être posée à propos de son passage par rapport au Dispositif de Séparation du Trafic (DST) des Casquets lors de la descente entre les bouées de Needles Fairway et de Grande Basse de Portsall. Quant à Yoann Richomme, il devra justifier l’embarquement d’une voile après l’heure requise, avant le départ des pontons de Kinsale.

D’autres « protests » seront aussi jugés en fin de semaine ainsi qu’en particulier, la demande de redressement de Benjamin Schwartz suite à son abordage par Alain Gautier juste avant le coup de canon libérateur irlandais.

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.