Débuter en paddle : quel matériel choisir ?

Dimanche 30 juin 2019 à 7h00

Si dans un premier temps, nous vous conseillons d’essayer le paddle avec un proche qui pratique déjà ou auprès d’un professionnel (location et/ou enseignement), vous serez sans doute rapidement intéressé par l’acquisition de votre propre équipement pour aller sur l’eau en toute liberté.

La première question à se poser dans le choix du paddle concerne le type de construction : gonflable ou rigide. Seconde question : Allround ou Touring ?
Si dans un premier temps, nous vous conseillons d’essayer le paddle avec un proche qui pratique déjà ou auprès d’un professionnel (location et/ou enseignement), vous serez sans doute rapidement intéressé par l’acquisition de votre propre équipement pour aller sur l’eau en toute liberté.

La planche

La première question à se poser concerne le choix entre deux types de construction : gonflable ou rigide (composite). Les procédés de fabrication et les matériaux utilisés pour les planches gonflables ont énormément évolué. Il existe, selon les modèles et les marques, différentes épaisseurs allant de 10 à 15 cm et des technologies d’assemblage allant du basique « simple couche » au très performant « double couche thermosoudé » qui offrent plus ou moins de rigidité et de robustesse à la planche. Cette famille de planches est efficace sur l’eau plate et propose une grande fonctionnalité en se transportant dans un gros sac à dos. Elle est déconseillée pour les plans d’eau un peu plus agités et pour une éventuelle utilisation dans les vagues. Les planches rigides en construction composite sont plus contraignantes à transporter mais offrent des sensations et des performances globalement supérieures sur l’eau, en particulier sur des plans d’eau un peu agités (clapots) où elles révèleront toutes leurs qualités marines, y compris dans les vagues pour certains modèles.

La seconde question porte sur le choix entre les deux grandes familles de planches : Allround ou Touring. Les premières sont certainement les plus polyvalentes, les plus largement répandues et les plus abordables. Elles mesurent entre 9 et 11 pieds de long pour une largeur de 30 à 35 pouces, avec une forme généralement compacte et arrondie à l’avant. C’est le format idéal pour jouer en famille à la plage, se balader sur des petites distances et pour s’essayer également à la pratique dans les vagues dans le cas d’une construction rigide. Les planches Touring sont plus grandes (de 11 à 14 pieds) moins larges (de 28 à 32 pieds) et présentent un design plus « sportif », affiné sur la partie avant avec même une étrave pour certains modèles rigides. Elles sont légèrement moins maniables, un peu plus onéreuses mais offrent de bien meilleures performances en termes de glisse et de navigation, tout en conservant une bonne stabilité. C’est le format idéal « tout terrain » pour de plus longues balades (randonnées) mais aussi pour aborder une pratique de rame plus sportive (fitness).

Quel que soit votre choix, il faut veiller à avoir suffisamment de volume pour assurer un maximum de flottaison et de stabilité sur l’eau. On veillera à éviter les planches en dessous de 140 l pour un gabarit moyen (> 60 kg) et 180 l pour un gros gabarit (> 85 kg).

La pagaie

Nautisme Article
Question taille de pagaie, privilégiez une pale pas trop grosse et réglez sa longueur en fonction de votre gabarit et votre pratique.

C’est l’élément moteur de votre planche, il convient d’en choisir une adaptée à votre gabarit, vous apportant un maximum d’efficacité et de confort d’utilisation. Il est recommandé de privilégier un modèle à taille de manche ajustable dit « vario ». Il existe différentes constructions qui vont impacter les propriétés mécaniques (rigidité, réponse), le confort (poids) et le prix des produits. Si un modèle basique avec un tube en aluminium et une pale plastique pesant aux alentours de 800-900 g peut suffire pour les premières sorties, une pagaie milieu de gamme en construction « glass » (fibre de verre et résine) pesant entre 550 et 650 g apportera un vrai gain de confort et de performance. L’usage de fibre de carbone seule ou combinée à de la fibre de verre est très largement répandu dans les modèles plus haut de gamme et apporte de la légèreté mais aussi une rigidité et une robustesse difficilement égalées.

Question taille, privilégiez une pale pas trop grosse (surface < 80 in² pour les petits gabarits) et réglez sa longueur en fonction de votre gabarit et votre pratique. Pour une pratique en balade, on conseille généralement une quinzaine de centimètres au-dessus de votre taille (+ 15 cm) puis vous ajustez sur l’eau à votre guise.

Nautisme Article
Le leash vous permet de ne pas perdre votre planche en cas de chute, évitant ainsi de vous retrouver seul dans l'eau en difficulté.

Le leash

Véritable ligne de vie qui vous relie en permanence à votre planche, c’est un élément absolument indispensable à votre sécurité même sur les plans d’eau les plus calmes. Il vous permet de ne pas perdre votre planche en cas de chute, évitant ainsi de vous retrouver seul dans l’eau en difficulté. Qu’il soit de forme linéaire ou colloïdale (pour moins d’encombrement), il faut penser impérativement à l’attacher avant d’aller sur l’eau.

Découvrez l'intégralité de notre dossier SUP dans notre hors-série Guide de l'été.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.